Comportement routier 208 2 (2019)


Châssis assagi ?

Comme vous le savez, être une petite Peugeot rime habituellement avec plaisir de conduire et rigueur, quitte parfois à être un peu déficitaire au niveau du confort (là c'est l'autre branche de PSA qui s'en charge, à savoir Citroën). Car depuis des lustres, il faut avouer que la marque fait des efforts pour rendre ses citadines relativement pétillantes en évitant donc de tomber dans le plan plan. Il faut cependant mettre de côté les 107 / 108 dont le coût de revient extrêmement bas empêche de produire une auto aux trains roulants affûtés.

Comportement châssis :
Comp. GT-Line :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
Conf. GT-Line :
Motricité :
Avant
Hauteur :
1.43 m 
Centre de gravité bas
Longueur :
4.06 m
Poids moy. approx. :
1150 kg  Poids raisonnable
Empattement :
2.54 m (63% de la longueur)  

(Plateforme CMP / e-CMP)



Quelque(s) véhicule(s) proche(s) : Zoe II / Clio 5

Plateforme CMP

Ici, Peugeot parle d'une plateforme inédite appelée CMP (e-CMP pour l'électrique) employée entre autres sur les DS3 Crossback ou encore 2008 II, mais en réalité il s'agit bien de l'évolution de la bien connue PF1, une plateforme qui sert à beaucoup de modèles dans le groupe. Bien évidemment, le marketing est avant tout là pour véhiculer au maximum l'aspect nouveauté, et dire qu'on part sur une nouvelle plateforme est toujours très positif.
Bref, la nouveauté ici est plutôt dans le fait que cette plateforme a un espace dédié pour accueillir de très encombrantes batteries au lithium-ion (e-208), tout le reste étant majoritairement repris de la plateforme PF1. Et de toute manière, économiquement parlant il serait idiot de reprtir d'une feuille blanche, cela induirait des coûts totalement inutiles pharaoniques... Cela se voit d'ailleurs dans les cotes qui restent ici quasi identiques aux 207 et 208 I.
Il faut donc voir cette 208 II comme étant la prolongation des 207 et 208 I et non un modèle révolutionnaire revu de fond en comble.


Autotriti est l'un des premiers à tester la 208 au test de l'élan (moose). Elle se comporte bien (ici en châssis d'entrée de gamme) mais ses appuis ont un peu trop lâche pour contenter les connaisseurs et amateurs de châssis rigoureux...


Le test de KM77 est très positif mais il faut rappeler qu'ici il s'agit d'une version GT-Line aux jantes plus généreuses, les pneumatiques sont aussi des PilotSport plus efficaces. La Clio 5, avec des gommes plus précaires (EcoContact), arrive à passer plus vivement, avec notamment un train arrière plus mobile à la manière des autos issues de la plateforme MQB-A0 (qui est au final très joueuse malgré les idées reçues). Sachez enfin que pour relativiser le résultat, la Fabia 3 fait même un peu mieux que la Peugeot sur le test de KM77 (bien qu'on ne puisse pas faire de conclusion définitive tellement il y a de variables en jeu : pneus, contexte atmosphérique, bitume qui était différent, conducteur etc.). Et le test de l'élan n'est pas non plus révélateur de toutes les lacunes et qualités du châssis d'une auto.

Techniquement ?

En toute logique avec ce segment, on joue la carte de l'économie, il s'agit donc d'une petite traction à moteur transversal de conception assez simple. Le train arrière est en semi-rigide (+ une barre de Panhard sur l'e-208 car le semi-rigide est ici trop faiblard pour le surpoids..) et le freinage est appuyé sur du disque à l'avant et du tambour à l'arrière sur les versions de moins de 100 ch.

Le poids démarre à une tonne pour l'entrée de gamme (en ordre de marche) pour culminer à un peu plus 1200 kg dans ses versions les plus huppées. L'électrique, à mettre à part, crève le plafond avec 1455 kg. Les voies avant et arrière sont à 1.49 mètre de large, soit 1 cm de plus que sur la 208 I.

Les pneumatiques, comme depuis la 207, sont au nombre de trois au niveau de l'offre. Les plus petits de 185 mm de large (15 pouces) ne sont pour la coup pas du tout valorisants lors de la conduite. C'est en effet trop fin en largeur et trop épais au niveau des flancs, et le seul avantage ici est de pouvoir optimiser les économies de carburant. Cela culmine sur du 17 pouces de 205 mm de large, là c'est quand même plus honorable.

Comportement ?

Comme dit dans le titre, la 208 de deuxième mouture n'est ici pas aussi campée sur ses appuis et précise qu'espéré. Cette nouvelle génération semble en effet avoir un peu de Citroën en elle, sans toutefois tomber dans la caricature conférée par la marque aux chevrons qui propose des châssis trop mous pour mettre vraiment en confiance.
Clairement, Peugeot a voulu augmenter le curseur du confort, le châssis rigoureusement suspendu de l'ancienne génération laisse place ici à quelque chose d'assez "moelleux" sur les appuis même si il faut un peu distinguer les différentes versions.
La sensation est de conduire une voiture un peu plus grande (alors que ce n'est pas le cas) et cossue, un peu comme une compacte On perd alors un peu l'envie de se faire plaisir sur petite route, et ça invite plus à aller gambader sur les longues lignes droites d'autoroute.

Il semble aussi qu'on retrouve le comportement un peu plus survireur de l'ancienne 206, car ici le train arrière semble moins verrouillé que sur les anciennes 207 et 208 1, et plus généralement des Peugeot en général (possiblement à cause d'un angle de chasse du train arrière moins négatif, mais je ne pourrais le confirmer). On a donc un arrière qui enroule un peu plus qu'auparavant et un survirage un peu plus prononcé (au global ça reste quand même orienté sous-vireur, ne vous attendez pas à un tempérament d'Ibiza !).
On tirait donc un peu plus facilement tout droit avec l'ancienne même si le but reste quand même de ne jamais atteindre ces limites. Et c'est là que l'ancienne version plaisait, car les fameuses limites menant à l'effet sous vireur étaient semble-t-il un peu plus loin.


Les entrées de gamme en 15 pouces ont clairement un châssis mollasson qui se révèle être plutôt quelconque, à un point où l'on sent que mémère n'aime pas trop qu'on attaque fort. En revanche niveau confort c'est bien au dessus de la précédente version, avec comme je l'ai dit, un peu de gène Citroën.

Les versions GT-Line, sans être sportives, se révèlent mieux tenues grâce, semble-t-il, à un tarage des amortisseurs un peu plus rigoureux (n'omettons pas les voies un peu plus larges, passant de 1.49 à 1.5 mètres). Mais n'attendez pas ici un châssis réellement sportif, les ressorts assez peu rigides n'empêchent pas les mouvements de caisse, à un point où cela lève régulièrement une des roues arrière (classique sur les autos en semi-rigide, mais là ça semble plus accentué que d'habitude...). En gros on a ici un peu le beurre et l'argent du beurre, mais à l'envers.. Je m'explique, à basse vitesse on ressent les aspérités (cause amortisseurs) mais d'un autre côté on ne profite pas d'un châssis rigide qui permet de conduire plus sereinement à rythme soutenu (ressorts trop mous).


Enfin il y a l'électrique, qui avec ses 1455 kg (soit le poids d'une 508 2) se devait forcément être mieux maintenue. C'est donc finalement la version qui se révèle la plus ludique à conduire ! Mais hélas elle perd de sa superbe au niveau efficacité en raison d'un surpoids très important, induisant une inertie significative en virage.


C'est donc principalement au niveau de la direction que les amateurs de cette 208 semblent y trouver le plus de plaisir. Il est vrai que cette dernière est très directe et incisive, donnant la sensation d'une auto qui se dirige d'un doigt et qui peut virer d'un virage à l'autre vigoureusement. Mais pour ma part il ne suffit pas de mettre un petit volant et de changer la vis sans fin d'une crémaillère pour me faire croire que je suis dans une auto efficace. Surtout que la dite direction est un peu trop assistée (encore une fois il y a un peu de gènes de Citroën ici) et peut même paraître être trop sensible à plus haute vitesse (on finit par avoir peur de donner un petit coup au volant sans faire exprès, avec la peur que ça nous envoie paître dans le décor).


Le châssis se met en effet à un peu se désarticuler quand on le pousse dans ses retranchements, et même pire ça devient même trop pataud quand l'auto accueille du monde à bord.. Le problème d'une suspension un peu molle est qu'elle perd d'autant plus de rigueur au fur et à mesure qu'on charge l'auto. L'ancienne 208 arrivait plutôt bien à suivre de ce côté.

Finissons enfin avec la position de conduite largement altérée par la disposition des compteurs au dessus du volant. Et si je trouvais l'idée pas forcément mauvaise il y a quelques années, j'ai désormais fait marche arrière. Il est en effet crispant, voire rageant, de de voir choisir entre une bonne position de conduite ou la bonne visibilité des compteurs. Et si je pensais que mon gabarit était mal fichu, j'ai fini par conclure qu'on était nombreux dans ce cas (petits, moyens et grands !).





Les modes de conduite restent un peu gadget. Le mode sport induit le son du moteur dans les haut-parleurs, son qui est plus réaliste que sur les Peugeot sorties précédemment. L'avantage est ici plus important avec la boîte automatique dont les lois se mettent alors à changer.

Boîte auto EAT8 ?

D'origine Japonaise et appartenant à 30% à Toyota, cette boîte Aisin est donc de la même gamelle que le système hybride ( Hybrid2 et HYbrid4) proposée sur les modèles plus statutaires du groupe.
On peut dire que cette dernière fait très bien le travail même si la mise au point est parfois mise en défaut (dans de rares cas on a une petite secousse ou hésitation), mise au point qui est à faire du côté de PSA (quand un équipementier livre une boîte, le constructeur doit la régler électroniquement pour s'adapter au moteur, cela lui permet aussi de choisir arbitrairement comment elle va fonctionner dans telle ou telle situation, c'est le client qui reste le roi).


Je la recommande vivement pour ma part (surtout que les mécaniques 5 et 6 ne sont pas agréables) bien qu'avec de petits moteurs les BVA à trains épicycloïdaux semblent manger une partie de la puissance moteur (en mécanique, les à-coups perçus entre les rapports donnent la sensation d'une puissance supérieure). Notez au passage que les performances au zéro à cent sont pénalisées de près d'une secondes supplémentaire en BVA (pas forcément lié à la vitesse des passages, l étagement de boîte est aussi à prendre en compte et je n'ai hélas pas les ratios de chacune d'entre elles)..


Comme les spécialistes le savent, avoir des palettes fixes est bien meilleur en conduite dynamique. Hélas, en général on les rend plus proéminentes pour profiter un peu mieux de cet avantage

Aides à la conduite

Dé série on a droit au freinage automatique d'urgence (Active City Brake), l'alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance des panneaux et enfin la surveillance pour l'endormissement. Le régulateur adaptatif est à 500 euros en option.

La finition Active ajoute la surveillance active des angles mort (ou 200 euros en option depuis la finition inférieure) et la reconnaissance des panneaux et le freinage automatique sont aussi plus évolués, drôle de concept me semble-t-il de proposer des versions plus ou moins avancés d'une finition à l'autre.

Quant à la conduite semi-autonome, elle n'est disponible que sur la version électrique.


Compléter cet article








Comparatif
4.06 m

1.43 m

Comparatif
2.54 m

Comparatif
309 L
40 - 44 L
Stationnement

Plus la hauteur est élevée plus le surplus de consommation est élevé. L'aérodynamisme est primordial pour limiter sa consommation.
Les constructeurs ont tendance à rabaisser de plus en plus leurs modèles afin d'optimiser le CX de pénétration dans l'air (ex : BMW et son Efficient Dynamics).

Prise au vent

Plus l'empattement (distance entre les roues avant et arrière) est élevé plus les possibilités en terme de comportement routier et d'habitabilité sont élevés.

Habitab. / Comport.

L'évaluation du volume de coffre ne prend pas en compte la catégorie du véhicule (citadine, berline etc ...).
Une citadine qui a un bon coffre dans sa catégorie peut avoir une note moyenne ici-même car le volume reste malgré tout limité.

Coffre
Autonomie
SPECIFICITES VERSION(S) ELECTRIQUE :
Capacité batterie (utile)
46 kWh
Capacité (charge 15-85%)
32 kWh
Prise courant alternatif (AC)
Type 2 / Vitesse recharge max. : 11 kW
Prise courant continu (DC)
CCS / Combo / Vitesse recharge max. : 100 kW
Moteur avant
Synchrone / Rotor à aimant permanent (Brushless)
Moteur arrière
Aucun

Man. 6
Man. 5
Auto. 1
(Electrique)
Auto. 8
(Boîte auto EAT8 à convertisseur)

5 pl.

Non
restylée

Transmisssion :
Traction

Poids moyen :
1150 kg
Poids raisonnable
 


Pneus Confort Efficacité
sur 208 2
Commentaire
185/65 R15
Flancs : 12 cm
8.2/10 6.6/10 Petite tendance au roulis / Consommation réduite
195/55 R16
Flancs : 10.7 cm
7.4/10 7.3/10 Consommation raisonnable
205/45 R17
Flancs : 9.2 cm
6.5/10 8.1/10 Consommation raisonnable


Synthèse de vos avis sur le comportement routier

Comportement routier : 1 aime

Agrément : 3 aiment 1 n'aime pas

Confort : 3 aiment

Comportement routier : quelques notions de base

Voici quelques petites choses à savoir concernant le comportement routier des autos :

  • La monte de jantes/pneus a une incidence directe sur le niveau de confort et sur la précision de la direction. Plus les flancs sont hauts, moins le train avant sera précis mais plus le confort de suspension sera élevé. Plus la largeur du pneu sera importante plus la tenue de route sera au rendez-vous, mais cela ne sera pas favorable à la consommation ni à l'aquaplaning
  • Une direction électrique se révèle généralement moins précise et consistante qu'une version hydraulique
  • La hauteur de caisse influe sur le comportement. Plus la voiture est haute sur pattes et plus le roulis sera prononcé. Un centre de gravité réduit permet de virer à plat dans les virages en limitant le tangage, mais cela réduit le niveau de confort (suspension) puisque le débattement des roues est réduit.
  • Une version 4X4 sera plus lourde qu'une version ayant deux roues motrices, cela favorisera aussi le sous virage
  • Une traction aura une tendance au sous virage alors qu'une propulsion se dirigera plutôt vers un survirage
  • Une propulsion est généralement mieux équilibrée en terme de masse (répartition du poids entre l'avant et l'arrière)
  • Un empattement long permet de favoriser la stabilité à haute vitesse mais favorisera le sous virage. Un empattement trop court ne permet pas de rouler vite en étant serein, faites le test avec une Smart
  • Les voitures diesels sont plus lourdes et sont donc généralement moins bonne au niveau de la répartition des masses. Elles sont aussi parfois plus fermes en suspension pour contrer le surpoids






Vous possédez ou avez possédé une PEUGEOT 208 2

Partagez avec les autres l'expérience (qualités, défauts, fiabilité, frais...) que vous avez eu avec votre PEUGEOT 208 2. Le témoignage est une information riche et pertinente pour celui qui veut acheter un véhicule. Merci à tous pour votre participation !
(Plus votre avis est complet plus il est haut placé)

Vous manquez d'inspiration pour votre avis ? Rendez-vous un peu plus bas pour vous aider.


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésime, batterie kWh si électrique etc. Ces détails comptent beaucoup et permettent de mieux décrire votre véhicule)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, la limite en nombre de caractères est élevée
Merci à tous les altruistes qui prennent le temps d'entrer dans les détails !

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis) :
Dans votre commentaire n'hésitez pas à faire en plus la comparaison de votre 208 2 avec d'autres modèles que vous avez possédés. Information qui est souvent riche d'enseignements.



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :




Conseils et idées pour la rédaction de votre commentaire

Vous manquez d'inspiration pour votre avis ? Lisez ces quelques lignes.

Quelques idées pour agrémenter les Qualités et Défauts :

  • Prestations routières : Comportement/tenue de route, précision/ressenti de la direction, tangage/roulis dans les virages (parler éventuellement de la monte de pneumatiques), confort de roulement (bruit, raideur de la suspension), etc ...

  • Prestations du moteur : est-il suffisant pour l'auto, est-il creux (pas de puissance en bas régime), bruyant/silencieux, énergivore/économique, fiable, agréable etc ...

  • Intérieur : est-elle habitable/spacieuse, volume de coffre (ainsi que sa forme, seuil de chargement, accessibilité), insonorisation, confort des sièges, modularité, qualité de finition, usure et vieillissement du mobilier, aspects pratiques particuliers, éclairage de nuit, équipements, visibilité vers l'extérieur (avant et arrière), position de conduite, hauteur du poste de conduite, ergonomie des commandes ainsi qu'éventuellement l'équipement multimédia, qualité du son de l'autoradio, équipements "sympas" (ex : toit en verre), etc ...

  • Autres : style/design (bon vieillissement ?), image de marque, SAV, rapport qualité/prix, éléments bien/mal conçus, protection de la carrosserie, coût en entretien/assurance/pièces détachées, fiabilité générale, etc ...

  • IMPORTANT : Réservez les pannes et les problèmes techniques pour le champs "problèmes rencontrés".

Problèmes rencontrés : Listez ici tous les soucis techniques que vous avez rencontrés avec si possible les frais engendrés, le comportement du concessionnaire ou du garagiste qui s'est penché dessus, le kilométrage auquel le problème s'est produit, le montant de la participation de la marque pour les pannes précoces ou sous garantie. Vous ne devez pas lister des défauts de la voitures mais les pannes (aussi diverses et variées qu'elles peuvent être).

Note : N'hésitez pas à justifier la note attribuée. (surtout si celle-ci est inférieure à la moyenne).

Prix assurance : Indiquez le montant annuel ainsi que le nom de l'assurance et le type de contrat (tiers, tous risques etc...) entre parenthèses. Lorsque suffisamment de données seront récoltées, elles seront affichées dans le paragraphe budget - entretien présent en haut de page.

Commentaire libre : ici vous avez carte blanche, parlez de ce que vous voulez ! Si vous devez comparer votre auto à une autre (ou d'autres), c'est le meilleur emplacement pour le faire. Toute autre information/impression de votre part est la bienvenue.



À voir aussi

NEWS Peugeot

Infos Peugeot

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2020. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)