Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques

Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire Ford 20/06/2012

La naissance de la Ford Motor Company

Passionné par la mécanique dès son plus jeune âge, Henry Ford grandit dans une famille de fermiers aisés vivant à proximité de Détroit, dans le Michigan. En 1891, alors ingénieur à la Edison Illuminating Company, il travaille en parallèle sur des moteurs à combustion interne. En 1896, il crée son premier véhicule automoteur, le Quadricycle. Il quitte alors son emploi d'ingénieur à la Edison Illuminating Company pour fonder sa propre entreprise, qui fait faillite après une année d'existence. Pendant cette année, Ford fabrique plusieurs modèles de véhicules de course.

En 1903, Henry Ford fonde la Ford Motor Company, avec onze investisseurs, pour un capital de 28 000 dollars. Henry Ford, qui détient 25,5% des actions, est alors le vice président et l'ingénieur en chef de la compagnie. L'usine, située à Détroit, est alors composée de quelques ouvriers. Le premier véhicule de la Ford Motor Company sort le 23 juillet 1903. En 1906, Henry Ford devient propriétaire et président de la Ford Motor Company. En 1908 sort le modèle Ford T, modèle révolutionnaire dans le monde de l'automobile. Réalisé à un prix raisonnable, le modèle rencontre d'emblée un grand succès, grâce à sa maniabilité et sa résistance sur les routes difficiles. L'offre dépasse vite la demande et le modèle T est vendu à plus de 15 millions d'exemplaires.

Face à cette demande exceptionnelle, Henry Ford met en place une nouvelle méthode de production, inspirée de Elihu Root. Il met en place une première ligne d'assemblage en 1913, de sorte à produire le plus de véhicules possible, à un coût le plus bas possible, pour permettre au plus grand nombre d'acheter un véhicule.

Pour optimiser la méthode d'assemblage rapide, les ouvriers sont placés à des postes pré-établis et travaillent avec un câble placé sur le châssis, qui permet au véhicule de s'arrêter à chaque étape de la construction. Ford choisit également d'utiliser des pièces interchangeables, de sorte à pouvoir faire appel à des ouvriers non qualifiés pour le montage des pièces. Les étapes de production étant découpées en unités spécifiques, la chaîne de production s'accélère considérablement et l'usine produit en plus grand nombre.

L'extension mondiale

Durant la première guerre mondiale, la Ford Motor Company diversifie sa production, en construisant des sous-marins, des chars, des avions et des ambulances pour les alliés. Par la suite, Ford ajoute à sa production des camions et des tracteurs. En décembre 1918, Henry Ford cède la présidence de la Ford Motor Company à son fils, Edsel, tout en gardant un certain pouvoir sur l'entreprise qu'il a fondée.

En 1919, Ford et son fils Edsel rachètent toutes les parts des petits actionnaires et deviennent propriétaires à part entière de la Ford Motor Company. L'entreprise s'agrandit par la suite aux Etats-Unis, mais elle s'implante également en Europe, dès 1911, en Asie, en Amérique du Sud et en Australie, en 1925. Par ailleurs, l'entreprise devient très populaire en URSS, où les ventes déculpent entre 1922 et 1925.

En 1927, Ford sort un nouveau modèle, pour remplacer la Ford T : la Ford A. L'entreprise s'implante un peu plus en Europe, en construisant des usines en France, en Angleterre et en Allemagne, à Cologne.

En 1932, Ford devient le premier constructeur à produire un moteur V8, moteur à explosion comportant 8 cylindres disposés en deux rangées de quatre cylindres, placées en V au dessus du vilebrequin. La même année, l'entreprise devient partenaire de l'entreprise soviétique GAZ, qui, avec l'aide technique et sous licence de Ford, sort la GAZ A, réplique de la Ford A.

En 1939, le fils d'Henry Ford, Edsel, fonde la marque de voitures de luxe Mercury. Pendant la seconde guerre mondiale, Ford construit des véhicules et du matériel de guerre, comme des jeeps, des chars de combats ou bien des moteurs d'avions. Parallèlement, les usines Ford construisent en Union Soviétique des véhicules pour l'Armée Rouge. En 1943, la mort prématurée d'Edsel Ford conduit Henry Ford à reprendre les rennes de l'entreprise, qu'il cède en 1945 à son petit-fils, Henri Ford II. Henri Ford meurt à 83 ans, en 1947.

Le renouveau dans les années 1950

La période d'après-guerre est difficile pour l'entreprise. Les modèles deviennent obsolètes et les pertes sont significatives. Henri Ford II organise une restructuration, de sorte à rester en place sur le marché. Pour cela, il met en place la construction d'usines de fabrication, d'assemblage et de centres de distribution de pièces détachées et de centres de recherche et de développement. Il tient à restructurer la compagnie, sans toucher aux effectifs. En outre, en 1956, la Ford Motor Company ouvre son capital au public.

Les années 1960 sont marquées par la sortie de la désormais mythique Ford Mustang, en 1964. Par ailleurs, en 1963, l'entreprise ouvre sa première usine en Afrique.

Prospère, la Ford Motor Company acquière les marques Lincoln, Jaguar, Volvo et Aston Martin entre 1979 et 1990. En 1979, l'entreprise acquière 24,5% du capital du constructeur japonais Mazda, qu'il étend à 33,4% en 1996 et devient par ce fait le premier actionnaire de Mazda. En 1999, Ford acquière la marque Volvo Cars et en 2000, la marque Land Rover.

La crise à partir de 2006, puis la reprise

L'avenir s'assombrit en 2006, lorsque face à la crise économique, Ford annonce la suppression de 30 000 emplois dans le monde. L'entreprise se restructure et se sépare, entre 2007 et 2010, de pratiquement toutes ses marques pour ne garder que Lincoln et la marque mère, Ford.

Durant les années 2006, 2007 et 2008, l'entreprise comptabilise environ 30 milliards de dollars de pertes. En 2009, les résultats s'améliorent avec un résultat positif de 2,72 milliards de dollars. En 2010, l'entreprise retrouve son dynamisme légendaire et parvient à un chiffre d'affaires de 120,9 milliards de dollars.

Par ailleurs, en 2008, Ford sort une nouvelle version de sa Ford Fiesta, la Fiesta MkVI, sixième modèle depuis la création de la Ford Fiesta, en 1976.

Ford reste très dynamique en Europe, puisque l'entreprise figure parmi les six plus grands constructeurs européens. Elle travaille, par ailleurs, en partenariat avec Peugeot-Citroën pour la construction de moteurs diesel.

Vous aimez plutôt :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)

Tous les commentaires et réactions




Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Histoire des marques auto

Histoire Alfa Romeo  
(1 commentaires )
Histoire Audi  
(1 commentaires )
Histoire BMW  
(1 commentaires )
Histoire Citroën  
(4 commentaires )
Histoire Dacia  
(2 commentaires )
Histoire Fiat  
(0 commentaires )
Histoire Ford  
(0 commentaires )
Histoire Honda  
(1 commentaires )
Histoire Hyundai  
(1 commentaires )
Histoire Mini  
(0 commentaires )
Histoire Kia  
(1 commentaires )
Histoire Mazda  
(2 commentaires )
Histoire Mercedes  
(2 commentaires )
Histoire Nissan  
(2 commentaires )
Histoire Opel  
(2 commentaires )
Histoire Peugeot  
(3 commentaires )
Histoire Renault  
(4 commentaires )
Histoire Seat  
(2 commentaires )
Histoire Skoda  
(0 commentaires )
Histoire Smart  
(2 commentaires )
Histoire Suzuki  
(0 commentaires )
Histoire Volkswagen  
(1 commentaires )
Histoire Toyota  
(3 commentaires )
Histoire Volvo  
(0 commentaires )
 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)