Marché / économie > Pourquoi l'automobile est en crise ? 02/03/2020

Pourquoi l'automobile est en crise ?


Au delà du contexte économique et financier mondial en très mauvaise posture, le secteur de l'automobile est encore plus atteint par la déprime et la crise. Voyons dans cet articles les raisons qui ont mené à ce bilan.

La cause de la crise ?

Le mal-être est en réalité dû à une conjonction de problèmes, car ce secteur subit plusieurs coups durs à la fois.

Pouvoir d'achat en berne


Tout d'abord il y a en trame de fond une diminution progressive du pouvoir d'achat (pas sur tous les marchés évidemment, mais ça reste quand même généralisé) avec une accélération ces dix à quinze dernières années, de par une inflation (attention à la fiabilité de l'officielle) difficile à supporter, mais aussi (et ça en fait partie) des carburants qui repartent à la hausse dans certains pays (chez nous, l'alignement diesel/SP a encore été un joli cadeau pour la population qui carbure majoritairement au mazout). Les particuliers achètent en France, au passage, de moins en moins d'autos selon les derniers chiffres (à ne pas confondre avec les ventes de voitures particulières ...).




Dieselgate ?


Du côté des constructeurs, il y a eu ensuite le problème du diesel qui a coûté très cher aux marques européennes principalement (qui représentent une très grosse part du marché total). C'est très loin d'être un détail ...

Pression fiscale / environnementale


Est venue ensuite une accélération de la pression gouvernementale européenne concernant les rejets de CO2, avec des chiffres intenables (d'où les triches des constructeurs), avec aujourd'hui une nouvelle manière d'évaluer les rejets de CO2 pour chaque marque : des amendes s'appliquent pour le nombre de grammes/km sur l'ensemble de la gamme. Si par exemple j'ai deux véhicules dans ma marque, un de 110 g/km et un autre à 100 g/km, la moyenne sera de 105 g/km, je serai donc taxé sur les 10 g/km qui dépassent le seuil de 95 maxi autorisé. Si j'ajoute un véhicule électrique à 0g/km (ce qui est une aberration totale soit dit en passant, vraiment ...), ma moyenne tombe à 70 g/km ! 210/3 = 70 : je passe sous les radars.

Les constructeurs doivent donc développer obligatoirement des véhicules électriques, et cela coûte logiquement des fortunes (recherche et développement, il faut souvent de nouvelles usines, apprendre de nouveaux métiers car la propulsion électrique alimentée par des accumulateurs est bien différente, sans oublier l'importance croissante de l'infodivertissement).

On peut citer par exemple BMW avec sa gamme i qui a perdu pas mal d'argent. D'autant plus important qu'il a fallu construire des usines rien que pour elle (nouvelles méthodes d'assemblages). La marque, avec Toyota et Mercedes, tente désormais d'attaquer la propulsion à l'hydrogène.

Reports d'achat


Avec cette mutation technologique et des gouvernements qui accélèrent trop vite la pression fiscale, les gens ne savent plus quoi acheter ... Les choses évoluant si vite qu'ils préfèrent rester prudents en attendant de savoir quelle type de propulsion sera le bon choix à faire : essence, diesel, hybride, électrique ... Conséquence, les clients préfèrent attendre un peu plutôt que de se jeter à corps perdu dans la mauvaise direction.

Saturation du marché ?


Il ne faut pas non plus oublier le contexte concurrentiel de plus en plus intense, avec la multiplicité des marques mais aussi du nombre de modèles (plus on décline de modèles dans une gamme plus ça scoute cher, sachant que certains d'entre eux font de gros bides, et ça reste finalement logique). Mentionnons aussi la mutation rapide vers le "tout SUV", qui a forcé les marques à métamorphoser leur offre, ce qui a aussi un coût.


Voici par exemple la gamme BMW. Il y a 20 ans il n'y avait même pas le quart

Récession ?


Le coup de grâce provient enfin du contexte économique et financier très défavorable, et cela malgré que les places boursières veuillent vous faire croire l'inverse. Les ventes mondiales chutent depuis 2 ans environ, et les choses commencent à devenir sérieuses (les Allemands sont dans une situation que vous n'imaginez pas, l'auto faisant vivre grosso modo 40% du pays).
Vous ajoutez le coronavirus (environ -90% de ventes en Chine sur les deux dernières semaines de février 2020) pour amener encore un peu d'huile sur le feu et oui, en effet, vous avez des constructeurs qui commencent à mettre pour certains un genou à terre.






Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Quels sont les Youtuber auto que vous préférez

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2020. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)