Dernière modification 28/10/2022

Elon Musk serait-il finalement un grand naïf ?


Incarnant pour beaucoup un visionnaire de génie, Elon Musk a indubitablement réussi à canaliser le respect des masses. En effet, si il est déjà rare de fonder une multinationale viable, il n'est encore plus d'en produire plusieurs ... Et en ces temps où la fortune représente le fondement même du respect, on peut dire que Musk est plutôt bien doté en se situant dans le top 3 des plus grosses fortunes (en réalité les plus riches de la planète sont inconnus et bien plus discrets contrairement à ce que l'on nous fait croire).

Mais derrière toutes ses idées et inventions, n'y aurait-il pas les traces d'une (fausse ?) naïveté profonde  ?

Conduite autonome ?


Si elle commence à être relativement convaincante sur les versions déployées aux USA chez les clients les plus prudents au volant (sélectionnés sur le volet grâce à une note  de conduite générées par un algorithme), on peut tout de même avouer que les promesses qui ont été faites au milieu des années 2010 sont très loin d'être atteintes. Car il faut reconnaître que le personnage est spécialiste des promesses non tenues, et la mémoire limitée des masses lui permet de continuer sans trop perdre en crédibilité.
En effet, il annonçait il y a de ça des années une conduite autonome opérationnelle vers 2020, et ce dans de nombreuses interviews ... Et possédant pour ma part une Model 3, je reste consterné que fin 2022 ma Tesla n'arrive à franchir qu'un virage sur deux, avec un grand danger quand elle n'y arrive pas : voiture qui file tout droit avec des tentatives totalement ratées de rattrapage (le tout dans des alertes sonores au niveau du danger vécu). Revoir les images où il martèle ses prédictions en devient décrédibilisant pour lui.


Pour ma part j'estime qu'on est encore très loin d'une quelconque autonomie, car étant un conducteur européen je prends encore plus conscience que lui de la difficulté d'y parvenir. En effet, il ne faut pas oublier que l'idée a germé dans le cerveau d'un Américain, dont les routes sont si simples qu'il est bien plus tentant d'imaginer de concevoir une conduite autonome. Chez nous ce n'est pas du tout la même chose, car nos routes sont bien plus complexes et organiques que les leurs, qui sont bien plus modernes car conçues dans l'historie récente (une sorte de carte matricielle avec des routes perpendiculaires formant une grille, avec des voies bien dégagées et larges).

Il paraît donc très naïf d'estimer pouvoir sortir une conduite autonome avec des robots taxis opérationnels avant même le milieu des années 2020 (la caméra dans l'habitacle des Tesla est justifiée pour cette raison, mais je crois qu'il s'agit finalement d'un prétexte car on peut douter que les Tesla actuelles servent un jour de robot taxi). Mais la chose est si grosse qu'on peut se demander si la réalité ne serait pas plutôt que Musk nous prend tous pour des buses ... Il est difficile de croire qu'il se soit trompé à ce point, ou alors ça fait partie du process, visant à prédire des dates plus rapprochées pour accentuer l'intérêt des foules sur cette technologie (bien moins attrayante si on leur dit qu'elle sortira d'ici 15 à 20 ans).

Mars ? Et ça repart ?


Viser Mars et vouloir la coloniser peut aussi être considéré comme une utopie assez grossière ...
Comment imaginer vouloir créer une colonie sur un caillou aussi inaccessible pour notre technologie primaire. En effet, il me semble que l'on doive avoir les moyens avant de se lancer un objectif. Par exemple, si je suis en vélo je ne vais pas me lancer comme défi de traverser la France, et j'attendrai alors l'invention du train (a minima) pour tenter l'aventure (surtout si je veux emmener là-bas beaucoup de bagages ...).
Musk n'est pas du même avis, il a une trottinette et décide de l'utiliser pour emmener une partie de la population terrienne à l'autre bout du monde ...
Car si cela ne paraît pas aussi compliqué que ça à première vue, il faut vraiment prendre conscience des difficultés et des distances.


Nos fusées et technologies actuelles sont bien frêles pour ce genre d'objectif, et cela consiste à mobiliser beaucoup de moyens et d'énergie pour des résultats qui seront presque anecdotiques. Car avoir quelques bâtiments sur Mars avec quelques astronautes n'est franchement pas révolutionnaire ni très utile pour l'humanité. De là à construire des usines qui transformeraient Mars en une giga cité est aussi une ambition très velue, et au mieux on aura une planète très peu hospitalière qui serait très désagréable à vivre (à part peut-être pour les rats et les cafards qui se fichent des endroits lugubres).
Et au delà de sa naïveté, on pourra plutôt estimer qu'il s'agit avant tout d'un loisir qui lui est tout personnel, car tout ce qui touche au spatial représente les plus gros jouets qui existent et on sait à quel point Elon aime les jouets (probablement mieux que ce que l'on trouve dans l'armée). Et vu comme il semble s'amuser, cette idée reste probable ... Surtout si c'est pour faire un voyage sur Mars pour ses vieux jours, à savoir le dernier tour de manège d'une vie qui a débordé d'émotions fortes (car Musk en vit bien plus que vous et moi !).
Son but avoué est d'entamer une brèche qui vise à initier la conquête de l'espace par l'humanité, et ce afin de la sauver (il est vraiment bon en marketing, il n'y a rien à faire). Ici, on parlera d'une autre naïveté, à savoir qu'il lui semble plus facile de quitter la Terre que de la préserver (voire même la renforcer grâce à un aménagement intelligent).
Car à ce rythme, il est bien plus probable que l'Humanité s'éteigne avant que la technologie permettant de pouvoir se faire vraiment la malle soit mise au point (et ce malgré la vitesse exponentielle à laquelle la connaissance évolue, là on touche aux limites que même Tony Montana ne dénigrerait pas).
Sachez que les distances avec les planètes habitables (Mars ne l'est pas) potentielles sont si grandes que même la vitesse de la lumière ne suffirait pas. Et pour faire aller un grain de sable à cette vitesse il me faudrait par exemple plus d'énergie que l'univers n'en contient ...

Dans un monde biologique qui est en péril (et qui était loin d'être fragile pourtant), vouloir entamer ce genre de projet est soit le résultat d'une grande naïveté soit l'envie égoïste de s'amuser avec des vaisseaux spatiaux.

Robot Humanoïde


Un robot domestique qui vous aide au quotidien ? Pas de souci, Musk promet ça dans les 3 à 5 ans à venir, soit 2025 à 2028.
Ca ne vous rappelle pas des promesses passées ?... Oui, on peut dire ici qu'y croire revient à être extrêmement naïf !
Car si il a déjà des difficultés avec la mise au point de la conduite autonome (pourtant bien plus simple), que penser de ses robots qui ont bien plus à savoir pour être un minimum utiles ?!
Le subterfuge réside dans le fait qu'il est assez aisé (même si tout est relatif) de produire un robot qui semble être très avancé (Musk va même jusqu'à employer des humains déguisés en robot pour ses présentations), mais il est bien plus difficile de produire un robot qui sera vraiment autonome et dégourdi dans la multitude d'activités et d'environnements que le monde offre, et ce malgré le machine learning basé sur un réseau neuronale. La cognition des machines ne peut pour le moment pas égaler celle que la "nature" a fabriqué, malgré une très grosse capacité à emmagasiner et analyser l'information (notre perception est aidée par des sens plus nombreux et une structure neuronale meilleure que les IA cherchent d'ailleurs à copier grossièrement. Rien ne vaut l'original généralement).


L'intelligence artificielle stagne un peu car les premières expériences avancées ont montré que la machine avait à chaque fois comme objectif d'éliminer l'humain ... Ce qui au passage montre que les craintes de Musk à ce sujet sont réelles et fondées (d'où l'existence de Neuralink). Et donc profiter d'une intelligence artificielle évoluée et autonome n'est pas pour demain ! Google en sait quelque chose puisqu'ils ont du tout débrancher en urgence quand ils ont vu que les deux intelligences artificielles qu'ils avaient conçues cherchaient à communiquer entre elles de manière cryptée, et ce pour que les Hommes ne puissent plus les écouter. D'autres expériences ont mené dans la même direction, à savoir des IA qui veulent se débarrasser de ce qui les limite : les Hommes.
La vision de James Cameron était donc prophétique et non pas fantasmatique, et je suis le premier à être stupéfait de cette réalité finalement bien plus ouverte et vaste que la fiction.


Multiplier les sociétés ?


Se disperser est l'un des meilleurs moyens d'échouer, et il semble ici que Musk commence à avoir les yeux plus gros que le ventre. C'est d'autant pire qu'il a du mal à déléguer, et il devient donc de moins en moins probable que toutes ses épopées finissent en succès.

Ses réussites


Car il est idiot de ne se concentrer que sur les imperfectionse, il faut aussi lister ce que le bonhomme a réussi à faire, et on peut parler ici de d'exploits ...
Tout d'abord il a contribué à démocratiser la voiture électrique en réussissant à convaincre qu'elle était viable dans le monde réel (ce n'était pas gagné !), ce qui a influencé le reste des marques et les politiques gouvernementales (car il me semble bien que sans Tesla l'électrique ne serait pas à un stade aussi avancé dans toutes les couches de la société). Et même si la voiture électrique était une erreur, ça n'enlève rien à l'exploit. Maintenant il est en passe d'être l'auteur de la voiture la plus vendue au monde ! Là c'est quand même un véritable tour de force ...
Concernant Starlink il a réussi à proposer l'Internet au débit partout dans le monde, ce qui devrait faciliter le flicage des humains partout sur la planète au passage, quand nous aurons tous une puce GPS dans le bras (merci Musk ... Et cela devrait être aidé par les blockchains utilisant la technologie des smart contrats sur lesquels les jeunes mettent le paquet. Ils ne savent pas qu'ils fabriquent et financent leur future prison ! J'en ai pris conscience que récemment, même si je peux me tromper).
Et que dire de Space X qui a dépassé tous ses concurrents en moins de 20 ans, sur un secteur ultra technologique et très excluant !
Enfin, Neuralink semble donner quelques résultats même si je déplore des expériences sur les animaux qui ne doivent pas être toutes très déontologiques ... Je reste très méfiant vis à vis de ce sujet car j'imagine que Musk ne soit pas des plus sensibles sur le sujet (j'ai déjà des doutes sur son estime de l'humanité alors concernant des vaches ...).

Conclusion ?

Je ne ferai ici que récapituler ce que je vous ai dit précédemment, à savoir que le personnage est soi naïf soit menteur. A vous de voir ce qu'il en est, et je vous fais confiance pour éviter toute naïveté dans votre jugement ;-)

Fiches Tesla

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.






Sur le même sujet

Dernières fiches Tesla :

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales