Comportement routier S-Max 2 (2015)


Une Mondeo avec sac à dos

Pour ceux qui ne le savent pas (et ils doivent être peu nombreux), le S-Max fait preuve de référence dans la catégorie des grands et lourds monospaces. En effet, Ford a su lui offrir des trains roulants (même base que la Mondeo) qui permettent d'aller jusqu'à prendre du plaisir à son volant, chose assez rare dans la catégorie. Ici, la marque remet le couvert en offrant une auto particulièrement précise au niveau de la direction tout en offrant une excellente stabilité en virage malgré le poids. Mais c'est surtout au niveau du compromis que la bestiole donne le sourire, car Ford n'a pas eu besoin de rendre excessivement ferme la suspension, elle l'est juste ce qu'il faut pour satisfaire au niveau du confort De ce fait, il arrive particulièrement bien à prendre de la charge sans devoir "chalouper" au moindre virage, un aspect important pour ce type de véhicule.

Comportement châssis :
Comp. ST-Line :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
Conf. Amort. Pilot? :
Conf. ST-Line :
Motricité :
Avant ou 4X4
Hauteur :
1.66 m 
Centre de gravité assez élevé
(mouvements de caisse)
Longueur :
4.8 m
Poids moy. approx. :
1850 kg  Poids important
Empattement :
2.85 m (59% de la longueur)  (Pour la route : peu agile en ville)

(Plateforme CD4)



Et si vous êtes du genre papa sportif, il y a en option (150 euros) la possibilité d'avoir une suspension encore plus raffermie avec une hauteur de caisse un peu moins importante (-15 mm), cela rappellera un peu plus le tempérament de l'ancienne version qui était déjà assez raide avec la suspension classique. Donc pour résumer il s'avère toujours aussi efficace en distillant toutefois moins de sportivité à son volant, cela dans le but d'améliorer le confort de suspension Il y a donc un tout petit peu plus de mouvements de caisse en conduite "rythmée" mais cela reste raisonnable par rapport aux dimensions et aux 1800 kg de la bête.


Suspension pilotée et pneumatique à l'arrière (option)

Puisque je parle de tangage, autant en venir au sujet de la suspension pilotée disponible en option sur la finition Titanium. Cette dernière n'est pas pneumatique, il s'agit en effet d'amortisseurs (pas de suspensions, ce n'est pas pareil) pilotés qui permettent donc de régler la réaction des pistons au niveau du débattement (moins le débattement est permissif, et plus les imperfections de la route remontent sèchement, il y a donc plusieurs modes de conduite allant du confort au sport). Il n'y a donc pas de correcteur d'assiette qui permet de relever l'arrière du véhicule si ce dernier est trop chargé. Toutefois, vous pourrez prendre en option (500 euros) la suspension arrière à compensation de charge, comme sur la Mondeo SW.

Un monospace des villes et des champs

Ford n'oublie pas d'être techniquement au point pour mieux contenter sa clientèle nord américaine, surtout celle qui rode vers le Canada, pays du grand froid ! Donc si peu de Français opteront pour la transmission 4X4 (i-AWD, comprenez intelligent 4 wheels drive), elle est toutefois disponible pour ceux qui ne peuvent pas s'en passer. Cette transmission est proposée sur les versions TDCI 150 et 180 ch et elle privilégie les économies de carburant en donnant de la motricité à certaines roues que quand le besoin se fait sentir (d'où le "intelligent", mais il faut avouer qu'il n'y a rien de révolutionnaire ici). Chose rigolote, la motricité sur chaque roue est indiquée sur le tableau de bord. Notez au passage qu'il peut tracter 2 tonnes sur l'ensemble des versions sauf TDCI 120 ch qui est limité à 1.5 tonnes, 2.0 Ecoboost 240 ch à 1.8 tonnes et le 1.5 Ecoboost 160 ch à 1.6 tonnes.

Direction asservie à la vitesse

En option (sur Titanium...), vous pouvez acquérir cette direction électrique qui évolue selon la vitesse. Et celle-ci ne se limite pas seulement à accroître la consistance quand l'allure grimpe mais aussi celle de la démultiplication : moins on va vite, moins il y a besoin de tourner le volant. Ceci étant fait pour éviter de multiplier les tours lors des manoeuvres, un tour de volant suffit alors.

PowerShift (jusque 2018)

Ford propose évidemment sa boîte double embrayage qu'elle emploie depuis pas mal d'années déjà. Il s'agit d'une boîte Getrag qui fait merveilleusement bien le boulot puisqu'il n'y a ici aucun patinage possible contrairement aux traditionnelles boîtes à convertisseur de couple (malgré tout, les BVA à convertisseur sont plus adaptées à ce type d'auto, plus confortable et endurante face au poids). Cette dernière est disponible sur les TDCI uniquement, la version 1.5 Ecoboost étant limité à la boîte mécanique et la 240 ch étant proposée avec une boîte auto à convertisseur.

BV8 après 2018

A partir de 2018 Ford a finalement choisi d'opter pour la boîte automatique maison à convertisseur de couple (j'ai parlé par erreur de boîte Aisin par le passé, me voici corrigé). Plus confortable mais un peu moins dynamique que la Powershift, elle permet d'abaisser un peu la consommation Bref, c'est finalement une transmission plus pertinente avec le S-Max, la douceur prime sans devenir mollassonne.

Aides à la conduite

Bien évidemment, le S-Max II s'équipe des dernières technologies d'aide à la conduit. Ford étant l'un des plus gros constructeurs au monde, il bénéficie d'un solide département recherche et développement.
De ce fait, voici les principales options disponibles :

  • Caméra avant 180° qui permet de voir à l'écran ce qu'il se passe sur les côtés. très pratique quand on sort d'un endroit à la visibilité nulle et où seul le capot dépasse.
  • Active ParkAssist : elle se gare toute seule, d'autant plus utile sur les véhicules de ce gabarit
  • Eclairage (Led) intelligent : comme sur les Allemandes de prestige, plus besoin de s'embêter à passer des codes aux feux de route, c'est l'auto qui gère toute seule en évitant d'envoyer le faisceau lumineux dans la poire du passant.
  • freinage automatique anti collision : un classique, la voiture freine toute seule si elle constate que vous semblez avoir la tête ailleurs.
  • Les commandes vocales Ford Sync2 font partie de ces aides puisqu'elles évitent au conducteur de perdre de l'attention sur certaines tâches
  • Alerte d'angle mort

Compléter cet article








4.8 m

1.66 m

2.85 m

700 L

70L
Longueur
Hauteur
Empattement
Coffre
Réservoir

Man. 6
Auto. 6
(Boîte robotisée à double embrayage Powershift)
Auto. 8
(Boîte auto à convertisseur)
Auto. 6
(Boîte auto à convertisseur)

7 pl.
5 pl.

Restylage :
11/2019

Transmisssion :
Traction
4X4

Poids moyen :
1850 kg
Poids important
 


Pneus Confort Efficacité
sur S-Max 2
Commentaire
235/55 R17
Flancs : 12.9 cm
9/10 7.1/10 Tendance au roulis
235/50 R18
Flancs : 11.8 cm
8.2/10 7.8/10 -
245/45 R19
Flancs : 11 cm
7.7/10 8.7/10 Compromis tenue de route / consommation idéal


Synthèse de vos avis sur le comportement routier

Comportement routier : 5 aiment 2 n'aiment pas

Freinage : 2 aiment 2 n'aiment pas

Rayon de braquage : 2 n'aiment pas

Agrément : 1 n'aime pas

Poids : 2 n'aiment pas

Confort : 9 aiment 2 n'aiment pas

Comportement routier : quelques notions de base

Voici quelques petites choses à savoir concernant le comportement routier des autos :

  • La monte de jantes/pneus a une incidence directe sur le niveau de confort et sur la précision de la direction. Plus les flancs sont hauts, moins le train avant sera précis mais plus le confort de suspension sera élevé. Plus la largeur du pneu sera importante plus la tenue de route sera au rendez-vous, mais cela ne sera pas favorable à la consommation ni à l'aquaplaning
  • Une direction électrique se révèle généralement moins précise et consistante qu'une version hydraulique
  • La hauteur de caisse influe sur le comportement. Plus la voiture est haute sur pattes et plus le roulis sera prononcé. Un centre de gravité réduit permet de virer à plat dans les virages en limitant le tangage, mais cela réduit le niveau de confort (suspension) puisque le débattement des roues est réduit.
  • Une version 4X4 sera plus lourde qu'une version ayant deux roues motrices, cela favorisera aussi le sous virage
  • Une traction aura une tendance au sous virage alors qu'une propulsion se dirigera plutôt vers un survirage
  • Une propulsion est généralement mieux équilibrée en terme de masse (répartition du poids entre l'avant et l'arrière)
  • Un empattement long permet de favoriser la stabilité à haute vitesse mais favorisera le sous virage. Un empattement trop court ne permet pas de rouler vite en étant serein, faites le test avec une Smart
  • Les voitures diesels sont plus lourdes et sont donc généralement moins bonne au niveau de la répartition des masses. Elles sont aussi parfois plus fermes en suspension pour contrer le surpoids






Vous possédez ou avez possédé une FORD S-Max 2


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :






À voir aussi

NEWS Ford

Infos Ford

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)