Toutes les fiches Avenger :

Vie à bord Avenger (2023)


S'agissant d'une base de citadine il ne faut pas trop espérer profiter d'un espace dantesque ... Toutefois, si on le rapporte à son gabarit (4.08 mètres) on pourra avouer que l'ensemble n'est pas si ridicule, en tout cas pas de carence importante à dénoncer.

Habitabilité 2ème rang :
Volume de coffre (355 L) :
Confort de suspension :
Confort 18 pouces :
Finition / Présentation :
Infodivertissement :
Places assises :
5
Empattement * :
2.56 m

* : l'empattement est un indice important sur l'habitabilité

Quelques véhicules proches :
600 / Yaris Cross / EX30 / Taigo / Mokka

Le coffre s'établit donc à 355 litres (la forme bien rectangulaire compense en partie ce chiffre assez modeste) avec un double plancher qui permet de l'aligner avec les sièges lorsque ces derniers sont rabattus (fractionnés en 60/40).
On atteint alors 1250 litres de contenance avec un plancher plane comme je viens de le préciser. On ne profite pas ici d'un coffre avant puisque l'auto est une thermique convertie en électrique (l'adaptation a été limitée en terme de conception pour juguler les coûts, mais aussi par le fait qu'un maximum de choses [onduleurs etc.] ont été casées dans le compartiment moteur).








Les places arrière sont correctes tant qu'on parles des assises latérales et tant qu'il n'y a pas à l'avant des personnes trop grandes. La place centrale est sans surprise moyennement confortable avec un tunnel de servitude dans les jambes et une assise non dessinée. Elle se rattrape toutefois pas l'absence d'accoudoir (un défaut pour les passagers latéraux), ce qui permet de profiter d'un peu plus de moelleux.






Niveau rangements (32 litres au total) on peut dire que la marque a été généreuse avec les passagers avant, et on peut même ici avouer que la Jeep est l'un des SUV urbains les plus agréables à vivre au quotidien.
En effet, des rangements il y en a beaucoup et nous allons d'ailleurs les lister.


Tout d'abord il y a un rangement façon étagère qui court tout le long de la planche de bord côté passager, comme ce que l'on pouvait voir sur certaines voitures dans les années 90. Vient ensuite un rangement fermé par une sorte de matière légère aimantée de l'intérieur (pas de série sur les premières finitions hélas) qui rappelle les rabats de vitres des pare-soleil de Tesla Model 3 et Y. Ca fait un peu léger et camelote mais ça marche assez bien dans les faits, et surtout ça occulte ce que l'on met dedans. A l'intérieur se trouve un rangement relativement vaste et la charge par induction pour votre téléphone (pas sur le premier niveau de finition), sans compter deux prises USB à l'ancienne et l'allume cigare.








Derrière se trouve un emplacement non fermable doté d'éléments permettant de tenir des bouteilles/canettes ou encore d'autres choses (en les retirant on a un rangement vaste et rectangulaire). Enfin, et si ça ne suffisait pas, il reste encore l'accoudoir dans lequel on pourra aussi loger pas mal de choses en raison de sa taille relativement généreuse.




Vous l'aurez compris, l'Avenger est une auto qui cherche à servir et à être pratique plutôt que de ne se concentrer uniquement sur le style et l'ambiance.


Présentation / finition


Soyons honnête, l'habitacle de l'Avenger reste très plaisant et agréable à l'oeil. Et malgré des matériaux durs et finalement peu raffinés, il y perdure malgré tout un petit sentiment de qualité ...
On pourra toutefois pester par le fait qu'il perde largement en identité et en personnalité en reprenant des éléments de Fiat et Alfa Romeo, ce qui donne lieu à un mélange peu identitaire.
On a donc les boutons de contrôle d'un Tonale et les commandes de boîte d'une Fiat 500e (du groupe Fiat absorbé il y a peu en gros).
Notons aussi qu'il n'y a rien d'autre que le jaune qui puisse coloriser la planche de bord (sauf entrée de gamme avec un espèce de plastique gris doté d'un relief imitant grossièrement du bois), ce qui est un choix assez osé sachant encore une fois que c'est la seule option possible (heureusement ça rend plutôt bien et ça ne détonne finalement pas trop).










Infodivertissement


Doté d'un système assez basique qui date de quelques années déjà, il n'y a pas de quoi ici grimper aux rideaux ... Et même si la personnalisation de combiné digital devant le volant est plutôt poussée, on reste sur quelque chose qui de dépassé même si Apple Carplay et Androidi auto sauvent un peu les meubles. La rapidité n'est pas non plus exemplaire mais il ne faut pas non plus caricaturer, ça reste suffisamment réactif pour ne pas avoir à s'en plaindre réellement. Les écrans ont une définition standard avec des couleurs peu profondes, avec des menus ternes qui aggravent encore plus ce sentiment.


Le cockpit virtuel (combiné d'instrumentation) démarre à 7 pouces de série et il faut grimper sur le troisième niveau de finition Altitude pour profiter de l'écran 10.25 pouces.









Compléter cet article







Synthèse de vos avis sur la vie à bord

Qualité son/autoradio : 1 n'aime pas

Volume de coffre : 1 n'aime pas



 
    OUVRIR    
 



Vous possédez ou avez possédé une JEEP Avenger


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :


Infos Jeep

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales