Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 26/02/2024

Pourquoi les voitures européennes sont plus petites qu'aux USA ?


La différence de taille des voitures entre l'Europe et les États-Unis est un phénomène qui s'est principalement accentué après la deuxième guerre mondiale. En effet, jusqu'à cette période les voitures américaines et européennes étaient sensiblement identiques. Rappelez-vous les Citroën par exemple, comme la Traction qui était très encombrante. On pouvait même y monter à 9 !
Mais si les raisons sont assez diverses, une des explications principales réside dans l'influence de la domination militaire américaine sur l'accès à l'énergie.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont établi leur position en tant que principale puissance militaire. Cette position leur a accordé un accès privilégié aux ressources énergétiques, notamment à travers des territoires riches en carburants fossiles (Cf Irak). En sécurisant ces sources (et en se les appropriant ...), les États-Unis ont maintenu des prix relativement bas du carburant sur leur marché intérieur.


La domination des États-Unis sur l'énergie est solidement ancrée dans leur position de premier consommateur mondial de pétrole, un statut qui a été renforcé par l'établissement du système du pétro-dollar. Ce système, instauré dans les années 1970 (au même moment que l'abandon de l'étalon or pour le dollar, qui signe le début de l'effondrement occidental puisque tout empire qui a disparu a été causé par des abus côté impression monétaire. Cf l'empire Romain par exemple), lie directement le dollar américain au pétrole brut en exigeant que toutes les transactions pétrolières internationales soient effectuées en dollars américains (preuve de l'hégémonie des USA sur l'énergie). En conséquence, les pays qui ont besoin de pétrole doivent d'abord acquérir des dollars, ce qui donne à l'économie américaine un avantage considérable en termes de demande pour sa monnaie. Cette stratégie a consolidé la position économique et politique des États-Unis dans le monde entier, leur permettant de maintenir une influence significative sur les prix du pétrole et de contrôler en grande partie le commerce mondial de l'énergie.


Cette abondance énergétique a eu un impact direct sur les préférences des consommateurs et des constructeurs automobiles aux États-Unis. Avec des coûts de carburant plus bas, les consommateurs américains ont traditionnellement favorisé des véhicules plus grands, équipés de moteurs plus puissants et moins économes en carburant.


En revanche, en Europe, où les taxes sur les carburants sont souvent plus élevées et où l'espace urbain est plus restreint, les voitures plus petites ont longtemps été privilégiées. Les rues étroites et les limitations de stationnement ont rendu les véhicules compacts plus pratiques et populaires.


En résumé, la différence de taille des voitures entre l'Europe et les États-Unis peut être attribuée en grande partie à l'impact de la domination militaire américaine sur l'accès à l'énergie (on remarquera d'ailleurs que l'Amérique est presque le seul pays où les voitures sont aussi grosses).


Une tendance qui s'amenuit ?

De nos jours, l'écart entre la taille des voitures en Europe et aux États-Unis semble fléchir un peu. Plusieurs facteurs contribuent à cette évolution. Tout d'abord, la raréfaction des ressources énergétiques pousse les États-Unis à revoir le format de leurs véhicules. Avec une conscience croissante de l'impact environnemental et des coûts de carburant en hausse, les constructeurs automobiles américains revoient le gabarit de certains modèles.


De plus, la mondialisation et la rationalisation accrue de la production automobile ont conduit à l'apparition de modèles destinés à tous les marchés (ex : Ford Mondeo qui en porte même le nom ! "Monde"). Alors qu'auparavant, les constructeurs produisaient souvent plusieurs modèles selon les marchés pour les adapter à la demande et aux besoins spécifiques, la tendance est désormais à la standardisation et à la mondialisation des modèles. Ainsi, les consommateurs européens ont désormais accès à une plus grande variété de voitures américaines, tandis que les modèles européens sont de plus en plus présents sur le marché américain, contribuant ainsi à une convergence progressive des tailles de véhicules entre les deux continents. C'est peut-être pour cela que le Groupe Stellantis semble avoir des espoirs pour ce marché.


Cette évolution marque un tournant significatif dans l'industrie automobile, où les préoccupations environnementales et les impératifs économiques conduisent à une convergence des préférences des consommateurs et des stratégies des constructeurs automobiles à l'échelle mondiale.

De plus, le système du pétro-dollar, qui a longtemps été un pilier de la domination économique américaine, est aujourd'hui confronté à des épreuves nouvelles, notamment de la part des pays membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Ces nations émergentes ont progressivement remis en question la primauté du dollar américain dans le commerce international, en cherchant à diversifier leurs réserves de change et à contourner le système du pétro-dollar. Par exemple, la Chine et la Russie ont conclu des accords commerciaux bilatéraux dans leurs propres devises, contournant ainsi le besoin de transactions en dollars pour le commerce de l'énergie. De plus, certains pays membres des BRICS ont exprimé leur soutien à l'utilisation de devises alternatives, voire à la création de systèmes de compensation en dehors du dollar américain. Cette remise en question croissante du pétro-dollar par les BRICS témoigne de l'évolution des dynamiques économiques mondiales et pourrait potentiellement entraîner un affaiblissement de la position dominante des États-Unis dans le commerce mondial de l'énergie à long terme.


Enfin, la force du dollar est potentiellement en perte de vitesse, avec la possibilité de le voir s'effondrer dans le cas où la puissance militaire américaine serait remise en cause par le bloc Chine / Russie, sans compter que les abus côté planche à billets mettent largement à mal sa valeur (comme nos euros au passage).

Et si la tendance tend à réduire l'écart entre les tailles de nos voitures, il faut quand même rappeler que le modèle le plus vendu eux USA est un Pick-up de plus de 5 mètres de long ... Il reste donc de la marge avant une harmonisation entre Europe et USA.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Quel est le plus gros défaut de l'électrique pour vos besoins

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales