Qualités et défauts : ALPINE A110 (2017)


Les qualités : ALPINE A110


confort très acceptable sur Pure et Légende
Châssis bien plus affûté en version S, et globalement il est bien de pouvoir faire le choix entre un châssis conciliant pour le quotidien ou un autre bien plus tranchant pour les puristes qui aiment ressentir la route et virer à plat (plus d'infos au chapitre du comportement)
Très noble techniquement parlant si on omet le moteur et la boîte d'origine très roturière
Signature lumineuse qui la met en valeur et donne beaucoup de prestance quand on la voit en vrai
Boîte EDC qui fait plutôt très bien son travail même si elle peut rechigner un peu quand on cherche à rétrograder de trop haut en régime (mais toutes les boîtes auto imposent des limites pour éviter les sur ou sous régimes, donc...)
Palettes fixes et non solidaires du volant. Nettement plus ergonomique et efficace en conduite sportive
Les équipes de design ont bien réussi à faire revivre l'A110 en restant très fidèle à son air de famille originel. Bref, excellente transposition de l'ancienne A110 vers une version moderne qui ne dénature rien. Et surtout elle se dote d'une ligne moderne qui ne fait pas ringard ni dépassé. Le tour de force est donc de sortir une voiture aux lignes modernes qui reprennent en même temps celles d'une ancienne (c'est pourtant assez antagoniste)
Présence d'un cockpit virtuel
Petits gadgets sympas au niveau télémétrie (via infotainment)
Enfin une sportive Française digne de ce nom bien que Bugatti ne soit pas non plus à oublier (malgré la possession allemande)
Roucoulement du moteur à bas régime en pleine charge qui me rappelle celui d'une Modena, plutôt agréable à entendre donc, et étonnant venant d'un petit 4 en ligne
Bruit moteur pas mauvais du tout, un 718 est inférieure (mais faut dire que les 718 sont vraiment devenues mauvaises à ce jeu)
Moteur certes pas très noble mais qui permet de ne pas se ruiner à la pompe au niveau consommation
Certains éléments intérieur assez bien réalisés en terme de qualité perçue
Image positive en France qui évite d'être mal vu en voiture de sport (plutôt difficile chez nous)

Les plus des internautes

Magnifique auto, Agile confortable véloce, sportive, agréable, frugale en essence (1.8 Turbo 252 ch)
Les qualités que l'on connait de l'alpine a110...son agililité, le caractère joueur et le capital sympathie qu'elle dégage -) (1.8 Turbo 252 ch 15000 km)
Belle, perf, frugal, dble coffre, full option (1.8 Turbo 252 ch Première édition / 41000 km)
C'est ma deuxième A110, je viens à l'instant de partager mon avis sur une première édition.Satisfait de ma première édition mais une envie de me faciliter la vie, tout en profitant de la valeur de la première édition à la revente.La Légende est la version plus soignée avec un cuir intégral, des sièges aux réglages normaux sans devoir passer en store/usine.Les mêmes qualités que celle de mon ancienne première édition.Défauts Presque les mêmes (1.8 Turbo 252 ch Sébastien : Légende 2021, blanc irisé, 2100 kilomètres évolutifs.)
Résurrection de notre berlinette à la française.Elle est très ludique et vise une clientèle plus large.Elle se place facilement, elle se rattrape facilement même en cas de sous-virage.Elle se montre confortable et économe en carburant.Elle apporte de la joie et de la bonne humeur.Elle a un échappement actif flatteur qui camoufle la morosité du moteur.Tarif attractif NEUF de la première édition qui m'a permis de réaliser une plus-value à la revente.Elle se revend rapidement. (1.8 Turbo 252 ch Sébastien : Première édition 2018, blanc irisé , 19800 kilomètres )
Sensationnel petit coupé sportif français. (1.8 Turbo 252 ch Edc, 2018, 8200km)
Les articles de presse sont tous unanimes sur ses qualités.Mon choix pour l'alpine a été motivé par la résurrection d'une légende, LA sportive française par excellence.Elle est magnifique, donne la banane, se joue des virolos, bonne arsouille dans les cols alpins (résidant haute savoie).Elle arrive à optimiser son moteur avec les normes et on évite les malus exorbitants. (1.8 Turbo 252 ch boite : Automatique. Kilométrage : 16200. Année : 2019. Jantes : serac, Finition : Pure toutes options. )
- Design réussi.- Comportement sain et facile à appréhender.- Finition tout cuir du plus bel effet.- Rapidité de la boite.- Communauté alpine.- Service alpine aux petits soins.- Confort en ville et sur route. (1.8 Turbo 252 ch Edc, 21000km, 2019, legende)
Superbe auto très bien balancé au niveau chassis Néo rétro réussi (1.8 Turbo 252 ch)
En qualité première, son coup de crayon réussi. Sportive qui se laisse conduire vite et qui est joueuse sans être piégeuse.L'accueil au salon, puis le suivi d'alpine par mail, l'accueil pour la livraison avec les coffrets, un tout qui m'a fait me sentir surclassé. La sonorité du petit 1.8 est gentillette, la boite très rapide et la position de conduite parfaite.Défauts En défauts, l'entretien qui doit se faire dans un alpine store (le plus proche de chez moi est à 90 bornes).L'entretien est presque aussi élevé qu'avec ma précédente porsche cayman (non s).La boite edc se bloque rapidement sur circuit ce qui est très vite frustrant.Il y a aussi quelques détails de finition comme la commande de climatisation (le duster 2 a une plus belle commande de climatisation) ou encore cet immonde régulateur de vitesse sans oublier la carte et non la clé...Des (1.8 Turbo 252 ch Edc, première édition bleue affichant 30 000 kilomètres de bonheur.)
Un véhicule de toute beauté, très apprécié à en croire le nombre de pouces qui se lèvent sur la route.Le rapport poids/puissance est excellent et permet des accélérations franches.Un confort appréciable qui vous permet des heures de plaisir sans mettre à mal vos lombaires. Très bon freinage avec les disques de 320 mm. (1.8 Turbo 252 ch A110 légende bleu abysse, cuir marron. Elle totalise 5000 km.)
Dynamique, incisive, reprise.Elle vous donne la banane dès que vous effleurez la pedale de droite. Plus jouissive d'une Porsche, Ferrari et autres...... franchement, les ingénieurs n'ont pas mis du temps pour rien. (A110S 1.8 Turbo 292 ch)


Les défauts : ALPINE A110


Quelques éléments qui laissent penser que la fiabilité n'est pas parfaitement pérenne sur l'Alpine. Rien de dramatique pour le moment, mais certains problèmes commencent à apparaître
Planche de bord qui rappelle trop la Clio 4 et dont certains éléments détonnent un peu qualitativement parlant
Limites difficiles à atteindre. C'est une voiture très efficace, mais comme toute auto à moteur central il est compliqué d'en exploiter sa quintessence. A préciser pour les moins connaisseurs
A un peu trop tendance à vouloir glisser avec les pneumatiques d'origine
Châssis un peu mou en Pure et Légende, pas favorable à une rigueur parfaite en conduite sportive, ni même pour avoir les meilleures sensations (rien de mieux qu'un châssis raide bien posé au sol)
Pas de différentiel à glissement limité
Direction un peu trop assistée même ne mode track
Bruit du rupteur, ou plutôt du signal vous invitant à passer les rapports en mode track avant d'arriver au rupteur
Pas de boîte mécanique disponible (même si pour ma part je préfère l'EDC)
Boîte auto qui limite trop les moteurs d'un point de vue couple
Pas d'amortissement piloté
Coutures bleues sur le cuir marron franchement malheureux... Quelle faute de goût
Réglage des sièges limités et fastidieux sur la Pure et S (la Légende a des sièges bien plus confortables qu'on peut facilement régler)
Des options mesquines, comme le logo Alpine sur les flancs (il n'était pas la peine de faire comme chez Ferrari, qui abusent un peu aussi mais qui proposent quand même un écusson un peu plus qualitatif et travaillé avec une aile creusée pour l'accueillir. Le A en plastique est ici simplement collé mais facturé 120 euros quand même)
Différence de puissance ressentie des plus modeste entre la classique (252 ch) et la S (292 ch), cela en raison de la boîte limitée à 320 Nm de couple (on peut faire progresser la puissance mais pas le couple, déjà à 320 Nm sur la 252 ch)
1500 euros l'option échappement sport actif un peu cher quand même
Image pas aussi forte qu'une Porsche par exemple

Les moins des internautes

Radio et multimédia datés,Rangements intérieur inexistants (1.8 Turbo 252 ch)
Probléme principal Le siége Alpine gère toutes les décisions et les concessions ne sont là que pour vendre.Résultat, tout doit passer par un long circuit de validation avant réparations...Ma voiture à déjà été bloquée 6 semaines !!! (1.8 Turbo 252 ch 15000 km)
Sav alpine, finition, bruit moteur artificiel, agrément, personnalisation limitée pour la première édition. (1.8 Turbo 252 ch Première édition / 41000 km)
Que ma première édition.La politique tarifaire.Politique commerciale à la Porsche, sièges chauffants en option, pédalier aluminium en option conducteur et en option passager, échappement actif en option et ainsi de suite.Petit défaut supplémentaire, le système multimédia qui ne marchait pas le jour de la livraison. (1.8 Turbo 252 ch Sébastien : Légende 2021, blanc irisé, 2100 kilomètres évolutifs.)
Politique commerciale à la Porsche. Inutile d'aller dans un garage Renault, l'entretien doit être réaliser dans un Alpine Store.Grille tarifaire à l'allemande.Boite edc qui se met en dégradé en cas de conduite musclée sur plusieurs dizaines de kilomètres.Sièges sabelt réglable en store/usine.Système multimédia lent et gps daté. Grosse verrue qu'est ce régulateur de vitesse.Clé de porte qui est une vulgaire carte en plastique.Système focal pas extraordinaire.Disques qui chauffent.Moteur sauvé par la rapidité de la boite et l'échappement. (1.8 Turbo 252 ch Sébastien : Première édition 2018, blanc irisé , 19800 kilomètres )
Prix et options. (1.8 Turbo 252 ch Edc, 2018, 8200km)
Dur de la critiquer mais pourtant elle n'est pas de tout repos.Nombreux bugs, problème avec le store alpine (on ne dit plus garage), le mode dégradé en arsouille, les détails de finition, la facturation à la mode allemande, le filtre à particules. (1.8 Turbo 252 ch Boite : Automatique. Kilométrage : 16200. Année : 2019. Jantes : serac, Finition : Pure toutes options. )
- Tarif de l'entretien.- Certains détails qui fâchent quand on a connu Renault il y a 30 ans. (1.8 Turbo 252 ch Edc, 21000km, 2019, legende)
Freinage trop faible et peu endurant Réservoir trop petit (1.8 Turbo 252 ch)
Qui cependant n'enlèvent rien au plaisir à l'exception du système stop and start et du réglage du siège en centre. (1.8 Turbo 252 ch Edc, première édition bleue affichant 30 000 kilomètres de bonheur.)
Siège non reglable, Commodo de Clio IV (A110S 1.8 Turbo 292 ch)






Vous possédez ou avez possédé une ALPINE A110


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :






À voir aussi

NEWS Alpine

Infos Alpine

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)