Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire Kia 20/06/2012

Kia, itinéraire d'une marque au parcours singulier

Souvent méconnue ou effacée face aux mastodontes de la concurrence que sont Toyota, General Motors ou encore Volkswagen, la marque Kia est pourtant l'une des marques les plus en vues sur le secteur automobile depuis une vingtaine d'années. Pour preuve, l'entreprise d'origine coréenne s'affiche clairement comme étant le 4ème groupe automobile mondial. De quoi intriguer et provoquer l'intérêt du milieu pour une marque au parcours bien singulier.

Comparée à ses aînés, la marque sud-coréenne fait figure de jeunette dans un secteur automobile apparu au début du XXème siècle. Créée en 1944 par M. Chul-Ho Kim sous le nom de "Kyungsung Precision Industry", elle était à la base spécialisée dans la création des véhicules à deux roues. Pendant près de 20 ans, la marque, rebaptisée entre temps "Kia Industries", va ainsi se concentrer uniquement sur la production de son vélo, ainsi que de son cyclomoteur, le C-100. Une véritable révolution pour le pays qui voit pour la première fois un véhicule deux roues produit et distribué sur ses terres. Le succès est au rendez-vous, et les ambitions de la marque se portent désormais sur le secteur de l'automobile, fortement en expansion.

Dans les années 1970, la marque va se lancer dans la fabrication d'automobile avec comme première approche un partenariat avec le constructeur italien Fiat. Ce dernier ayant mis sur le marché un de ses plus gros succès dans les années 60 : la Fiat 124. Afin d'être commercialisée sous licence en Corée du Sud, Kia va s'occuper de l'assemblage, sous le nom d'Asia Motors, au cours de l'année 1971. L'affaire tourne bien, et la marque prend conscience de ses capacités à s'intégrer sur le marché avec ses propres modèles. Le changement s'opère réellement en 1974, puisque l'entreprise prendra son nom définitif, "Kia Motors" et lance sa première voiture, la Kia Brisa, qui devient du même coup la première voiture construite en Corée.

Une ascension fulgurante

Tout s'enchaîne alors rapidement puisque la Brisa trouve son public et la voiture s'exporte à travers le monde l'année suivante. Persuadée de l'importance de proposer le choix aux consommateurs en matière de carburant, l'entreprise va s'atteler en 1976 à la fabrication d'un moteur diesel qu'il lancera quelques années plus tard. Cette première prise de position en faveur de la diversification marque en réalité le début d'un changement majeur pour la marque à l'aube des années 1980. Elle s'oriente d'abord dans la construction de modèle plus grand type fourgon puis s'essaye aux véhicules agricoles (en collaboration avec la marque japonaise Mazda). L'entreprise prend alors le risque de s'éparpiller, bien que cette démarche lui permette néanmoins d'accroître ses compétences techniques et technologiques, tout en gagnant en notoriété.

Le pari un peu fou va s'avérer payant puisque Kia Motors voit l'arrivée d'un nouvel actionnaire de poids, Ford, dans son capital. Le constructeur américain a rapidement compris que la main d'oeuvre étant plus intéressante en Asie, il lui fallait s'associer à un géant local pour la production de ses voitures. Ainsi, la Ford Festival va être entièrement produite en Corée avant d'être exportée aux Etats-Unis pour les finitions et l'export à l'international. Cette arrivée d'un nouveau capital pour Kia signe l'opportunité de proposer au public de masse un modèle de série urbain et accessible à tous : la Kia Pride. Une réussite sur le plan mondial puisque cette dernière va se vendre à plus de 2 millions d'exemplaires.

Les années 90 : entre mondialisation et désillusion

Sur sa lancée, Kia va profiter de son succès pour s'installer dans le monde entier. Reprenant son idée de modèle plus imposant, elle va présenter son modèle 4x4, le Kia Sportage, véritable tout terrain compact au rapport qualité prix impressionnant. La marque fera d'ailleurs sensation lors du Mondial de l'Automobile à Tokyo en 1991 avec son 4x4 prometteur et sa Kia Sephia. L'année suivante, Kia Motors s'implante sur le marché américain. Pour l'occasion, elle propose le SUV KIA Sportage. Un modèle plebiscité par la presse américaine qui conforte la marque dans sa politique de mondialisation. Cette dernière parachève son déploiement avec l'installation d'un siège régional en Europe, à Francfort (Allemagne).

Malgré des années fastes et une stratégie mondiale de développement globalement réussie, Kia subit de plein fouet la crise asiatique à la fin des années 90, et ne doit son salut que par le rachat de son concurrent direct, Hyundai. Après de nombreuses négociations, la marque se voit ainsi intégrée au nouveau groupe Hyundai - Kia, en décembre 1998. A la recherche de notoriété, la marque va développer de nombreuses actions de sponsoring, sportifs notamment. La SUV compact KIA Sportage participe au célèbre rallye du Paris-Dakar, tandis que la marque sponsorise de nombreux événements mondiaux (partenaire officiel de la FIFA, Open d'Australie de Tennis, X-Games, etc.).

Kia, première marque lançant la garantie de ses modèles à 7 ans

Suite à l'ouverture en 2003 de son centre de Recherche et Développement basé à Rüsselsheim en Allemagne, Kia va s'orienter vers une philosophie de production avant tout qualitative, tant sur le plan de la performance qu'au niveau environnemental et sécuritaire. Une attitude positive qui va récompenser la marque avec l'obtention de la certification ISO 14401, accordée à l'ensemble de ses centres de production. En 2005, au moment du lancement de la Kia Rio, c'est en Corée que le groupe automobile Hyundai-KIA construit et ouvre son centre de recherche et de développement en technologie environnementale.

Sur tous les fronts, Kia parvient à décrocher en 2007 le label 5 étoiles au crash test EuroNCAP avec la Kia Cee'd, devenant par ailleurs la première marque coréenne à obtenir cette distinction. Fort de cette assurance de qualité, le modèle Cee'd va être élu à de nombreuses reprises modèle le plus sûr de sa catégorie par la presse spécialisée. Mais l'une des mesures phares de l'entreprise va être l'annonce garantissant chacun de ses modèles durant 7 ans. Une campagne payante puisqu'après la sortie de ses modèles Venga et Soreto, Kia va vendre plus de 2 millions de voitures sur l'année 2010. Peter Schreyer, designer automobile de renommée internationale, n'est d'ailleurs pas étranger au succès d'une marque qui risque de s'affirmer encore un peu plus comme l'un des leaders de l'industrie automobile mondiale dans les années à venir.

Depuis que KIA s'est payé un des designers de chez Audi (Celui qui s'est chargé de la TT) la marque
propose des véhicules nettement plus sexy, voyez un peu l'évolution :


La première Picanto n'a pas fait rêver les foules en 2004  ...


En 2001 fit l'apparition de cette très réussie Picanto. Son allure a fortement progressé et elle fait
désormais partie des citadines les plus désirables. Cependant il faut faire entrer dans le crâne
des Français que la marque est de confiance si la marque veut que ses ventes explosent.


Première Rio sortie en 2000, on passera sur le style qui est tout simplement inexistant ...


Pour cette deuxième version (2004) des efforts ont été faits mais cela n'est toujours pas très convaincant ...


Enfin Kia propose une compacte agréable à l'oeil, il était temps !


La Ceed première génération s'est faite remarquer par sa fiabilité particulièrtement convaincante.
Maintenant que Kia a une bonne réputation la marque va enfin pouvoir faire des véhicules à la mort programmée
comme semble le faire les autres vu la fiabilité en baisse de nos voitures ...


Comme pour la Rio il y a eu un réveil au niveau du style, et même la finition est convaincante.
Kia a bien changé et il serait temps de le remarquer et aller en concession pour en acheter une.


La Venga se place en minispace, ses diemnsions sont parfaitement adaptées au milieu urbain.


Conçue conjointement avec Hyundai, cette Optima partage son châssis avec la Optima.
Constatez par vous même l'esthétique fort réussi de l'auto même si pour les personnes matures
ce sera peut-être un peu trop. Dommage qu'elle soit plus désirable à l'extérieur qu'à l'intérieur ...


Pratique, tendance et de bonne facture ce Kia Soul ne trouve pas son public en France ... Dommage.


Quelle gueule ce Sportage ! Vraiment il est bluffant ! Hélas dès que l'on rentre dans l'habitacle la
déception est grande en raison d'une présentation minimaliste et une finition juste passable.
On attend vivement le prochain qui sera surement plus convaincant à ce niveau.






Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté :


Par Nanard (Date : 2018-12-13 15:44:30)

Effectivement c'est LA marque vendue avec une garantie de 7 ans. Sera-t-elle LA marque vendant ses voitures avec de capots "scellés"? (comme beaucoup de produits d'électroménager)

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2018-12-14 09:09:41) : En réalité, d'un point de vue comptable, la garantie est payée par la clientèle dans le prix d'achat.
    Les capots seront scellés quand il y aura de l'électrique dessous ;-)
    Trop de maintenance avec les thermiques pour se permettre de le faire, mais je sens que c'était plus une boutade qu'une prédiction de votre part.

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 2 commentaires :

Par kentucky (Date : 2015-03-19 16:35:01)


Excellent historique, bravo à son concepteur. Toutefois, comme dit le proverbe "il n'est rien qui ne puisse être amélioré", permettez-moi une petite remarque concernant la Kia Picanto.
- La 1ère mouture sortie en 2004 avait été conçue en Europe. Sa proue néo rétro qui n'était pas sans évoquer Lancia et sa silhouette à la fois gracile et "massue" ont contribué à son succès. Le constructeur Coréen n'avait pas eu besoin de P. Schreyer.
- La 2ème mouture (2008) dont Suzuki s'était largement inspiré pour concevoir son Alto a connu un très grand succès, notamment en Europe. Bien que les "jolie" ou "pas jolie" soient affaire de goûts et donc subjectifs, je trouve et beaucoup pensent comme moi, que la nouvelle Picanto avec sa proue qui se veut symboliser une face de tigre", se fond dans le moule de tout ce que l'on peut voir ces derniers temps dans le royaume des micro citadines et cela se ressent au niveau des ventes qui ne sont pas à la hauteur des espérances du constructeur. Ceci dit c'est dommage, car avec la Hyundai i10, la Kia Picanto est sans nul doute la meilleure voiture de son segment et la plus aboutie de toute façon (vitres arrière normales, pas à compas - Up! et consorts, capot normal non démontable grâce aux lanières (nlle Twingo avec four intégré à l'arrière ...), etc ... et encore etc ... De toute façon, il n'y a rien comme les coréens, c'est mon téléviseur Samsung qui vous le dit!


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par brenda58 (2018-11-23 12:25:14) : très beau commentaire j'ai acheté un kia carnival ex mais pas moyens de trouvé notices de réparations vu ce que les garages prennent pour faire réparations

(Votre post sera visible sous le commentaire)


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Le nombre de radars bien plus élevé en France qu'à l'étranger, vous pensez que :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)