Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 12/04/2019

Fonctionnement des radars automatiques au feu rouge

Une chose à retenir : pour que vous soyez verbalisé, il faut que le radar automatique vous flashe 2 fois.


Pour information : chaque flash est analysé par un "humain" grâce aux clichés pris (deux) et aux autres données fournis avec ce dernier (durée du feu, données du détecteur au sol etc ..).
La grandeur des zones peut varier d'une radar à l'autre. En effet il se peut que le début de la zone 3 soit bien plus proche provoquant ainsi le deuxième flash plus tôt. En effet, cela dépendra de l'emplacement de la ligne d'effet, parfois bien en amont pour laisser passer les cyclistes ou piétons (cela dépend de la configuration des lieux). Voir plus bas pour plus de détails.

Schéma simple


Comme précisé plus haut, la ligne d'effet peut être parfois bien avant le feu tricolore. Soyez donc attentif aux lignes et indications au sol présentes avant le feu.
Des schémas plus détaillés sont disponibles vers le bas

Lorsqu'il est rouge : explication brève

La détection de franchissement de feu tricolore se compose de trois dispositifs : une cabine et 2 détecteurs (visibles ou non) au sol.
Lorsque vous franchissez la première ligne (lorsque vous passez de la zone 1 à la zone 2) vous êtes flashé. Si vous vous arrêtez dans la zone 2 vous serez donc flashé mais pas verbalisé comme l'indique le site officiel.
Si vous passez la 2ème ligne (que vous allez en zone 3), vous serez flashé une 2ème fois et serez verbalisé. Quelque soit la machine "flasheuse" (car il y en a plusieurs, comme avec les radars automatiques de vitesse), la règle sera la même

La marge technique qui assouplit le système ...

Le dispositif a été réglé pour éviter de flasher abusivement, un peu comme les radars de vitesse qui ont une marge de tolérance.
Deux tolérances existent :

  • Si un feu a une ligne d'effet qui s'arrête avant le feu (contrairement au schéma du dessus donc), vous ne serez pas verbalisé si vous la franchissez mais que vous vous arrêtez avant la ligne (imaginaire) de feu.
  • Si vous avez une remorque (ou autre véhicule long) et que l'arrière passe au rouge, pas de PV ! Car il se peut que l'avant passe à l'orange et le reste au rouge (puisqu'il faut un petit délai en raison de la longueur importante du véhicule).

La ligne d'effet dans le détail ...

Il y a plusieurs dispositions existantes, voyons les de plus près.


Ce premier schéma synthétise l'ensemble des possibilités concernant l'emplacement de la ligne d'arrêt. Voyons maintenant chacune d'entre elles


Possibilité 1

Ici la ligne d'effet est bien précisée par un marquage au sol

Possibilité 2


Il n'y a rien d'indiqué, c'est donc le feu qui délimite la ligne à ne pas franchir

Possibilité 3


Cette fois-ci il y a un passage piéton entre vous et le feu. C'est donc ce dernier qui délimité la ligne à ne pas franchir (et ça se comprend facilement ...)


CAS CONCRET 1

Voici un exemple de capteur dans la réalité (mis en avant ci-dessous). On voit la ligne d'effet placée juste un peu avant le feu et le deuxième capteur sous le passage clouté



CAS CONCRET 2



Chevauchement de la ligne d'effet

Voici ce qu'il se produit si vous franchissez le premier capteur (au rouge) en vous arrêtant avant le deuxième.


Il y a un flash et c'est tout, il n'y a pas de contravention. Notez que j'ai pris la configuration 1 expliquée plus haut, mais j'aurais aussi pu choisir l'une des deux autres

Passage à l'orange

Lorsque vous passez au feu orange d'un bout à l'autre du "circuit", il n'y a pas de verbalisation. Le code de la route indique qu'il n'est toléré de le franchir que si vous êtes en incapacité de pouvoir vous arrêter à temps. Une règle plutôt floue que la machine ne cherchera pas à juger, ce sera donc le soulagement ! Un officier de police peut cependant estimer que vous pouviez vous arrêter et vous faire cadeau d'une amende de 35 euros sans retrait de point (R412 / 31 du code de la route).


Si le rouge se déclenche juste après avoir franchi le premier capteur, vous n'êtes pas verbalisé. Il peut alors y avoir un flash. Dans le cas où vous franchissez le tout à l'orange il n'y a rien à craindre

Passage au rouge

Quand vous franchissez tous les capteurs au rouge, il reste peu d'espoir d'être épargné ...


Vous êtes pris la main dans le sac. Etourderie ou pas, vous recevrez le sésame

Ce que la loi en dit ?

(Merci à l'internaute PBZ83 en bas de page qui m'a convaincu de diffuser ces informations).

Article 27 : Ligne d'effet du signal lumineux

La ligne d'effet du signal lumineux est définie à l'article R. 412-30 du code de la route.

  1. La ligne d'effet du signal lumineux, pour un sens de circulation, est une ligne perpendiculaire à l'axe de la chaussée au droit ou à quelques mètres en amont du poteau de feu du signal lumineux.
  2. Dans le cadre du SCF, cette ligne est systématiquement marquée au sol, sur la partie droite de la chaussée affectée au sens de circulation contrôlé, conformément aux dispositions de l'instruction interministérielle sur la signalisation routière, septième partie.

Article 28 : Obtention de l'état du signal lumineux

L'état du signal lumineux ne peut être obtenu que grâce à des procédés totalement non intrusifs ne nécessitant aucune connexion aux matériels de signalisation lumineuse, à l'exception éventuelle d'un contact mis à disposition par le gestionnaire des équipements de signalisation lumineuse.
Il résulte de l'alinéa précédent que le SCF doit rester totalement indépendant du contrôleur du signal lumineux et qu'il ne doit en aucun cas altérer les caractéristiques photométriques, colorimétriques ou électriques des signaux lumineux.

Article 29 : Détection des véhicules en franchissement de la ligne d'effet du signal lumineux

Le SCF doit détecter l'ensemble des véhicules franchissant dans le sens de circulation contrôlé la ligne d'effet du signal lumineux alors que le signal rouge fixe ou clignotant est activé depuis une durée supérieure à la durée dite « délai de déclenchement » définie ci-dessus.


Article 30 : Maîtrise des fausses détections

Aucune fausse détection n'est autorisée, ce qui signifie qu'aucun véhicule doit être contrôlé alors qu'il n'aurait pas dû l'être.
Lors des franchissements, aucun message d'infraction ne doit notamment être émis lorsque le début et/ou la fin du franchissement par le véhicule a lieu alors que le signal lumineux fixe est dans l'état vert ou jaune ou alors que le signal lumineux clignotant est éteint ou allumé au rouge depuis une durée inférieure ou égale au délai de déclenchement. Les véhicules circulant en sens inverse au sens contrôlé ne doivent pas générer de message d'infraction.


Article 31 : Taux de non-détection

Les véhicules qui n'ont pas été contrôlés, alors qu'ils auraient dû l'être, sont considérés comme des non-détections.
Le pourcentage maximum de non détection doit être inférieur ou égal à 10 % pour toute série chronologiquement ordonnée et consécutive d'au moins 100 véhicules contrôlés par le système.
Il est applicable à l'ensemble des véhicules, sans aucune correction tenant compte des types de véhicules impliqués.
 

Article 32 : MIF et prises de vue

Exigences relatives à la situation des véhicules lors des prises de vue

Un MIF est constitué par un ensemble composé d'au moins deux clichés numériques.
Les deux premiers clichés doivent montrer le véhicule dans les situations suivantes :

  1. Premier cliché : le véhicule chevauche la ligne d'effet du signal lumineux ou son prolongement sur la chaussée, autrement dit l'avant du véhicule est situé au-delà de la ligne d'effet et l'arrière du véhicule en deçà de la ligne d'effet, et ce quelle que soit la distance entre les extrémités du véhicule et la ligne d'effet du signal lumineux ;
  2. Deuxième cliché : le véhicule a entièrement franchi la ligne perpendiculaire à la chaussée passant par le support du signal lumineux principal. Autrement dit, l'arrière du véhicule est situé au-delà de cette ligne.
    Si le MIF comporte plus de deux clichés, seuls les deux premiers sont concernés par les exigences du présent cahier des charges. Les éventuels clichés composant la séquence et postérieurs au deuxième cliché sont considérés comme des informations complémentaires et facultatives.


Article 33 : Taux de non-conformité des clichés

Sont considérées comme non conformes les séquences de clichés ne répondant pas aux exigences de l'article 32 et en dehors des cas de fausses détections visées à l'article 30.
Le pourcentage maximum de clichés non conformes doit être inférieur ou égal à 15 % pour toute série chronologiquement ordonnée et consécutive d'au moins 100 véhicules contrôlés par le système.

Article 34 : Clichés

Exigences relatives aux deux premiers clichés

L'appareil de prise de vue permet de fournir des clichés sur lesquels apparaissent :

  • au moins un signal allumé au rouge ;
  • la ligne d'effet du signal lumineux matérialisée visée à l'article 27 ;
  • une zone de longueur au moins égale à 20 mètres au-delà de la ligne d'effet du signal lumineux dans le sens contrôlé. En outre, la largeur de cette zone visible sur le cliché doit au moins être égale à la largeur de l'ensemble des voies contrôlées ;
  • le véhicule contrôlé ;
  • la plaque d'immatriculation du véhicule sur au moins l'un des deux clichés.

Système non signalisé par un panneau

Les radars de feu ne sont pas signalisés par un panneau car (selon le site officiel ...), le feu représente déjà une signalisation. Je pense aussi que ces derniers seraient moins rentables si ils étaient bien indiqués par un panneau en amont.

Ambulance/Police qui vous fait passer au rouge

Le site officiel annonce qu'il n'y a pas de soucis à se faire, car les clichés et les données récoltées par le système permettent aux "vérificateurs humains" de le détecter et donc de ne pas verbaliser. Et cela est valable dans toutes les situations, même si au final l'ambulance passe au vert (car il se peut que vous franchissiez le feu rouge pour la laisser passer, et que le vert passe un peu avant le franchissement des secours ... Ce qui arrive à certains et provoque un stress aigu. Pour rien donc !).

Système anxiogène ?

On peut le dire, le franchissement d'un radar de feu est toujours un petit moment angoissant ... Va passer à l'orange, va pas passer ? Il y a quelqu'un derrière ? On hésite alors à accélérer un peu, ou à freiner ... Bref, malgré le passage répété sur ces dispositifs, le stress monte toujours un peu. Rien à voir avec un radar de vitesse où il est simple de respecter la consigne. Il est donc clair que ce dispositif s'ajoute aux tracas du quotidien des Français, ce qui n'est pas favorable à leur "santé" je pense. Et même si cela reste mineur, ils n'ont semble-t-il pas besoin de ça sachant que les routes françaises sont déjà truffées de robots verbalisateurs.

Y a-t-il des abus ?

Y a-t-il des PV délivrés par erreur ? Certains témoignages laissent penser que certaines personnes ont été verbalisées injustement. Cependant nous ne pouvons affirmer quoi que ce soit, si vous avez été victime par erreur d'un flash de radar de feu n'hésitez pas à témoigner en bas de page. Si vous recevez un PV et que vous êtes certain de ne pas avoir grillé le rouge, il ne faut pas hésiter à contester et demander les photos prises par l'automate, n'oubliez pas que vous avez aussi des droits.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Que pensez-vous de l'évolution des Renault ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales