Electrique > Pourquoi l'électrique a tant de détracteurs ? 05/11/2020

Pourquoi la voiture électrique a tant de détracteurs ?


Comme vous avez pu vous en rendre compte, la voiture électrique a particulièrement tendance à diviser, un phénomène très à la mode en ces temps "apocalyptiques" ...
En effet, entre les fanatiques de la première heure (souvent liés à la marque Tesla, probablement des gens en manque d'icône et possiblement de personnalité un minimum affirmée) et les nombreux détracteurs, on peut dire que le sujet scinde en deux blocs les débatteurs. Il est alors intéressant d'essayer de débusquer le pourquoi du comment, à savoir pourquoi la voiture électrique amène autant de tension (sans mauvais jeu de mots) et de division, et en l'occurrence qu'est ce qui motive les gens à rejeter l'électrique au premier abord.

Des consommateurs usés par les mensonges

L'un des premiers facteurs qui alimente l'aversion à la voiture électrique est lié à la méfiance accrue des consommateurs. Après des années à s'être faits avoir sur des consommations officielles complètement bidons (entre autres), on peut comprendre que la promesse de l'électrique soit prise avec beaucoup de recul ... C'est sans compter le marketing et campagnes publicitaires qui ont tendance à magnifier au delà du raisonnable les produits qu'ils cherchent à vous caser. Si cela marche un moment, à long terme on finit par fabriquer une race de gens méfiants, à juste titre ... C'est donc le logique retour de bâton pour l'industrie automobile qui s'est un peu trop fichu de nous.


Après s'être faits manipuler pour passer du diesel à l'essence, avec des promesses de sobriété très élevées, le client français est encore plus rincé que le reste de la planète. En effet, nombreux sont ceux qui se sentent avoir été floués, en écopant de voitures à la fois moins coupleuses et bien plus voraces ! Bref, le Français moyen est devenu plus dur à pigeonner qu'un autre. Et les promesses miraculeuses de l'électrique, il va y réfléchir à deux fois avant de faire confiance à ce discours.
C'est donc une double tromperie, on a exagéré les méfaits du diesel pour pousser vers une carburation sur laquelle on a exagéré les bienfaits ...

Perte de repères

La réticence de l'électrique provient aussi des pertes de repères importantes. Tout ce qui est nouveau fait peur, probablement un instinct qui permet de nous protéger (l'organisme est logique, pourquoi changer des choses qui ont fonctionné pendant longtemps ? Ne serait-ce pas une prise de risque inutile ? Ce réflexe instinctif n'est donc pas si idiot, et de toute manière les instincts sont loin de l'être même si au premier abord ça peut paraître l'être).


Après 100 ans à carburer au moteur thermique, il est donc tout à fait normal qu'on ait une certaine crainte, crainte qui semble avant tout être instinctive.

De plus, il est perturbant de passer d'une technologie qu'on maîtrise à peu près (c'est à dire savoir comment ça marche) à une autre qui nous déboussole et induit plus de questions que de réponses. Celui qui est habitué à bricoler ses autos et à s'intéresser à ces dernières sera à la fois frustré et perdu ..


Il faut aussi passer du carburant liquide désormais bien appréhendé par les gens à des notions de recharge, kW, Wh etc. Bref, il est très désagréable de devoir mettre au rebus nos connaissances passées pour repartir de zéro, et ça se comprend aisément !

Lobbys ?


Sans que je n'ai la moindre information à ce sujet, on peut aussi soupçonner la participation de lobbys visant à nuire l'électrique. Le pétrole étant un des plus gros business de la planète (une des premières sources d'énergie fossile), on peut légitimement se poser la question sur le fait que ces lobbys ne cherchent pas à faire de l'électrique bashing. Avec la démocratisation des réseaux sociaux, ce genre d'exercice est devenu plus facile que jamais (tout comme dans l'autre sens, avec de l'électrique washing. Non je n'ai pas parlé de Tesla !).

Prix ?

Le prix élevé des voitures électriques est aussi un frein pour se faire accepter. Encore considéré comme un produit de quasi luxe, il est presque légitime qu'il soit rejeter par la grande masse du peuple, qui se sent forcément exclue.

Autonomie ?


Ah, la fameuse autonomie, c'est l'un des principaux arguments des détracteurs de la voiture électrique. En réalité le souci n'est pas vraiment celui de l'autonomie mais plutôt celui du ravitaillement. Car, à ce que je sache, les possesseurs de C 63AMG ne se plaignent pas vraiment d'avoir une autonomie inférieure certaines Tesla. Avoir une petite autonomie est très anecdotique si on a les moyens de se ravitailler partout et rapidement, et c'est l'un des points qui changent le plus vite quand on acquiert une auto électrique, on se rend compte que le problème ne se pose que lors des rares départs en vacances. Tout le reste de l'année votre auto est calée sur ses 80% de charge à la maison, et en gros on a une voiture toujours pleine prête à rouler généreusement. Bien entendu, cette remarque ne vaut pas pour les petites électriques ayant moins de 25 kWh de batterie (là, même à plein on a l'impression d'être en réserve !).






Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Stormvd (Date : 2020-11-19 14:21:26)

L'autonomie est un faux problème. Dans les commentaires qui suivent il y a de la bonne réflexion.
Un minimum de 200km est préférable pour celui qui fait environ 100km/jour car les périphériques du véhicule consomment de l'énergie, c'est aussi le cas suivant les conditions climatiques, l'usure des pneumatiques, des batteries, des recharges, de l'état des routes et des trajets urbains/péri urbains et autoroutier.
Ma 75d model s est parfaite, la seule exception ne se perfectionisme est sa durabilité dans le temps incertaine car les recharges courtes à domicile abîment les batteries.

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-21 10:45:11) : Merci pour ce partage.
    J'ai toutefois du mal à saisir votre dernière phrase ...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 6 commentaires :

Par Matt (Date : 2020-11-15 21:16:36)


Bonjour,

Tout d'abords merci pour votre article.

Ensuite je tenais à vous dire qu'en tant que motard, je vous rejoins totalement sur le passage concernant l'autonomie: l'autonomie est un faux problème et beaucoup d'entres nous (roulant en 2 roues) sont habitués à faire moins de 300 kilomètres avec un plein. En revanche nous savons que quoi qu'il arrive nous pourrons nous ravitailler en moins de 10 minutes partout en France. Chose encore pratiquement impossible avec l'électrique.


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-16 10:31:06) : Merci beaucoup pour ce soutien ;-)
    Les gens parlent trop vite sans prendre le temps de réfléchir, et donc oui c'est bien la vitesse de ravitaillement qui compte, et non pas l'autonomie (même si en dessous de 100 km ça commence à devenir très pénible, même en pouvant faire le plein en 5 minutes).
    Mais avec les 300 / 400 km d'autonomie d'une Model 3 c'est déjà très bien, et avec une recharge rapide on est finalement pas si loin de l'utilisation d'un engin thermique. Car oui, je pense au final que l'électrique n'est pas aussi contraignant qu'on peut l'imaginer (avec un peu plus de bornes je pense même que le thermique n'aurait plus trop d'intérêt. Et sachez que je viens de loin en étant à la base très réticent vis à vis de l'électrique).
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2020-11-16 12:00:13) : Et si on mettait un groupe électrogène dans le coffre pour recharger en roulant ? 😋😋
    Hein ? Comment ça j'écris des con**ries ?... si on peu plus rigoler alors... 🙄
    👿👿
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-18 11:52:50) : Non c'est pas des conneries puisque Chevrolet, BMW et Opel l'ont déjà fait ;-)
  • Par Calou (2020-11-25 21:41:20) : Ça s’appelle la technologie e-power chez Nissan et ils font un carton au Japon. Ça va arriver en Europe. On traverse la France en électrique et un petit moteur thermique recharge la batterie si besoin et on fait son plein d’essence où l’on veut.
    Bonne route

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Nico (Date : 2020-11-10 13:27:06)


Je vous invite à lire cet article, très interessant: https://reporterre.net/Non-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-11 12:00:59) : Merci pour ce partage.
    Avouons quand même que le sujet de la pollution sur les voitures électriques est encore plus technique et ardu que sur les thermiques.
    Et que grâce à ça, chaque média peut faire sa popote comme il le souhaite : favorable ou défavorable à cette technologie ...

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Vertaco (Date : 2020-11-08 08:45:07)


Bonjour,

En inconvénient majeur je dirais la pollution/destruction engendrée par l’extraction du lithium.
C’est une catastrophe environnementale, nous ne faisons que déplacer la pollution à l’autre bout de la planète. Soit dans des pays où les malheureux acceptent parce qu’ils crèvent la dalle ou sont forcés d’accepter car dictature.

Le véhicule électrique n’émet pas de co2 en roulant mais je souhaiterais un jour que quelqu’un se penche vraiment sur le bilan carbone global de la voiture électrique pour voir combien de kms il est nécessaire de faire avant qu’il soit positif face à un véhicule thermique.
J’ai l’exemple en tête de M.Jancovici pour les installations photovoltaïques faites avec des panneaux chinois : bilan carbone positif bien après la mort de ces panneaux, j’ai comme l’impression qu’il en sera de même pour les véhicules électriques.

Autre inconvénient : le poids. À gabarit équivalent ce sont toutes des enclumes, mon Rav4 Vvti de 2004 pèse 1300kg, je suis sûr qu’un équivalent en électrique frôlerait les 2tonnes.

Dernière chose qui fait mal : le prix! Même avec la ribambelle d’aides pour acquérir ces véhicules, ils restent beaucoup trop chers pour la plupart des personnes.



Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-11 10:40:50) : Tout n'est que question de rapport.
    Si on veut éliminer toute pollution alors on arrête thermique et électrique. Si on veut améliorer les choses alors l'électrique peut potentiellement avoir un meilleur bilan que le thermique, malgré les soucis liés au lithium.
    Et puis il n'est pas aisé de comparer plusieurs types de pollution : sols pollués liés au lithium face à plus de CO2 dans l'air (thermiques, bien qu'en réalité les électriques peuvent aussi émettre autant de CO2 quand elles sont alimentées par des centrales à énergie fossile ...).

    L'électrique émet du CO2 en roulant puisque c'est à ce moment là qu'elle épuise une énergie qui a été produite en émettant du CO2 (avec une France plus vertueuse grâce au nucléaire, même si le mot vertueux n'est pas forcément le meilleur dans ce cas).
    Jancovici indique que pour le cas d'une Zoe, à savoir des électriques ayant environ 20 kWh de batterie, que le bilan était positif dès 25 000 km. Donc le double ou le triple (grosso modo) avec une Tesla de 50/70 kWh. Mais attention, c'est pour la France ! Exception au monde à avoir autant d'énergie décarbonée (nucléaire).
    Et en gros avec toutes ces variables tout le monde se mélange les pinceaux, et les débats deviennent stériles et inaudibles ... L'électrique est loin d'être une solution au niveau global, mais pour la France ça l'est tant qu'on tourne au nucléaire.

    Pour le poids je l'ai dénoncé à 2000 reprises, car sachez que j'étais du genre à avoir la dent dure contre l'électrique : le surpoids de la technologie me paraissait tuer la poule dans l’œuf, car forcément j'ai besoin de plus d'énergie pour pousser un EQC qu'un GLC (son équivalent thermique). Et si on prend toute la chaîne en compte, en imaginant que c'est une centrale thermique qui me recharge (autant être honnête, 80% de l'énergie produite dans le monde), alors il se peut que le GLC diesel soit plus vertueux que l'EQC électrique.
    Bref, au jeu de la pollution on ne s'y retrouvera jamais à partir du moment où il y a plein de manières de générer de l'électricité (mais quand on en veut en masse on est obligé de passer par des centrales thermiques très polluantes).

    Enfin, pour le prix, je pense que les choses vont encore plus se compliquer avec l'appauvrissement prochain et massif de la classe moyenne (la crise qui s'annonce depuis 2008, et qui n'a jamais été jugulée, devrait probablement prendre une bonne page dans les futurs livres d'histoire).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Titi 2609 (Date : 2020-11-05 19:00:30)


La voiture électrique pour moi, n'a que des inconvénients, mis à part le zéro réjets polluants.

premier inconvénient:

On ne peux pas partir loin sans recharger, or les points de rechargements (à chercher) nécessitent un certain temps de charge à contrario du thermique où l'on est pas soumis à une contrainte de limitation kilométrique (des stations service il y en a partout)

Deuxième inconvénient:

Impossibilité de recharger au domicile quand on habite un immeuble même au rez de chaussée.

Troisième inconvénient

Obligation de louer les batteries hors de prix mensuellement, ce qui revient aussi cher voir plus cher que le thermique avec le(s) plein(s) mensuellement donc l'électrique perd tout attrait financier.

Quatrième inconvénient:

Pollution certaine du recyclage des batteries en fin de vie avec traitement des métaux lourds, ect..

Cinquième inconvénient:

Revente du véhicule à un particulier difficile


Par contre j'y vois un avantage:

Entretien peu cher.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-07 11:44:39) : Alors, je me permets quelques réponses :

    1) Les temps de recharge sur superchargeur sont quand même pas gargantuesque si on veut être vraiment honnête. Bien entendu, il y a souci dans la mesure où il n'y a pas assez de points de recharge.

    2) Tout à fait d'accord, et dans ce cas on ne peut le faire qu'au superchargeur du coin ... Ce qui aura comme conséquence d'abimer plus vite la batterie

    3) Pas forcément, et c'est surtout Renault qui le fait (et encore, ils vous donnent le choix !)

    4) En effet, le recyclage reste un problème. Mais une batterie compense un peu en pouvant fonctionner 30 à 40 ans (ça n'empêche qu'il faudra bien trouver une solution à terme pour recycler voire dépolluer ces dernières)

    5) C'est encore un peu tôt pour le dire, et il faudrait argumenter un peu plus. A priori une Tesla se revend facilement et rapidement


    Pour finir je pense qu'il est vital de se procurer une électrique au moins quelques jours pour se faire un avis définitif, c'est pour ma part ce qui a permis de m'ouvrir et saisir que ça semblait finalement être une solution tout à fait viable (je parle au niveau utilisation / praticité et non pollution / recyclage). La seule crainte qui perdure sont les longs voyages, et pour ça seule une Tesla garantie de le faire sereinement (et encore ...). Cela devrait changer sous peu, et la marque américaine n'aura alors plus vraiment d'avantage concurrentiel.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Henri (Date : 2020-11-05 14:07:04)


L'électricité ne date pas d'aujourd'hui et pourtant le problème reste toujours le même : la longévité.

Que faire de ça après.

Sans vouloir choquer, les voitutes en fin de vie chez nous sont envoyées à la casse ou dans des pays de l'est, asie centrale, afrique etc. Ils continuent à rouler d'une manière ou d'une autre.


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-11-07 11:23:38) : Je dirais même que les électrons ont toujours existé ;-)
    Et l'Homme n'a pas inventé l'électricité, il a réussi à la dompter (en partie ..).

    De quelle longévité parlez-vous ? Autonomie ou fiabilité dans le temps ?

    Il n'y a rien de choquant à décrire un phénomène réel et avéré. Et ces gens là nous montrent aussi à quel point on met nos voitures à la poubelle bien trop tôt. C'est le marketing qui nous fait croire cela pour stimuler les renouvellements et donc les ventes. Voyez un peu, les trains et avions sont encore en pleine forme après 40 ans de service.
    Et en gros une voiture devrait durer au bas mot 30 à 40 ans. Il est certain qu'en les mettant à la poubelle tous les 10 ans nous produisons une pollution incommensurable.
  • Par Franck (2020-11-07 15:21:49) : Absolument, en transposant sans excès les méthodes d'entretien et de suivi appliquées dans l'aéronautique, on arrive sans difficulté a maintenir en pleine forme pendant une trentaine d'années la grande majorité des véhicules. Cependant on se heurte a la raréfaction organisée de certaines pièces usuelles et surtout maintenant à une réglementation qui nous pousse a restreindre l'utilisation de véhicules trop anciens, même en excellent état, je pense notament
  • Par Franck (2020-11-07 15:32:53) : Aujourd'hui, on ne sait pas bien faire et on ne veut pas s'investir dans le recyclage des batteries automobiles. Malgré toute la com autour du sujet, la réalité est moins souriante, et on nous enfume un maximum sur le sujet. Quand on voit la quantité de conteneurs de batteries usagées partant vers des pays comme l'Afrique ou l'Asie pour déconstruction et recyclage dans des conditions terribles pour l'environnement sans parler des risques humains, il y a de quoi se faire peur sur les conséquences de l'électromobilité a marche forcée.

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Croyez-vous au déploiement rapide des voitures électriques

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2020. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)