Electrique > La voiture électrique va-t-elle croître aussi vite qu'attendu ? 17/05/2021

La voiture électrique va-t-elle croître aussi vite qu'attendu ?

Ca semble désormais inéluctable, la voiture électrique est en ce moment même en train de remplacer l'antique et dépassée voiture thermique ...
Les gammes des constructeurs semblent d'ailleurs le laisser présager, et les publicités paraissent désormais plus favoriser les modèles électriques que les  thermiques. Telle l'ampoule qui a remplacé la bougie, le thermique n'a possiblement plus beaucoup de temps devant lui (la question est aussi de savoir si l'écart entre la bougie et l'ampoule est aussi important qu'entre les voitures thermiques et électriques).


Mais si cela semble être une évidence, la réalité nous a souvent montré qu'elle était bien plus subtile et difficile à percer qu'on ne pouvait l'imaginer.
La voiture électrique va-t-elle donc remplacer les thermiques en une dizaine d'années ? C'est la question qu'on se pose ici ...

A lire aussi : l'évolution des ventes de voitures électriques en France

Voiture électrique : si rose que ça ?


Si la voiture électrique est pleine de qualités, avec un agrément de conduite sans commune mesure, elle a toutefois des défauts qui laisseraient même penser que c'est une régression par rapport à la voiture thermique ...
En effet, la voiture électrique n'aime pas du tout les vitesses élevées, à savoir tout ce qui dépasse les 110 km/h. Quand on doit faire 900 km dans une journée, pouvoir se stabiliser à 150 km/h compteur sur autoroute est plutôt salutaire (et toléré par les autorités dotées de hiboux et autres pistolets laser), n'espérez pas cela avec votre voiture électrique sauf si vous voulez passer la journée aux chargeurs !
C'est la même chose pour les imprévus, si vous n'avez pas le plein vous vous retrouverez parfois dans le désarroi le plus total, l'urgence ne fait plus partie du vocabulaire de la voiture électrique quand les batteries sont à plat.
Et donc au niveau de l'utilisation c'est un retour en arrière par rapport à la voiture thermique qui peut rouler vite et longtemps, mais aussi se recharger en un éclair (ironique envers l'électrique !). Les lacunes de l'électrique persistent et elles sont suffisamment consistantes pour la remettre en cause.


Je reste persuadé que l'électrique subira un frein au niveau des ventes pour ces défauts majeurs, sans oublier que les batteries conduisent à une baisse continuelle de l'autonomie (sur certaines autos on perd quasiment 50% d'autonomie en quelques années ... Car tous les véhicules ne sont pas conçus avec toute la rigueur qu'ils devraient avoir. Et je ne parle pas des nombreux utilisateurs d'hybrides rechargeables qui ont une batterie complètement vidée de toute substance, le nombre de cycles étant arrivé au bout, sans qu'il n'y ait besoin d'aller jusqu'à parcourir 200 000 km hélas). Bref, le vieillissement d'une électrique est parfois bien pire que celui d'une thermique (dont le réservoir ne bouge pas avec les années ! La mécanique du moteur oui, mais elle coûte finalement moins chère qu'une batterie), et le bouche oreille sur les premiers clients de voitures électriques devrait porter du tort sur les ventes à venir ... Car les déçus de l'électrique semblent bel et bien exister quand on regarde les petites annonces ! Beaucoup d'autos récentes sont revendues rapidement, comme si quelque chose avait désappointé leurs utilisateurs ...






Voiture thermique : pas si obsolète ?


Au delà de sa capacité à rouler vite et longtemps, la voiture thermique peut s'alimenter par tout un tas de carburants : essence, diesel, éthanol, gaz, huile etc.
Mais c'est surtout le carburant prometteur e-Fuel que Porsche prépare en ce moment qui permet de remettre en selle les bons vieux moteurs thermiques.
Cerise sur le gâteau, les particules fines et NOx seraient quasiment éradiqués ! Ce carburant permettrait de réduire de 85% les émissions de CO2 ..
En gros, il se fabriquerait comme l'hydrogène (électrolyse), car justement il associe hydrogène et CO2 (oui, on a besoin de capter du CO2 pour produire ce carburant, et donc on enfermerait ce dernier dans une boucle vertueuse : j'émets le CO2 qui est ensuite récupéré pour faire ce nouveau du carburant).
La fabrication de cet "e-Fuel" nécessite donc de l'énergie (D'où le "e" de "e-Fuel"), mais cette dernière serait avant tout produite par le renouvelable (éolien et solaire). Cela permettrait donc en plus de corriger le défaut de ces moyens de production, à savoir qu'ils ne sont pas pilotables (très souvent les panneaux solaires et éoliennes produisent pour rien, jusqu'à risquer d'abîmer le réseau électrique. C'est ce qui remet en cause la viabilité de ces moyens de production). En effet, on utiliserait cette énergie perdue à produire du carburant, on pourrait donc stocker tout le surplus d'énergie qui ne servait à rien à la base. Et le tout en captant du CO2 dans l'air, tout bénef même si il sera re-libéré peu de temps après.




Si c'est Porsche qui s'y attelle en premier, c'est que son business modèle est largement remis en cause avec l'électrique. La marque a beau proposer une Taycan, ça n'est que peu consistant face à une 911 thermique qui procure bien plus de frissons et de sensations (sans oublier une légèreté qui permet une rigueur supérieure et une osmose homme/châssis favorisée. Et puis on a plus de choses à faire avec des rapports à passer, sur l'électrique ça devient très vite monotone et ennuyeux).
S'électrifier revient potentiellement, pour certaines marques (Ferrari et compagnie), à mettre la clé sous la porte d'ici 15 ans, car il ne suffit pas de proposer des performances, il faut aussi l'émotion qui va avec ! Et c'est d'ailleurs un problème qu'on peut rapprocher de celui des moteurs suralimentés, les supercars modernes perdent largement le coté émotionnel et sauvage avec les moteurs turbos devenus un peu fadasses. Les anciens atmosphériques paraissent nettement plus dépaysants et ludiques.
Donc si il y a un souci avec les moteurs turbo, je ne vous parle pas des moteurs électriques ...


Même les clients les plus ouverts finissent par admettre que l'ennui guète assez vite dans la voiture électrique, et on finit alors par conduire sa Taycan comme une Zoe au bout d'un certain moment. Le calme induit par l'électrique rend très peu naturel les accélérations franches et marquées, à l'inverse des moteurs atmosphériques qui vous encouragent à tirer tout le temps (cohérent avec l'idée de voiture sportive).
Et enfin, la notion de puissance s'associe naturellement à celle de bruit et de vibrations, le moteur thermique étant alors parfait puisqu'il utilise des forces nettement plus en lien direct avec nos sens : l'air et le feu menant à des explosions (combustion en réalité, je n'oublie pas les plus scrupuleux d'entre vous au niveau du langage ;-). L'électrique est bien trop "hygiénique" et synthétique pour provoquer de véritables émotions authentiques.


Un équipement et parc existant trop important


Passer à l'électrique revient à mettre à la poubelle près de 70% de ce qui existe déjà au niveau infrastructures (usines), emplois (équipementiers et métiers de l'auto liés aux moteurs et à la thermodynamique), parc automobile actif, et services (mécanos, produits et prestations pour moteur). A une époque où l'énergie commence à manquer, tout chambouler est peut-être un gâchis d'énergie qui n'est pas le bienvenu.
Il y a ici tellement de gens qui y ont à perdre qu'il paraît certain qu'une grande partie de l'humanité cherchera à préserver ce modèle (au moins en partie) ou à le faire durer encore un peu plus longtemps, le carburant e-Fuel de Porsche est d'ailleurs un très bel exemple, car ce dernier peut être utilisé dans n'importe quelle auto sans modification nécessaire (même l'éthanol impose des adaptations) !


Et quand on voit les défauts chroniques des électriques (recharge lente et fastidieuse sans compter son côté glouton à plus de 100 km/h), il se pourrait bien que le thermique puisse continuer à faire parler de lui pour encore un bon moment ...
Pour ma part j'ai été très fan de l'électrique mais je commence à mesurer un peu ce sentiment, cela en raison des trop grandes difficultés qu'a ce moyen de propulsion pour faire de longs trajets, sans oublier l'aspect très prise de tête à devoir toujours tout anticiper et chercher à se recharger constamment. Le thermique garde l'avantage d'une utilisation bien plus insouciante qui rend les choses bien plus relaxantes (l'électrique relaxe à la conduite mais vous stresse largement plus quand il s'agit de parler ravitaillement et autonomie !).


Les prévisions


Si l'on en croit Bloomberg, on devrait atteindre 8% de parts de marché en 2025 (8.5 millions de VE vendus sur un total d'environ 100 millions), 25 % en 2030 et environ 50% en 2040. Ce n'est finalement pas aussi rapide qu'on pourrait le croire avec l'arrivé massive des modèles électriques aujourd'hui. Musk parle d'une trentaine d'années avant que l'électrique ne domine vraiment le thermique (de quoi voir notre société s'écrouler 3 fois, vues le contexte actuel : écologique, économique, énergétique ...).
J'estime pour ma part que la potentielle crise économie à venir (comment y échapper ? Même en imprimant des trillions ?) devrait perturber ce calendrier, bien que Bloomberg soit loin d'être naïf à ce sujet (ils peuvent toutefois donner des chiffres qu'ils savent faux, ça n'est pas du tout un problème pour eux).






Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par (Date : 2021-06-01 01:11:22)

Très intéressant cet article, j'avais déjà conversé avec vous sur ce sujet et je trouve que votre critique est purement impartial sur ce dernier sujet. J'attend avec impatience ces fameux E Fuel!

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-06-03 10:13:38) : J'apprécie beaucoup votre commentaire même si j'y réponds assez tardivement ...
    Mon impartialité fait intégralement partie de mon tempérament (seule la vérité a de l'intérêt il me semble, et ça m'amène parfois plus de problèmes qu'autre chose), même si cela n'empêche pas que je puisse m'égarer sur de fausses pistes ... Impartial n'induit hélas pas forcément d'être infaillible. Et Dieu sait à quel point nos limites sont basses (compréhension, accès à l'information, biais cognitifs etc.).

    Le E-fuel n'a finalement rien de révolutionnaire, ça fait un bail qu'on a réussi à faire tourner des moteurs à pistons avec de l'hydrogène. Et du coup vaut-il mieux faire tourner l'hydrogène avec une pile à combustible ou dans des autos à moteur thermique, là est la question ... Il faut donc voir quel type d'auto est le plus polluant à construire, mais aussi le rendement en fonctionnement de ces deux types de motorisations.

    Encore merci à vous ;-)

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 3 commentaires :

Par Olivier TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2021-05-18 10:41:29)


Les dirigeants croient que l’électrique réglera le problème de la pollution alors que Non, il ne regle pas le problème mais ils font que le déplacer.
En plus il y’a trop de pépin avec l’électrique
Déjà les composants pour fabriquer les batteries sont très rare et très polluante à fabriquer (je mettrais ma fin au feu que le lithium ou cobalt je sais plus encore, les pays qui les fournissent ne le pourront plus ou seront en rupture de stock d’ici quelques années ou quant le marché sera inondé de voiture électrique)
Une voiture électrique ne pollue pas la ville mais ça polue le monde et faut qu’elle roule 240000km pour qu’elle soit plus rentable en terme de pollution qu’une termique
Tout le monde n’a pas une maison ou un garage pour recharger ça voiture, ceux qui vivent dans les apparts comment ils vont recharger leurs véhicules avec les parkings et station de recharge inondé (et si tout le monde à un véhicule électrique ça va être plus dure de recharger ça voiture
La recharge : tout le monde n’a pas le temps de faire 30mn ou plus (et la je suis gentil parce que la plupart des VE font des heures pour ce recharger), dans ce monde actuelle personne n’a le temps (travailler, manger, dormir etc..)
L’autonomie n’en parlons même pas sauf si t’as les moyens de t’acheter une véhicule super cher avec une grande autonomie
La durée de vie des batteries et perte de leurs capacités
Et les milliers d’emplois qui vont être détruite ( mecano, equipementier et autres)
En plus je vais pas m’acheter une lamborghini ou une ferrari électrique 😁


Il y a 5 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-18 13:35:32) : Entièrement d'accord avec vous, en ce moment à la télé que des pubs pour l'électrique ou l'hybride rechargeable, ce dernier n'est pas intéressant par rapport à l'hybride non rechargeable car poids mort inutile à traîner lorsque la batterie est vide et autonomie donnée par les marques en full électrique mensongère (souvent comme les consos des thermiques). Quant aux stations de recharges autres que les superchargeurs Tesla souvent trop de problèmes.
  • Par Olivier TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-18 16:29:29) : En plus les voitures électriques sont super lourdes SUV comme berline ce qui favorise encore la pollution 🤷🏾
    Il règle pas le problème ,il le déplace
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-19 11:52:19) : Très intéressant ce que vous dites, j'en parle dans pas mal d'articles d'ailleurs.
    Malgré tout, vous déversez ici pas mal d'idées et variables qui sont très subtiles, à savoir que dans certains cas c'est vrai mais dans d'autres non ... Le sujet est très technique et en résumé que ce soit pour le thermique ou l'électrique on a quasiment autant d'avantages et d'inconvénients de chaque côté. Il ne faut pas non plus diaboliser la voiture électrique car elle ne fait pas non plus pire que le thermique ! En revanche, l'hybride rechargeable de plus de 7 kWh me semble finalement être une aberration (après moult réflexions). Ce qui me paraît viable c'est : 100% thermique, hybride léger ou 100% électrique.
    Et pourtant tout le monde s'engouffre dans l'hybride rechargeable ... J'ai peut-être tort mais en analysant la chose je constate qu'on a ici les inconvénients de l'électrique et du thermique sans arriver à une synergie positive (l'ironie, voire la cerise sur la gâteau, c'est qu'on recharge 10 fois plus avec une hybride qu'une électrique ! Tout le temps à la prise, mais vraiment tout le temps).
  • Par Divx TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-19 17:21:15) : Zut erreur de frappe 🤬

    Bon du coup, je voulais en venir au fait que le problème ne vient pas du thermique, hybride ou électrique mais de nous, de ce qu'on en fait.
  • Par Flyingstef (2021-09-18 17:56:36) : Petite correction : le seuil au-delà duquel l’electrique est moins polluant que le thermique est de 20000-30000 km sur le critère du CO2, en France. Je suis d’accord que les pollutions autres sont encore mal évaluées. Pour le mode de vie, on en est encore au début de la technologie, et si pour l’instant une solution tout électrique ne coche pas toutes les cases, dans 10 ans, 20 ans, les batteries seront bien évidemment bien meilleures. L’histoire n’est pas encore écrite.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Divx TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2021-05-17 19:39:13)


J'ai craqué pour une électrique malgré mes réticences. Je suis sûr que ce n'est pas LA solution, mais en attendant, elle correspond à mon cahier des charges.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-18 16:35:20) : Et moi j'arrive encore à résister cher Divx !
    Avouons que pour 98% des trajets c'est parfait (et c'est tellement plus sympa à conduire) ...
    N'empêche que j'ai du aller à Lille d'une traite pour un enterrement il y a quelques jours, en électrique j'aurais pété un câble (si Ray veut se faire plaisir sur ce jeu de mots ...).
    Heureusement, ma bonne vielle 330d a fait le job à la perfection ! A bon rythme ... J'ai d'ailleurs reçu une prune, un point seulement (ouf ...).
    Et ma bonne vieille titine qui était parfaite depuis 10 ans a été, pour ce voyage, deux fois abimée : en stationnement et un scoot de mer... Deliveroo qui m'a tamponné. Quand je vois L'ile de France par rapport aux années 90 (date où j'ai quitté cette région), je remarque que c'est devenu l'enfer sur terre ! Quelle chance d'avoir fini à la campagne (malgré moi en plus) ...

    Bref, je pars en hors sujet sévère, désolé.
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-18 21:07:03) : "j'arrive encore à résister" dit l'Admin ; c'est donc un mauvais conducteur notre Émilien Naudot ! Car quand on résiste à une tension électrique... le couant passe mal et ça chauffe ! 😊😊🙃🙃

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Tesla est-il un mirage

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)