Qualités et défauts : VOLKSWAGEN ID3 (2020)


Les qualités : VOLKSWAGEN ID3


Comportement très affûté et rigoureux, ça surpasse les compactes analogues de type Golf / A3, clairement
Habitabilité qui est digne du segment supérieur, c'est un peu moins vrai pour le coffre qui reste à des niveaux classiques de compactes (le haut du panier toutefois)
Cela induit aussi que le rapport logeabilité / encombrement est excellent
Bonne sobriété, et franchement elle n'a rien à envier à Tesla si ce n'est sur les grands axes autoroutiers où la réluctance variable marque un peu le pas (mais n'espérez pas de miracle sur les Tesla contrairement aux fantasmes de certains, je sais de quoi je parle en possédant une)
Plusieurs coloris de planche de bord, à savoir deux en tout (pas courant, en général ça se limite à la sellerie ou encore les parties basses). Bon, après j'imagine que vous serez peu nombreux à opter pour la planche orange
Finition très moyenne mais matériaux qui résistent plutôt bien aux agressions
Des rangements assez nombreux et variés, c'est une chose que les voitures modernes avaient tendance à oublier. Avec les électriques ça revient en force
Batterie sur le haut de gamme qui offre quelque chose de consistant et donc polyvalent
Recharge en DC (courant continu, à savoir chargeurs rapides) à 120/125 kW sur les versions à partir du milieu de gamme (à partir de 58 kWh de batterie)
Contrôle à distance via téléphone ("We connect ID") : niveau de charge, réglage et niveau de la température, envoi d'un itinéraire, préchauffage de la batterie pour une meilleure efficience à l'usage
diamètre de braquage limité, ça change de la Model 3/Y !
Moteur à aimant permanent qui assure une belle sobriété à basse vitesse et une fiabilité accrue
Jantes et enjoliveurs pas géniaux, ils s'orientent plus vers l'efficience que l'esthétique. Et même sur le haut de la gamme on ne peut choisir quelque chose de sympa, les jantes les plus chères semblent d'ailleurs être couvertes d'enjoliveurs (en réalité non ! C'est la forme des jantes alliages, façon jantes tôle embellies donc... Je me suis fait avoir au début). Bon j'avoue qu'avec le temps je finis par apprécier ce type de jante pleine...
A l'arrière on a pas les genoux qui remontent trop comme c'est souvent le cas dans les voitures électriques (à cause des batteries qui prennent de l'espace vertical)
Accessibilité à la bonne hauteur, ni trop bas ni trop haut, les seniors seront ravis !
Visée tête haute avec réalité augmentée qui repère les véhicules (elle les surligne) et ID Light qui est une barre de lumière active au niveau de la base du pare brise. Ces deux éléments impressionnent
Bonne ergonomie de la commande de marche avant / arrière (contrairement aux molettes qu'on peut retrouver dans un Mustang Mach e par exemple), ça rejoint un peu le commodo à l'américaine qui reste le top
Allure qui est finalement pas si rebutante que ça... Elle finit par bien me plaire cette petite ID.3 ! Et pourtant au début j'ai été très septique (j'ai vécu sa gestation au fil du temps avec les nombreux concepts que j'ai pu voir sur les salons qui annonçaient la couleur)
Tarifs intéressants pour les versions les plus dotées (204 ch et 77 kWh), mais c'est un peu moins vrai pour l'entrée de gamme bien que le bonus vient chambouler un peu les choses

Les plus des internautes

Intérieur spacieux, moteur dynamique, chargeur 11 kw. (Electrique 150 kW 204 ch 7500 km, 12/2010, finition life pro, gris lunaire)


Les défauts : VOLKSWAGEN ID3


confort raide, sur les routes abîmées ça ne vous échappera pas. Ce n'est pas invivable, loin de là, mais on est clairement sur un châssis qui semble vouloir jouer la sportivité (sachez qu'on peut encore empirer les choses avec un châssis sport optionnel). Les assises ne sont pas non plus des plus moelleuses, mais c'est une habitude chez Volkswagen qui souhaite a priori bien maintenir vos lombaires (et puis ça garantie généralement des sièges qui vieillissent bien en ne s'affaissant pas trop avec le temps)
DCC / amortissement piloté qui ne contraste pas assez les choses
Pneumatiques un peu étroits qui restent parfois un peu limites en terme de grip. Ils permettent toutefois de limiter l'aquaplaning et d'améliorer la sobriété
Infodivertissement loin d'être mauvais mais qui aurait à la fois pu être plus ergonomique (le responsable a été viré au moment de la sortie de l'auto, c'est pour dire à quel point il y avait un souci. C'est aussi lié aux nombreux bugs en début de carrière de l'auto qui la rendaient presque inutilisable !) et plus riche au niveau du combiné digital (avoir la carte GPS aurait été bien par exemple, ça existe sur l'A3 depuis des lustres)
Qualité de finition pas au niveau des standards Volkswagen, histoire de le dire gentiment. L'ensemble reste quand même sérieux au niveau de la planche de bord, c'est surtout au niveau des parties basses et à l'arrière que ça détonne le plus. Plus de détails dans le chapitre de la vie à bord
Recharge en AC (courant de la maison et des petites bornes de ville) limitée à 7.2 kW en entrée de gamme. Ca plafonne à 11 kW (comme une Model 3/Y) sur les versions à partir de 58 kWh
Recharge en DC limitée à 50 kW sur l'entrée de gamme (batterie de 45 kWh), mais ça peut se corriger en option (pas donnée toutefois)
Consommation sur autoroute en raison de la technologie à aimant permanent (à haut régime on a des retours de force électromotrice dans les bobines, en gros ça sature à haute vitesse et ça induit de plus fortes consommations)
Vitesse de pointe limitée à 160 km/h... Pour le prix de l'engin ça reste décevant, surtout quand on a opté pour la version la plus puissante (toutes sont en effet bridées à la même vitesse, à savoir 160 km/h ou 165 km/h compteur, car il surestime un peu la vitesse)
Pompe à chaleur en option (1080 euros)
Pas de coffre supplémentaire à l'avant
Climatisation bi zone pas de série
Poignées de porte intérieur en plastique noir laqué... Comment peut on avoir ce genre d'idée ? A savoir mettre la pire des matières sélectionnable pour subvenir à ce besoin : c'est très désagréable au toucher et ça se salit très vite (interdit d'avoir les mains grasses dans une ID.3)
Position de conduite pas si parfaite que ça, peut être lié aux batteries sous le plancher qui réhaussent un peu trop l'assise ?
Style qui divise... Pour ma part je la trouve désormais très agréable à regarder, cela venant avec l'habitude. Il semble normal d'être déstabilisé par les nouvelles proportions qu'induisent les voitures électriques, avec parfois un design industriel qui se rapproche plus de l'électroménager que ce que l'on a l'habitude de le voir dans l'auto historiquement

Les moins des internautes

Pas de haut parleur à l'arrière, les plastiques extérieurs me paraissent fragiles. (Electrique 150 kW 204 ch 7500 km, 12/2010, finition life pro, gris lunaire)






Vous possédez ou avez possédé une VOLKSWAGEN ID3


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :






À voir aussi

NEWS Volkswagen

Infos Volkswagen

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)