Comportement routier Jimny (2019)


Une machine pas comme les autres...

Le Jimny est un engin si décalé (on pourrait même dire évolué) qu'il m'a fallu adapter mes scripts liés à la génération des fiches techniques concernant la dotation technique, c'est pour dire !
Commençons donc le descriptif technique de cet engin pas comme les autres.

Comportement châssis :
Comp. Capacit?s 4X4 :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
Motricité :
4X4
Hauteur :
1.72 m 
Centre de gravité très élevé
(mouvements de caisse)
Longueur :
3.65 m
Poids moy. approx. :
1150 kg  Poids raisonnable
Empattement :
2.25 m (62% de la longueur)  (Pour la ville uniquement)



Tout d'abord, et c'est inédit par rapport au gabarit, on a affaire à un moteur placé longitudinalement, comme les autos les plus prestigieuses et les plus puissantes du marché. Bien entendu, ici le rôle est avant tout de simplifier la transmission et le renvoi vers l'arrière (la boîte pointant alors vers cette direction).
Et si d'habitude on a affaire à des tractions qui peuvent devenir des 4X4, ici c'est une propulsion qu'on peut à sa guise transformer en 4X4 Sachez donc qu'en mode 4X2 l'auto est une propulsion et non une traction.
Pour résumer le fonctionnement de la transmission, on a donc un moteur placé longitudinalement qui envoie sa puissance dans une boîte de transfert située au milieu de l'auto qui est en prise constante avec le train arrière via l'essieu rigide (qui incorpore donc différentiel et cardans). Le couple est renvoyé à l'avant par le biais d'un autre arbre, selon qu'on soit en mode 2H ou 4H. Un troisième mode, dénommé 4L, permet d'avoir les 4 roues motrices avec une gamme de vitesse courte (qui multiplie par deux le ratio final avant les roues, ou plutôt 2.002 pour être le plus précis possible). Ces trois modes sont possible grâce à la boîte de transfert qui dissimule donc un coupleur débrayable et deux démultiplications (gamme normale et courte).


Si il y a des différentiels ouverts à l'avant et à l'arrière, il n'y a en revanche pas de blocage de différentiel. Comme souvent à notre époque, c'est le boîtier ABS/ESP qui s'en charge en pilotant les freins




La structure de l'auto est basée sur un châssis échelle et non un châssis coque, c'est donc du rustique mais du rustique utile. En effet, ce type de châssis est particulièrement rigide et résistant, ce qui permet de faire du 4X4 tous les jours de l'année sans avoir à craindre que le châssis n'en pâtisse. C'est un peu la même philosophie pour les essieux rigides qui permettent une durabilité malgré des contraintes régulières et intenses. Car si ils sont eux aussi assez rustiques et peu enclins à offrir du confort, ça a le mérite d'être très solide, tout en protégeant de surcroît les différentiels et les cardans (qui passent dans les essieux ! C'est toute l'originalité des versions rigides et qu'on retrouve avant tout sur les camions).


La garde au sol de 21 cm n'est guère très importante mais elle reste suffisante même pour les terrains assez difficiles. L'angle d'attaque à l'avant en monté est de 37 degrés (28 en descente) et de 49 degrés à l'arrière. Cela est favorisé par des porte-à-faux limités.

Les pneumatiques favorisent l'efficacité en tout terrain grâce à des flancs très hauts, on a en effet affaire à des pneus en 15 pouces avec des flancs de 15.6 cm d'épaisseur (crucial pour la motricité sur terrain glissant, et on peut d'ailleurs aussi jouer sur le gonflage des pneus pour ajuster tout cela selon le type de revêtement que l'on traverse : boue, sable etc.). Idem pour le poids qui se limite ici à 1090 kg (1165 avec un conducteur selon la norme européenne), les amateurs savent à quel point c'est crucial en conduite tout terrain...
On aurait toutefois pu espérer une masse encore plus réduite mais les essieux rigides restent lourds...


On a un contrôle de descente piloté par l'électronique

Bref, même en pinaillant, il était difficile de doter aussi bien le Jimny pour favoriser ses compétences hors route !

Sur la route ?

Bon, soyons honnête les choses sont ici bien moins roses... Car si le petit Suzuki fait des merveilles dans la gadoue, sur la route c'est proportionnellement inverse ! Roulis, sous-virage, tangage, position de conduite moyenne etc. Bref, le Jimny n'est franchement pas très adroit même si cela ne pose pas de souci à allures légales (qui sont si réduites que même avec 3 roues ça passerait !).
L'engin se vautre assez facilement et le tenue de route n'aide pas à rattraper un châssis mollement tenu, on a en effet rapidement du sous-virage sans qu'il n'y ait besoin de trop le chercher.
La direction n'est pas très directe et dans l'ensemble le Jimny accuse quand même de grosses lacunes il faut bien l'avouer.



Compléter cet article









3.65 m

1.72 m

2.25 m

377 L

40L
Longueur
Hauteur
Empattement
Coffre
Réservoir

Man. 5

2 pl.

Non
restylée

Transmisssion :
4X4

Poids moyen :
1150 kg
Poids raisonnable
 


Pneus Confort Efficacité
sur Jimny
Commentaire
195/80 R15
Flancs : 15.6 cm
10/10 5.7/10 Tendance au roulis importante / Consommation raisonnable


Comportement routier : quelques notions de base

Voici quelques petites choses à savoir concernant le comportement routier des autos :

  • La monte de jantes/pneus a une incidence directe sur le niveau de confort et sur la précision de la direction. Plus les flancs sont hauts, moins le train avant sera précis mais plus le confort de suspension sera élevé. Plus la largeur du pneu sera importante plus la tenue de route sera au rendez-vous, mais cela ne sera pas favorable à la consommation ni à l'aquaplaning
  • Une direction électrique se révèle généralement moins précise et consistante qu'une version hydraulique
  • La hauteur de caisse influe sur le comportement. Plus la voiture est haute sur pattes et plus le roulis sera prononcé. Un centre de gravité réduit permet de virer à plat dans les virages en limitant le tangage, mais cela réduit le niveau de confort (suspension) puisque le débattement des roues est réduit.
  • Une version 4X4 sera plus lourde qu'une version ayant deux roues motrices, cela favorisera aussi le sous virage
  • Une traction aura une tendance au sous virage alors qu'une propulsion se dirigera plutôt vers un survirage
  • Une propulsion est généralement mieux équilibrée en terme de masse (répartition du poids entre l'avant et l'arrière)
  • Un empattement long permet de favoriser la stabilité à haute vitesse mais favorisera le sous virage. Un empattement trop court ne permet pas de rouler vite en étant serein, faites le test avec une Smart
  • Les voitures diesels sont plus lourdes et sont donc généralement moins bonne au niveau de la répartition des masses. Elles sont aussi parfois plus fermes en suspension pour contrer le surpoids






Vous possédez ou avez possédé une SUZUKI Jimny


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)