Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire Volvo 20/06/2012

Dans les années 1920, les routes dignes de ce nom sont encore très rares dans ce beau mais rude pays qu'est la Suède.
Deux ingénieurs, Assar Gabrielsson et Gustaf Larsson s'allient pour convaincre SKF de doter le pays d'une industrie automobile nationale.
A l'origine, Volvo est une filiale de SKF spécialisée dans les roulements à billes. Son nom signifie « je roule » en latin ce qui, avouons-le, convient également très bien à l'automobile.
Tout naturellement, Volvo conçoit dès 1926 des voitures robustes, conformes au climat et au tempérament scandinave, raisonnable et pragmatique.

1930-1998 : de « Jakob » à Renault

Du premier modèle, affectueusement appelé « Jakob » par les ouvriers, jusque dans les années 1960, Volvo se construit une réputation de fiabilité et de sécurité séduisant, entre autres, le marché américain. Elle produit alors et sous la même bannière autant de voitures que de poids-lourds.
Elle est notamment la première à équiper une voiture de série, la PV444, d'un pare-brise feuilleté.
Les évolutions technologiques et la féroce concurrence automobile qui apparaît à cette époque vont l'obliger à innover encore, tant sur la motorisation qu'en terme d'esthétique.
Dès le début des années 1970 naît une étroite collaboration avec les françaises Renault et Peugeot, pour la production d'un moteur V6 fabriqué en France.
L'accord industriel signé avec Renault en 1979 mènera à la naissance tardive en 1985, de la première traction avant de Volvo, la 480, par ailleurs dotée d'une suspension Lotus et dont le succès fut considérable.

Ce partenariat censé aboutir à une fusion a finalement échoué dans la décennie 90, en partie à cause de relations houleuses entre les puissants egos des staffs dirigeants !
Distancée par une concurrence européenne dynamique, notamment sur les petits modèles qui lui font défaut, Volvo connaît à ce moment de sérieuses difficultés financières.

1999 - 2009 : la «belle» américaine

Son salut viendra des USA où sa solide réputation et le profil sécuritaire de sa gamme séduit le géant Ford.
Racheté en 1999 pour la modique somme de 6,45 milliards de dollars, le groupe Volvo mettra à profit cette manne financière et l'appui commercial considérable de la firme américaine pour se restructurer à grands coups d'innovations techniques et ergonomiques.
C'est en 2004 que le Volvo XC60, Sport Utility Vehicle (SUV) que l'on appelle simplement en bon français « Tous chemins », se voit couronné comme le meilleur au monde dans sa catégorie.
Pari de nouveau gagné avec la réussite commerciale étonnante de ce modèle en 2008, au plus fort de la crise économique mondiale.
Les caractéristiques techniques de la gamme DRIVe à laquelle il appartient, labellisée « Protection de l'environnement et économie de carburant », propulsent le XC60 vers un titre de voiture familiale de l'année 2009, décerné par la presse féminine européenne... Une petite révolution pour cette marque au logo emblème de puissance et de virilité.

Confortée dans un positionnement de type Premium, Volvo devient très attractive et convoitée jusqu'en Asie.

2010 : Virage asiatique

En pleine crise des subprimes, Ford se déleste de la division auto de Volvo en la cédant pour 1,8 milliards de dollars au géant chinois Geely.
C'est au printemps 2010 que le mariage sino-scandinave sera conclu.
Industriel de l'automobile de masse fondé en 1986 par Monsieur Li Shufu, Geely est expérimenté en matière d'acquisitions internationales.
Le groupe chinois sais tout l'intérêt d'utiliser Volvo pour faire évoluer son offre vers le haut de gamme et concurrencer les marques Premium, notamment les allemandes, sur le marché chinois.

En nommant immédiatement à la tête de Volvo Stephen Jacoby, ancien Président Directeur Général de Volkswagen USA, Li Shufu prend toutes les assurances pour atteindre ses objectifs.
Il s'agit de réussir l'intégration de Volvo à la sphère automobile chinoise, tout en défendant les parts de marché du groupe en Europe et aux Etats-Unis.
Qui dit « Chine » sous-entend le plus souvent « délocalisations » dans nos esprits français voire européens.
Il n'en est rien ! Volvo est et reste une société de droit suédois, avec son siège social historique et opérationnel à Göteborg et des usines en Suède et en Belgique.
Loin de réduire la voilure et à l'apparente surprise des syndicats locaux, le nouveau dirigeant a recruté au-delà de toute espérance depuis la transaction.
Mieux encore et contrairement à Ford, il n'y aurait aucune ingérence chinoise dans le quotidien de l'entreprise.

Volvo poursuit sa route en faisant évoluer les lignes de ses modèles avec succès, comme en témoignent la S60 et sa déclinaison break V60 commercialisées dès 2010, aux performances et aux courbes séduisant une plus large clientèle.
Autre confirmation de la créativité suédoise et d'une farouche volonté de relance, la V40 disposant de tous les atouts nécessaires pour concurrencer les luxueuses allemandes, est l'un des succès des salons automobiles de 2012.

Dans La lignée du projet drivE, Volvo poursuit aujourd'hui sa course à l'innovation en créant un modèle électrique utilisant la plateforme de la C30.
Objectif premier : équiper une flotte d'entreprise avec ce véhicule sans aucune émission de gaz.
Actuellement en cours d'expérimentation, la C30 serait équipée de batteries lithium-ion américaines de marque Enerdel et disposerait d'un moteur suisse Brusa.

Reste bien sûr une question que certains soulèvent, le transfert de technologie.
Les partenaires chinois et suédois travaillent actuellement de concert à la création d'une usine répondant aux standards internationaux sur le sol chinois, avec une ouverture prévue en 2013.
Le projet semble aujourd'hui tenu d'une main de fer par les ingénieurs et syndicats suédois installés depuis plus d'un an sur place.

Pour l'instant, la gamme Volvo actuelle comportant 11 modèles de référence, déclinés en S pour les berlines, V pour les breaks et XC pour les Tout Terrain connaît un succès très honorables sur les marchés européens.







Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par mama4 TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2017-12-06 16:15:17)

pourquoi il n y a pas d'images?

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2017-12-06 17:30:19) : Par manque de temps sur ce coup ...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Vous sentez-vous trahi par l'Etat qui a incité le diesel puis l'a interdit en ville

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)