Tendances de l'auto > Ces modèles qui disparaissent 20/11/2021

Ces modèles qui disparaissent

Après des décennies à être relativement stable et conservatrice, l'automobile (et vous n'avez pas pu y échapper) se voit être bousculée pour tout un tas de raisons, induisant alors la disparition de certains modèles qui étaient pourtant iconiques il y a encore peu.


Les raisons de ce changement sont nombreuses. Il y a tout d'abord eu la mode des SUV qui est apparue au début des années 2000 et qui a franchi un cap à partir de la fin de cette décennie avec l'arrivée de modèles phares qui ont stimulé le segment, je pense notamment aux Juke et Qashqai (Nissan avait bien pigé le phénomène et ils ont alors investi les lieux en premier).


La suite a été perturbée par des raisons techniques et politiques plutôt qu'à cause du changement, à savoir la crise du diesel puis dans la foulée l'urgence climatique vis à vis du CO2 qu'il faut réduire en toute urgence pour ne pas dépasser les deux degrés (j'avoue pour ma part avoir quelques soupçons sur le fait que les états organisent une réduction massive de la consommation d'énergie par les citoyens, et cela pour ménager les réserves restantes, et sans doute aussi pour limiter les émissions de CO2 qui deviennent létales). En tout cas les projecteurs exagérément braqués sur le CO2 indiquent bien que les états vont nous mettre à contribution, et on nous préparer psychologiquement à être très mobilisés ! Préparez-vous donc à être largement pénalisés sur tout ce qui concerne la consommation d'énergie fossile, et ça ne concerne pas que la voiture (la précarité forcée nous guète tous, ça paraît certain).


Le contexte économique et énergétique du moment induit aussi une raréfaction des matières premières (qui se traduit par une hausse des coûts) et plus de difficultés à utiliser les chaînes d'approvisionnement mondiale (en gros faire circuler les biens et marchandises devient trop coûteux). Le business model qui vise à vendre en masse avec de petites marges a tendance à disparaître, car les faibles marges induisent un risque de perte plus important (si j'ai une grosse marge, en cas de pépin j'aurai justement de la marge avant que mon produit soit vendu à perte).

Bref, tous ces bouleversement a eu raison de certains modèles que nous allons recenser ici. Et vous allez voir que ce ne sont pas les plus confidentiels qui se retrouvent au placard.
Et pour finir cette introduction on précisera que faire disparaître un modèle est  financièrement moins douloureux que par le passé grâce à la mutualisation des plateformes.

J'ai oublié des modèles importants ? Merci de les communiquer en bas de page, un grand merci à ceux qui prennent du temps pour les autres !

A savoir : certains véhicules ne font que quitter le marché européen ou Français et ne sont pas totalement arrêtés, ces derniers seront alors colorisés en violet pour bien les distinguer.

Monospaces : une fin abrupte, ou presque ...


Le monospace a beau être le véhicule le plus intelligent qui soit, il n'a pas réussi à survivre au tout SUV. En effet, avec un style nettement plus désirable (quoi que, ça dépend des sensibilités) et une logeabilité comparable, les clients ont été nombreux à se ruer vers les SUV. Et s'agissant d'une mode, les gens se suivent et se copient comme des moutons (aussi pour être certain de garder une bonne valeur de revente), le phénomène a donc pris de l'ampleur avec une sorte d'effet boule de neige.
Nuançons toutefois ces propos, car les constructeurs ont proposé des SUV sur des bases techniques de monospaces et berlines classiques, c'est donc en grande partie de la poudre aux yeux. En effet, n'espérez pas des autos à châssis poutre et essieux rigides qui peuvent faire du franchissement, on reste sur des autos très classiques à châssis coque et trains roulants de banales voitures de ville, et notamment du semi-rigide à l'arrière pour bon nombre d'entre elles, qui sont d'ailleurs en majorité des tractions (sur les déclinaisons 4X4 on a du multibras un peu plus noble et plus en accord avec le format de baroudeur).
Et finalement, à part une surélévation de la cabine (qui induit hélas plus de consommation ...) et une perte de place à l'intérieur (car oui les monospaces restent plus généreux), on reste sur des produits très similaires (qui reprennent d'ailleurs les bases techniques passées, tel les 3008 et 5008 par exemple, qui étaient des monospaces dans leur génération passée).

De plus, et encore pour modérer ces propos, les SUV électriques qu'on nous proposent sont en réalité des (quasi) monospaces, et donc leur mort est finalement loin d'être totalement actée. Même pire, l'électrique les fait revivre ! Car étant plus sensibles aux variations de consommation, on ne peut se permettre de les doter d'une carrosserie mauvaise en terme d'aérodynamique (bien entendu les constructeurs parlent de SUV, bien plus sexy pour la communication et le marketing, exactement comme une CLS se prétend être un coupé. En réalité ce n'est qu'une berline classique à laquelle on a rognée la hauteur de toit et adouci la ligne de profil).

A lire aussi :

Bref, il serait temps de lister quelques disparitions, et vous allez voir qu'on ne parle pas de modèles anecdotiques.

Parmi la nombreuse liste de monospaces arrêtés on peut citer le Touran, la Golf Sportsvan, le Scenic, l'Espace, le C4 Picasso / Space Tourer, le Lodgy, Carens, Classe R (certes depuis un moment) ou encore le 500L qui devrait bientôt arrêter les frais.
Le BMW Série 2 Active Tourer est aussi sur la sellette (disparition quasi certaine à moyen terme), avec même l'arrêt immédiat des versions longues Gran Tourer.


Le Lodgy est arrivé au début de l'ère du tout SUV ... Et donc l'espoir était mince. Il sera remplacé par une version déguisée en SUV, à savoir le Bigster (tel le 5008 vers le 5008 II)


Triste fin pour le Scenic qui s'est fait manger tout cru par le Kadjar


Si il a fait la gloire de Renault à une époque, l'Espace est désormais le boulet de la gamme Renault ...


BMW aura mis très longtemps avant de se laisser tenter par les monospaces. Ils sont hélas arrivés trop tard et doivent déjà plier bagage (rien ne sert de courir, il faut partir à point. Comme quoi on est parfois puni de trop trainer la patte)


Le Picasso (devenu SpaceTourer) laisse sa place au C Air Cross semble-t-il ...


Le Touran voit sa dernière heure arriver ... Le Tiguan Allspace semblant être la cause de ce décès


La mode des monospaces avait donné lieu à une déclinaison de la Golf vers ce format, d'abord en Golf Plus puis après en Sportsvan. Bien entendu c'est la fin ...

Le S-Max tente de résister (avec de l'hybride) mais si il échoue (ce qui est probable) alors il disparaîtra avec son demi-frère Galaxy.


Citadines


Les citadines et mini-citadines premier prix ne sont pas en reste ... La disparition est liée à tous un tas de facteurs, avec comme principal la baisse de motivation des constructeurs de proposer des autos contraignantes d'un point de vue industriel (fabrication de masse pas évidente surtout en ces temps difficiles, pas le droit à l'erreur niveau fiabilité tellement il y aurait de rappels et de coût inhérents pour corriger les soucis, rentabilité réduite à cause des faibles marges : ce qui accroît les risques de pertes si rappel important il y avait etc.).
Résultat, tout un tas de modèles vont directement à la poubelle, avec souvent un remplacement de ces derniers par des SUV urbains qui coûtent plus chers et qui rapportent donc plus aux marques (marge plus importante sur ce format).
En revanche, les citadines polyvalentes qui ont remplacé les compactes d'il y a 20 ans se portent assez bien, même si on pourra citer quelques constructeurs qui n'ont pas réussi à suivre le rythme effréné de la concurrence, je pense notamment à la Punto.

Pour le reste on pourra alors penser à la DS3 qui fut pourtant un carton commercial, remplacée par une DS3 Crossback qui peine à se vendre et qui est à un million d'années lumière de proposer un agrément de conduite semblable (on passe d'une petite citadine affûtée à un petit SUV qui sous-vire et reste plan plan).


Malgré un franc succès, DS n'a toutefois pas hésité à sacrifier la DS3 ...

Chez Toyota l'Aygo change de positionnement en devenant SUV, en réalité c'est un gros maquillage qui permet d'accroître les marges (un peu de plastoc vers les roues et une garde au sol relevée et le tour est joué, et cela sans taper trop fort dans le coût de revient).


L'Aygo fait place à l'Aygo X ...


Parlons aussi de l'Audi A1 qui ne sera pas renouvelée, la marque aux anneaux voulant elle aussi éviter les produits à faible valeur ajoutée qui réduisent les bénéfices. Les C1 et 108 sont elles aussi vouée à être éliminées du catalogue, au détriment de la classe modeste qui avait besoin de petits véhicules peu coûteux. Tant pis pour eux, ils n'avaient qu'à être blindés (ce que semblent penser les marques en dénigrant un peu la classe sociale "inférieure").


Peugeot ne souhaite plus s'embarrasser de modèles à faible marge


La Mini pourra désormais faire cavalier seul du côté des citadines premium

Dans le groupe Volkswagen on arrête aussi le trio Up!, Citigo et Mii.


Malgré des qualités indéniables comme son rapport qualité / prix et ses aspects rationnels consistants, la Up! et ses soeurs n'ont jamais fonctionné (la rationnalité lui a conféré une ligne trop utilitaire qui déplaît)

Chez Ford la Ka+, sur base de Fiesta, disparaît elle aussi, et il n'y a pas à douter que la Fiesta sera impactée par l'existence du Puma.


La Forfour de Smart elle aussi s'arrête, et la Twingo 3 (qui repose sur la même base) sera aussi possiblement non renouvelée.


Si sa jumelle Twingo a réussi à sauver la mise, la Forfour s'est pris un four

Berlines


Même les berlines commencent à souffrir ! Les ventes sont elles aussi cannibalisées par le succès inépuisable des SUV.
On pourra alors dénoncer la fin de la Mondeo en 2022 ou encore l'arrêt de la Stinger pour la France en raison de ses caractéristiques trop généreuses pour nous (gros moteur, châssis long et doté d'une architecture coûteuse : longitudinale etc.). La Lexus IS est logiquement retirée du marché en raison du faible intérêt côté acheteurs (il faut dire que l'hybridation Toyota nécessite d'être peu difficile en terme d'agrément moteur).
Les Passat et Talisman sont aussi des modèles, et pas des moindres, qui vont cesser de vivre, tout comme la XE de Jaguar dont les ventes ont été étonnamment très basses (avoir des lacunes est un fait, mais de là à ne pas se vendre du tout !).


On peut presque parler d'humiliation tellement le flop de la XE a été fort


La Mondeo va disparaître même si des rumeurs semblent indiquer qu'une version baroudeuse pourrait prolonger un peu sa carrière


La Passat ne doit normalement pas être renouvelée


Renault aura toujours eu du mal avec ses berlines tricorps, et il est temps d'arrêter l'agonie


Lexus n'arrive pas à percer chez nous côté Premium, l'arrêt de l'IS est donc sans surprise

Petits cabriolets bourgeois

Si les années 2000 ont fait la part belle aux cabriolets et coupés CC (toit en dur) c'est aujourd'hui tout le contraire ... Ce type d'auto plaisir n'a plus du tout la cote (les Anglais sont les derniers résistants, car malgré leur temps pourri ils adorent ce format).
A l'inverse on voit apparaître une catégorie de SUV cabriolets, mais cela est certainement éphémère et je me doute bien qu'ils vont vite disparaître. Le plus connu étant probablement le Range Rover Evoque cabriolet (ou même encore le T-Roc).
Les déclinaisons cabriolets de voitures grands public ont disparu depuis un petit moment : 207 CC, Golf Cabriolet, Focus CC, Citroen C3 Pluriel etc.


Du côté plus haut de gamme, la Mercedes SLC (SLK de son ancien nom) disparaît et le Z4 se positionne désormais plus haut pour tenter de survivre. L'Audi TT fait un peu de résistance mais il faut avouer que ce modèle n'est pas en pleine forme d'un point de vue commercial (il pourrait lui aussi disparaître rapidement ...).
La Fiat 124 est elle aussi sur le sellette comme il se murmure, contrairement à la Mazda MX5 qui repose sur le même châssis et qui arrive à se vendre à peu près bien au niveau international (l'image de la MX5 est très forte, on y jouait déjà dans Gran Turismo 1).

3 portes

Cela rejoint un peu le phénomène des cabriolets. Pour rationaliser au maximum et bénéficier des économies d'échelle, on a abandonné un maximum de déclinaisons : breaks (remplacés par des pseudos SUV, telle Clio Break par Captur et 207 SW par 2008), cabriolets et coupés 3 portes.


Il serait un peu idiot de donner des exemples car toutes les marques ont fait ainsi : Ibiza, Clio, 208, Leon, Golf, etc. etc.

Compactes de caractère

Certaines compactes de caractère n'ont aussi plus la cote, car même si le style est le critère numéro un d'achat, il doit désormais se coupler un minimum avec praticité (ça rejoint un peu l'arrêt des compactes 3 portes). Les compactes et citadines modernes ont réussi à concilier relativement bien les deux.
On pourra donc deviner pourquoi des modèles comme la Coccinelle ou encore la Scirocco ont mis la clé sous la porte ... Dommage car cela amenait un peu de diversité dans le paysage automobile.
Ce fut la même chose pour la Volvo C30 et son hayon si particulier, et notez au passage que la V40 sur base de Focus disparaît elle aussi. Chez Volvo on a la poisse côté compactes, mais il semble que l'image de marque se prête assez peu pour vendre ce type d'autos (la clientèle étant attachée de manière historique, semble-t-il, à des engins plus massifs).


Mine de rien chez Volkswagen on avait essayé de proposer des modèles plus hauts en couleurs, et ce sont ces derniers qui n'ont pas fonctionné ... On ne peut donc critiquer la marque pour son côté un peu trop austère puisque dès qu'elle sort de ce champ elle ne vend plus rien


Les malussées


Les autos qui ont d'entrée un moteur performant verront leur carrière stoppée nette en France en raison des malus devenus indigestes. On peut penser à la Mustang (même en 4 cylindres, c'est d'ailleurs lui qui a été arrêté en premier en raison du mauvais ratio agrément mécanique / valeur du malus), les M3/M4/M5/M8, la gamme RS d'Audi, les 63AMG diverses et variées, la Stinger déjà mentionné plus haut dans l'article, les SUV de grande taille comme les Touareg ou encore Q7 etc. Le seul moyen de survivre reste l'hybridation, et on comprend donc pourquoi la C63 sera une hybride doté d'un petit moteur 4 cylindres.
Des marques qui sont à la frontière entre premium et grand luxe comme Porsche souffriront beaucoup ... Les autres, positionnées plus haut, comme Ferrari ou Lamborghini s'en sortiront mieux grâce à une clientèle encore pus aisée. Mais cela finira mal puisque l'interdiction future ds moteurs thermiques (ou encore leur aseptisation avec la suralimentation) fera perdre tout intérêt pour ces modèles (une Model s Plaid les plie déjà toutes, et le seul intérêt qu'il reste est l'émotion mécanique).


Au delà des modèles qui quittent notre marché, il y en a d'autres qui ont carrément capitulé, c'est le cas par exemple des petites sportives telles les 208 GTi ou Clio RS. Elle sont censées être remplacées par des électriques ou hybrides, à voir si la clientèle suivra car mécaniquemetn parlant ce n'est pas vraiment aussi émotionnel.

Les breaks


Certains d'entre eux sont sur la sellette en raison des SUV qui prennent de plus en plus de parts de marché. On a pu constater la chose sur les citadines polyvalentes de type 207 SW (replacé par 2008) ou encore Clio Estate (Captur). Je doute toutefois que ce format disparaisse car certaines berlines se vendent principalement avec cette carrosserie, notamment l'Octavia (pour ne cite qu'elle).

Les cas particuliers


Pour d'autres modèles le contexte économique ou le changement de goût de la demande n'y sont pour rien, ils n'ont pas atteint le succès escompté et ils sont donc renvoyés !
On pourra citer la Série 3 GT qui n'a finalement jamais vraiment percé, tout comme la Série 6 GT qui n'aura pas réussi à faire mieux que la 5 GT qu'elle remplaçait. Dommage car je trouve ces carrosseries atypiques et pas aussi moches que certains le prétendent (possédant une 5 GT j'avoue être mal placé pour être objectif .. Quoi que je dirais plutôt que mon objectivité impartiale m'a menée à acquérir une série 5 GT !! Pourquoi vouloir s'accabler, ce sont peut-être les autres qui ont tort ...).
Pour rester chez BM, l'i8 a aussi été une grosse déception et sa disparition n'est finalement pas très étonnante. Cela semble augurer des grosses difficultés pour les futures sportives hybrides et électriques, l'i8 ayant montré que ça n'attisait pas forcément la passion. Idem pour l'i3 que je n'avais pas senti une seconde lors de sa sortie, car j'avais bien compris que si elle ne m'attirait pas du tout ça devait être le cas de la majorité de mes semblables.




Le Ford Edge fait aussi un gros flop et se voit aussi contraint de disparaître du vieux continent, pourtant il aurait pu jouer une carte avec son look "d'amerloque", mais d'autres s'y sont cassés les dents comme on a pu le voir avec Chevrolet par exemple (le look américain n'est finalement pas tant à la mode que ça chez nous).

Des marques entières ?

Oui, certaines finissent par abandonner le combat en quittant le France, comme par exemple Infiniti et Chevrolet. Mitsubishi ne quitte finalement pas la France malgré de grosses rumeurs allant en ce sens ...

Bilan

Nous sommes en plein changement d'ère et cela se constate par la disparition de modèles installés sur le marché de manière historique.
Il se peut donc que nous soyons au début des surprises, et que finalement on se retrouve à cheval dès les années 2040, quand il n'y aura plus de quoi fabriquer ou payer la moindre automobile faite de métal et de plastique ... Mais d'ici là, nous risquons donc de voir, au delà de la disparition de certains modèles, des marques entières disparaître elles aussi.






Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Baghera (Date : 2021-11-19 23:40:33)

L'i8 que je croyais en l6 est en faite en l3 pas croyable

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-11-20 10:04:12) : Ca fait partie de l'équation menant à son échec ...
    Personnellement, l'i8 m'a toujours rebuté, dès la présentation du concept (alors quand j'ai su les caractéristiques techniques je ne vous en parle pas !).

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 4 commentaires :

Par AF25 (Date : 2021-11-18 23:06:09)


Très bon article encore une fois, qui montre la mutation du marché et vers le tout ''SUV/hybride''. Plus le temps passe et plus l'automobile devient aseptisé, les marques copiant les une sur les autres quand elles ne sont pas associées pour raison de coûts. Ne pourrait on pas également ajouter la disparition des breaks (même s'ils font encore de la résistance) au détriment du sacro saint SUV, de la même manière que pour les monospaces ? Aussi le thème des petites sportives, en exemple 208 gti... Qui font les frais des grands remaniements des constructeurs... En tant que passionné d'automobiles sans en être un expert ni un mécano, je trouve qu'on en perd une passion justement et un savoir faire...


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-11-19 10:26:50) : Merci beaucoup, et en effet j'avais omis les suggestions que vous proposez !
    Ce sont souvent les internautes qui viennent terminer et peaufiner les articles ;-)

    La disparition du thermique semble, comme vous le dites, sonner le glas de la passion pour beaucoup de gens. Car ce sont bien les pétarades liées à la combustion qui amènent une grande partie de l'émotion. Et c'est là qu'on peut aussi présager de la future disparition de certaines marques de sport, car sans moteur thermique qui enflamme les oreilles l'intérêt se perd un peu.

    Encore merci

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Chris (Date : 2021-11-17 18:22:05)


La disparition des monospaces a comme conséquence l'impossibilité de voyager avec 3 enfants ayant un siège auto.
Ne le permettaient que l'ancienne 5008, les anciennes Espaces, l'ancien C4 Picasso, et le bientôt achevé Ford S-Max, qui ont tous 3 vrais sièges arrières, avec isofix.
Une BMW tourer, série 5, ou autres allemendes... du même type ne l'ont jamais permis : les Allemands font moins d'enfants que les français en moyenne, et donc prévoir 3 places arrière ne les intéressent peut-être pas assez même sur les gros modèles !
Alors on fait comment ???


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-11-17 20:23:55) : Seul moyen, espacer les accouchements : ne 'faire' un troisième que lorsque le premier a atteint les 10 ans pour être 'admissible' à la ceinture des 'grands'.
    Je sais, c'est cynique (y'a pas de jeu de mots volontaire dans ce dernier mot, pas fait exprès, vu après). 🙄🙄

    J'avoue que votre questionnement interroge, effectivement (c'est le cas de le dire).

    Dans ma jeunesse on ne s'emm**dait pas avec ça, pas de ceintures et encore moins de sièges isofix, les mômes étaient derrière à faire les andouilles ou à dormir, assis, debout, couchés, parfois même à l'avant tenus mollement par les bras de maman et assis sur ses genoux !
    Heureusement ça a évolué.

    À 10-12 ans je 'conduisais' sur les autoroutes allemandes assis sur le bord du siège entre les genoux de mon père : il embrayait/débrayait freinait mais je tenais seul le volant et passais les vitesses au 'commandement'.
    Un autre monde. 🙄🤡.
  • Par Chris (2021-11-17 22:24:57) : Oui, j'ai connu cette jeunesse là... allongé derrière sur un matelas pour faire la sieste, ou sur les genoux...
    Mais aujourd'hui je suis papa. Et je réalise.
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-11-18 11:52:51) : Eh oui, certains "z'ingénieurs" mettent au point des trucs formidables qui coûtent un "pognon de dingue" mais parfois oublient de prévoir une poignée sur une porte. 😳🙄
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-11-18 14:47:04) : J'arrive un peu tard dans cette discussion mais j'ajouterai quand même que des autos type 5008 II ou encore C5 Aircross proposent encore trois assises.
    Hélas, ces dernières sont un poil étroites pour satisfaire pleinement ...

    Le pire exemple étant ma Série 5 GT qui offre deux places princières sur les côtés (un espace aux jambes quasi inégalé sur le marché) et une place de type 4ème classe du Titanic au centre. Mais il semble que cette auto ait été conçue pour les vieux couples riches qui passent leur retraite entre amis (donc deux paires de couples, un devant et un derrière) en arborant la côte d'Azur ... Je l'ai achetée d'occase pour pas cher il y a 4 ans (à peine 25 000 euros) me concernant. Le typage très mou du châssis m'a conforté dans le fait que la cible semble être ce type de personne, qui recherche donc un confort de très haut niveau (grandes assises et confort de suspension irréprochable).

    Bref, tout ça pour dire que quand on offre trois places à l'arrière on a trois places moyennes, alors que quand on en privilégie deux on gagne largement en confort et en espace sur ces dernières.
    Et il est toutefois vrai que c'était avant tout les monospaces qui proposaient cette disposition, et qu'en disparaissant ça se raréfie (mais encore une fois PSA propose encore ce type d'architecture sur certaines autos, comme celles citées plus haut).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Divx TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2021-11-17 15:58:10)


Que la stinger ne soit pas reconduite dans certains pays européens je le sais mais toute l'Europe ça m'étonne. Elle reste disponible à la commande au Luxembourg. On me propose même de passer sur une genesis.
Tout va dépendre des taxes et fiscalité en vigueur.

Je regrette ce désintérêt pour les petites citadines, les coupés cabriolets, les originales qui mettent de la vie dans le paysage automobile.
Le pire étant que l'Europe ne pèse pas lourd vis à vis des autres pays bien plus pollueurs en automobile ce qui ne doit pas empêcher l'exigence de contraintes.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-11-18 10:10:32) : Votre rigueur a rattrapé ma médiocrité ;-)
    J'ai fait un amalgame dans l'article concernant des modèles qui quittent notre marché et ceux qui sont totalement arrêtés. J'ai ajouté de petites précisions, et concernant la Stinger elle quitte en effet la France et non pas l'Europe dans son ensemble (pour le moment ..). J'ai corrigé.
    Le monde arrivant au bout de son modèle de surconsommation, la précarité guète de plus en plus (comme quelqu'un qui a vide ses comptes petit à petit). On a donc affaire à un monde qui rationalise de plus en plus, ce qui donne lieu à une réduction de la diversité (déclinaisons cabriolets notamment). Et peut-être que dans 20 ans nous serons tous dans des Autolib normalisées ... Sans autre choix possible.

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Que pensez-vous de l'évolution de Ferrari

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)