Hybride > Etude accablante sur la pollution des hybrides 18/02/2021

Les hybrides pollueraient beaucoup plus que prévu, vraiment ?


Telle une communication bien organisée, le bruit court depuis quelques temps que l'hybride polluerait bien plus qu'annoncé ... Propagande anti-hybride ? Réalité ? Etude bancale ?
Tentons de creuser l'étude menée par l'ONG européenne Transport & Développement (ou plutôt commanditée par cette dernière), et ajoutons-y une réflexion indépendante de bon sens (nous allons essayer en tout cas).

Rappel de l'étude T&E sur la pollution des hybrides


Voici les résultats bruts de l'opération sachant les véhicules testés (X45e, XC60 hybride et Mitsubishi Outlander) sont des hybrides rechargeables dotés de batteries avoisinant les 10 à 25 kWh (qu'on peut appeler hybride "lourd"). Ils sont à bien distinguer des autres formes d'hybridations. On pourra regretter que le modèle d'XC60 n'ai pas été clairement précisé, T6 Hybride ou T8 Hybride ?!


Trois tests ont été effectués, batterie pleine, déchargée et en mode recharge (à savoir que le moteur sert à la fois à entraîner l'auto tout en rechargeant la batterie de traction, ce qui amène une résistance supplémentaire selon les lois de l'électromagnétisme liées aux dynamos).

  • Test batterie pleine : +28 à 89% de CO2 émis par rapport à la norme d'homologation
  • Test batterie vide : 3 à 8 fois plus de CO2 que la norme WLTP
  • Test en mode recharge forcée : 3 à 12 fois plus de CO2 que la norme WLTP

Tout cela est bien vague et très obscur puisqu'on nous annonce tout cela sans trop de précisions ... Car émettre du CO2 en mode électrique est déjà quelque chose de très douteux et qui met la puce à l'oreille.  Mais pour creuser il faut aller consulter le PDF qui détaille le protocole, voir ici. On va alors vite comprendre que tout cela manque un peu d'objectivité et de précisions quant au cadre de l'analyse (et je suis loin de défendre l'hybride rechargeable, bien au contraire : voir ici).


Analyse de l'étude : bien comprendre les résultats

Si on se limite à lire les conclussions de l'article (mis en lien en début de texte), on pourrait croire que l'hybride est une véritable arnaque environnementale et commerciale ... Il faut donc aller chercher dans l'étude pour mieux saisir la problématique et la réflexion qui se cachent derrière.

Commençons tout d'abord par rappeler que les cycles NEDC et WLTP n'ont jamais permis de refléter la réalité (un peu moins caricatural avec le WLTP toutefois), il n'est donc pas surprenant que les résultats soient moins bons qu'espérés (même mieux, l'inverse aurait été très étonnant !).

Maintenant, les chiffres indiqués en première partie n'ont absolument aucune valeur si on ne précise pas dans quelles conditions ils ont été formulés, à savoir un trajet de 250 km ! C'est donc très arbitraire, car si à la place nous avions choisi 50 km alors les résultats auraient été extrêmement positifs pour ces engins.
Les lignes concernant les modes "batterie vide" et "mode recharge" ne doivent absolument pas être comparées aux chiffres WLTP qui induisent une batterie chargée, et il est alors très facile de dire que ça émet 3 à 12 fois plus de CO2. C'est pareil avec mon Smartphone, je peux très bien dire qu'il marche 1000 fois moins bien quand ma batterie est vide et que je ne peux l'allumer ...


On comprend mieux les chiffres annoncés quand on voit le cadre de l'étude. Le souci est que ce n'est mentionné presque nulle part. On peut donc aussi voir que les hybrides rechargeables émettent bien 0 CO2 quand les batteries sont pleines, malgré que l'étude tende à faire croire l'inverse, je cite "À l’occasion de tests effectués par Emissions Analytics, dans des conditions optimales et avec une batterie chargée à plein, la BMW X5, la Volvo XC60 et le Mitsubishi Outlander ont émis entre 28 et 89 % de CO2 de plus que ce qui avait été annoncé"

Donc si cette étude met bien en avant le fait que les hybrides rechargeables sont loin d'être idéaux, il me semble qu'elle n'ait pas été ficelée avec suffisamment de transparence (les conclusions sont expédiées sans suffisamment de précisions, il faut donc aller consulter le document complet), ou plutôt elle oriente un peu et caricature le bilan des hybrides rechargeables. Et encore une fois, je déconseille l'adoption d'une hybride rechargeable, ce type d'engin a le popotin entre deux chaises et il ne fait rien parfaitement (on peut même dire qu'il fait tout mal). J'ai donc tendance à conseiller l'hybride léger (sous toutes ses formes : HSD, 12/24/48V ou même technologie propriétaire de type E-TEch, mais ne dépassant pas 3 kWh) ou le 100% électrique. L'entre deux n'est vraiment pas judicieux, vraiment ...

Dans la réalité ?


Dans la réalité, bien que je ne trouve pas cette étude très objective dans sa manière d'exposer sa réflexion, les choses sont un peu similaires à ce qui est dit par l'ONG ... A savoir que les clients d'hybrides rechargeables émettent bien plus qu'annoncé par le constructeur, et même pire : souvent plus qu'une thermique simple !
Le souci en revient aux utilisateurs qui n'ont pas été bien conseillés lors de leur achat (ils auraient aussi pu se bouger les méninges ...), tout comme les aides incitatives qui poussent des profils non compatibles avec l'hybride de franchir le pas (entreprises qui achètent de l'hybride rechargeable pour une flotte de véhicules qui font des longs trajets par exemple).

Pour faire simple l'hybride rechargeable peut être extrêmement vertueux si vous rechargez tous les jours (mais dans ce cas une voiture électrique est bien plus commode !). Mais à l'inverse, cela devient un véritable engin pollueur si vous ne vous soumettez pas à cette obligation, et c'est logique quand on sait que ça alourdit la voiture de plusieurs centaines de kilogrammes (sans oublier que la fabrication est bien plus polluante ! Beau bilan ...).
Comme souvent, le dispositif d'incitation fiscal est plein d'effets pervers, et ici il contribue à distribuer des hybrides aux mauvaises personnes ... Mais c'est si grossier qu'on peut légitimement se poser la question de savoir si cette médiocrité est volontaire.






Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par JFD (Date : 2021-02-23 16:40:04)

Tant que les cycles de mesure de consommation n'imposeront pas, pour les hybrides, une charge de batterie à la fin du test égale à celle du début, les résultats n'auront aucune valeur. Alors seulement, l'utilisateur sera à même d'évaluer sa propre consommation en fonction de la longueur de ses trajets et de ses possibilités de recharge.
Mesurer la consommation par km pendant la charge de la batterie est stupide: elle peut être infinie si le véhicule est à l'arrêt.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Croyez-vous au déploiement rapide des voitures électriques

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)