Dernière modification 08/09/2021

Megane E-tech Electrique : positionnement confus ?


Si Volkswagen a cherché à distinguer ses Golf thermique et Golf électrique (ID.3), Renault semble vouloir faire totalement l'inverse quitte à rendre les choses un peu confuses ...
En effet, assez loin de la Mégane qu'on connaît, la version électrique cherche à exploiter le nom de sa devancière pour essayer de rassurer le client moyen. Car oui, il semble bien que Renault ait fait le choix de cette nomenclature pour faciliter les ventes, à savoir reprendre le nom d'une voiture qui rassure pour écouler un engin dont la technologie peut encore effrayer certains.
Car d'un point de vue logique, un véhicule aussi novateur pour la marque aurait du induire l'arrivée d'un nouveau nom et donc une nouvelle lignée qui aurait débuté ici.



Notez quand même que cette déclinaison ne remplace pas la thermique à court terme, les deux seront vendues en parallèle avec la dénomination E-Tech (qui rappelle donc l'E-Tron) pour la version électrique.


Technique ?


Techniquement parlant on exploite la nouvelle plateforme modulaire électrique de Renault : la CMF-EV. Il ne s'agit donc pas d'un bricolage comme on avait pu le voir avec la Zoe, dont les dessous reprenaient ceux d'un modèle à moteur thermique transversal. On peut toutefois être déçu du fait qu'on se retrouve malgré tout avec une auto architecturée comme une thermique, à savoir un moteur placé à l'avant ! On peut donc deviner qu'il n'y aura jamais de moteur très puissant à bord de cette Mégane ... En effet, quand on motorise par l'avant on n'a pas vraiment de choix de rester sous les 200 ch, avec un ASR (contrôle de traction) qui devra travailler très fort sous les 50 km/h (les moteurs électriques délivrant toute leur puissance presque instantanément ...). La preuve en est avec les deux puissances proposées (qui dépendent de la batterie, car c'est elle qui met le tempo sur les puissances) : 130 et 217 ch. Avec 7.4 secondes pour atteindre les 100 km/h en version haute, on peut dire que les performances laissent un peu sur notre faim (on pouvait plutôt espérer 6 à 6.5 secondes, le souci provenant principalement de la motricité précaire du train avant quand il reçoit plus de 200 ch).
Les prétentions techniques sont donc ici assez modestes, et il semble donc que le marque veuille jouer la carte du véhicule raisonnable en terme de coût. Cela est aussi lié à l'idée de Renault concernant les besoins, à savoir que pour ce type de véhicule il n'y a pas nécessité d'avoir une batterie énorme (surtout avec la démocratisation des bornes de recharge) ni même des puissances démesurées. Avec l'expérience consistante de la Zoe, on peut dire que la marque au losange est assez bien placée pour estimer les spécifications de manière assez juste (cela grâce aux nombreux retours clients, que ce soit oraux ou même chiffrés grâce aux mouchards installés dans les autos).


Pour finir, le moteur électrique est le même que sur une Zoe, à savoir qu'on utilise un rotor bobiné alimenté par un balais ... La durée de vie est donc limitée et l'efficience pas aussi bonne qu'avec de l'aimant permanent (normal, on perd une partie du jus dans l'alimentation du rotor). Bref, Renault fait autrement que la concurrence qui exploite quant à elle des aimants permanents (le losange cherche à se la jouer écolo en précisant que cela limite l'emploi de terres rares ... A savoir comment transformer un défaut en qualité à la manière d'un politique).

Batterie ?



La communication appuie particulièrement sur le fait que les accumulateurs sont ici particulièrement fins, à savoir 11 cm. L'objectif est donc de rabaisser le centre de gravité encore un peu plus tout en libérant de l'espace vertical pour l'habitabilité, un défaut courant sur les voitures électriques.
Deux capacités sont donc au programme : 40 et 60 kWh (recharge à 130 kW maxi, possiblement sur la 60 kWh seulement. En courant alternatif [maison] on culmine à 22 kW), des valeurs qui restent donc assez modestes et qui pourront donc en freiner certains. En effet, si le quotidien est grassement assuré, on ne peut pas dire que la polyvalence soit ici au premier plan. Et on ne sait pas non plus si ce sont des valeurs nominales ou pas, à savoir si toute la capacité sera disponible pour la traction (il y a toujours une petite réserve non exploitable destinée à sauvegarder la batterie et alimenter l'informatique embarqué, il n'est pas concevable de pouvoir vider totalement la batterie jusqu'à son dernier souffle). On est donc sur des valeurs similaires à une Zoe, une auto qui tient plus de la citadine qu'autre chose. Encore une fois, certains clients seront peut-être un peu réticents face à ces valeurs, car le nom Mégane rime quand même pas mal avec polyvalence.

Par rapport à une Mégane thermique ?


Finalement, et malgré ce que nos yeux veulent bien nous dire, il n'y a pas tant de différences que ça entre ces deux "types de Mégane". ... L'architecture électrique induit une refonte de la morphologie de l'auto bien qu'ici on remarque avec étonnement que le moteur est placé à l'avant, c'est donc assez proche de la thermique contrairement aux Golf et ID.3 qui sont totalement différentes. Niveau longueur, l'électrique est plus courte avec 4.21 mètres contre 4.36 pour la "traditionnelle". Le coffre se révèle ici un peu plus important mais c'est quand même assez comparable. Il faut toutefois préciser que les 440 litres annoncés ne stipulent pas si on parle de norme liquide ou VDA (a priori c'est liquide) ... La Mégane thermique proposant 402 litres VDA et 460 liquide, mais quoi qu'il en soit c'est plus que proche, voire même similaire.
L'allure est ici orientée vers la verticalité avec au passage un seuil de chargement très élevé ici. Bref, on tend ici plus vers le SUV / monospace que la compacte, et c'est finalement ici que la différence est la plus importante : hauteur de conduite majorée.
Enfin, le poids conséquent de la Mégane électrique a induit l'adoption d'un train arrière multibras un peu comme on peut le voir sur la version hybride rechargeable de la Mégane.


Multimédia embarqué ?


La Renaulition est ici, à savoir qu'en terme d'infodivertissement on passe ici à une autre dimension. La marque peut désormais concurrencer les plus grands puisqu'en reprenant Android Automotive (Google / Alphabet), elle s'assure de travailler avec les meilleurs (et donc d'être au top). Associé à un matériel informatique de puissance supérieure (annoncé comme étant 7 fois plus rapide que sur les Renault actuelles), on peut dire que Renault a voulu ici assurer ses arrières. On a donc un écran central de 12 pouces (probablement moins sur les entrées de gamme) ainsi qu'un cockpit virtuel de taille très généreuse, de quoi presque intimider une Tesla.
En revanche niveau qualité de finition les images que j'ai pu voir semblent indiquer quelque chose d'assez sommaire, avec des matériaux durs et peu valorisants.




Style ?

On pourrait croire une ID.4 au format d'une ID.3. En effet, les rondeurs de ce modèle et son allure assez verticale font toute suite penser au familial électrique allemand. Bref, c'est un genre de galet sur roues qui s'articule autour d'un format un peu SUV / monospace.


A lire aussi : l'évolution du gabarit et du style des voitures

L'avant est inutilement compliqué, avec une signature lumineuse qui fait justement penser à une signature manuscrite. Pour ma part je trouve que la face avant est un "joyeux bordel", avec une césure un peu étrange au milieu de la calandre (milieu vertical). On croirait qu'on a voulu faire cohabiter ici deux calandres différentes (on dirait une étude de style plutôt qu'un produit fini). Bref, l'avant aurait mérité de la douceur et de la simplicité de l'arrière, arrière qui peut d'ailleurs faire penser à un Cayenne ... Sans oublier que cette partie peut aussi sembler manquer d'inspiration de par sa fadeur et sa simplicité (qui contrastent trop avec les courbes alambiquées de l'avant).
Malgré tout l'ensemble est très bien proportionné, avec une certaine musculature et une surface vitrée réduite qui accentuent le sentiment de robustesse.



Avis Electrique

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Electrique

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures électriques

Electriques Aiways
Electriques Audi
Electriques BMW
Electriques Citroen
Electriques Cupra
Electriques Dacia
Electriques DS
Electriques Fiat
Electriques Ford
Electriques Honda
Electriques Hyundai
Electriques Jaguar
Electriques Kia
Electriques Lexus
Electriques Marque
Electriques Mazda
Electriques Mercedes
Electriques MG
Electriques Mini
Electriques Nissan
Electriques Opel
Electriques Peugeot
Electriques Polestar
Electriques Porsche
Electriques Renault
Electriques Seat
Electriques Skoda
Electriques Smart
Electriques Tesla
Electriques Volkswagen
Electriques Volvo

Fiches Renault

Arkana 2021 ( 33 Avis)
---------------------
Captur 2013 ( 664 Avis)
Captur II 2019 ( 81 Avis)
---------------------
Clio 1 1990 ( 165 Avis)
Clio 2 1998 ( 633 Avis)
Clio 3 2005 ( 802 Avis)
Clio 4 2012 ( 629 Avis)
Clio 5 2019 ( 182 Avis)
Clio Campus 2005 ( 216 Avis)
---------------------
Espace 2 1991 ( 81 Avis)
Espace 3 1997 ( 329 Avis)
Espace 4 2002 ( 513 Avis)
Espace 5 2015 ( 237 Avis)
---------------------
Fluence 2009 ( 82 Avis)
---------------------
Kadjar 2015 ( 356 Avis)
---------------------
Kangoo 1997 ( 213 Avis)
Kangoo 2 2007 ( 147 Avis)
---------------------
Koleos 2008 ( 315 Avis)
Koleos II 2017 ( 69 Avis)
---------------------
Laguna 1 1994 ( 361 Avis)
Laguna 2 2001 ( 599 Avis)
Laguna 3 2007 ( 815 Avis)
Latitude 2010 ( 62 Avis)
---------------------
Megane 1 1995 ( 365 Avis)
Megane 2 2002 ( 756 Avis)
Megane 3 2008 ( 998 Avis)
Megane 4 2015 ( 339 Avis)
Megane CC 2003 ( 94 Avis)
Megane CC 2010 ( 20 Avis)
Megane E-Tech 2022 ( 6 Avis)
---------------------
Modus 2004 ( 322 Avis)
---------------------
Scenic 1 1996 ( 344 Avis)
Scenic 2 2003 ( 899 Avis)
Scenic 3 2009 ( 921 Avis)
Scenic 4 2016 ( 380 Avis)
---------------------
Talisman 2015 ( 231 Avis)
---------------------
Twingo 1993 ( 225 Avis)
Twingo 2 2007 ( 366 Avis)
Twingo 3 2014 ( 207 Avis)
---------------------
Vel Satis 2002 ( 225 Avis)
---------------------
Wind 2010 ( 85 Avis)
---------------------
Zoe 2012 ( 60 Avis)
Zoe II 2019 ( 11 Avis)

Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par bigfurrymonster TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-09-13 07:41:29)

Cette megane E-Tech a le cul entre 2 chaises, trop grosse et trop chere pour etre une citadine pure. Une e-208 ou fiat 500e est plus adaptee pour la ville.
Et pas assez d autonomie pour etre vraiment polyvalente, un ID3 PRO, Model3 ou equivalent sont juste mieux.

Pourquoi ne pas proposer de modele Long Range avec au moins une batterie 75kW.H, meme a plusieurs milliers d'EUR de plus, elle serait pertinente.

A partir de 300km d autonomie a 130km/h et de recharge rapide en 25min, je considere que le probeleme est regle. Car il faut bien faire un pause au moins tous les 2-3h . Un pause en thermique pour faire le plein et passer au toilettes c'est realistiquement 10 minutes. Donc rajouter 15 min est une petite contrainte mais ca reste raisonable.

Par contre avec 200km , il faut s arreter toutes les 1h30, ca devient penible.

VW arrive a le faire sur l ID.3, il n y a pas de raison que ca ne soit pas possible sur la megane, surtout que le capot avant est rempli donc ca doit bien laisser de la place quelque part?

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-09-13 17:35:28) : Je ne suis pas pro Renault mais il faut avouer que l'offre est bien meilleure que ce à quoi je m'attendais ...
    J'avais le même a priori sur la batterie mais comme elle consomme moins qu'une Tesla c'est quasi compensé. Lors de mon test, la batterie de 60 kWh me semblait descendre moins vite que sur ma Model 3 qui a pourtant 82 kWh nets et 77 utiles. Je ne me suis pas du tout senti en manque d'autonomie avec cette Mégane E-Tech, ce qui a fini tué mes idées reçues vis à vis de ma manière de juger les capacités de batterie proposées sur les modèles (toujours à mettre en parallèle avec les consommations).

    Et pour moi son seul défaut est qu'elle soit trop petite, comme quoi !
    Mais elle s'appelle Mégane donc c'est logique, le Scenic prendra la suite et la future Clio (incarnée par la R5 électrique ?) s'occupera du bas.
    Sur ma Model 3 je n'arrive pas non plus à faire 300 km d'autoroute (et je ne vais pas perdre mille ans à charger à 100% et me faire peur sous les 15%), je ne vais donc pas critiquer la Mégane pour ça. Je suis à 22/23 kWh à 130 et du coup je me cale plutôt à 150/160 pour 26 consommés. Quitte à peu économiser, autant se faire plaisir et recharger un poil plus souvent.

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 6 commentaires :

Par Valérie Bougresse (Date : 2022-04-12 01:07:24)


Au risque d'être un peu fayot, l'article de l'admin me semble très éclairant ... Faute de connaissances techniques adaptés, les con-sommateurs risquent d'être complètement enfumés par des parti pris techniques qu'ils ne peuvent analyser. Quand je regarde les journalistes salariés qui s'extasient devant tel gimmick de style mais sont incapables de lever le capot, j'ai honte pour eux.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-04-13 18:44:33) : Merci beaucoup.

    Je dénonce en effet certains aspects qui peuvent être soumis à la critique. Mais soyons honnête, ils ne sont pas assez graves pour que cela rende l'achat d'une Mégane E-tech rédhibitoire (bon j'avoue que ça empêche la potentialité d'achat me concernant ;-).

    Merci pour vos nombreuses réactions intéressantes au passage.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-03-13 19:15:38)


Bonjour,

Décidément cette nouvelle mouture Renault à défaut de faire l'unanimité, fait causer dans les chaumières.

Concernant le "positionnement" est ce vraiment bien important ??, pas sûr l'acheteur d'une voiture électrique n'est sans doute pas sur la même optique que dans le cadre de l'achat d'une auto à moteur thermique. Dès lors il serait vain d'en déduire telles ou telles choses sur sa longueur, son segment...Etc.

L'acheteur d'auto électrique actuel a bien compris, qu'hors mis quelques modèles du marché, aller couramment au de là des 300 km en électricité peut être difficile sans recharge et donc à priori peu d'entre eux optent direct pour une électrique en voiture principale. Sur ce constat on s'oriente vers des achats en 2ème auto, avec des problèmatiques différentes.

De mon point de vue d'électromobiliste, cette megane n'est pas déplaisante, loin de là, quelques points sont à souligner cependant :
> si les places avants ont l'air spacieuses, la banquette arrière et l'espace qui y est dévolu me semble étriqué. De même la carrosserie coupé suv semble moins adaptée pour les gens de grande taille (+ de 1,8o m....) à l'arrière.
> la nécessité d'opter pour la version haute afin que l'auto soit doté d'un équipement de charge rapide est scandaleuse, pour une auto urbaine et interurbain, sa version 40 kwh devrait pouvoir en être dotée.
> Avec des consommations moyennes à 20/22 kwh cela donne 200 km en batteries 40 kwh, et 300 km pour celle en 60 kwh, à priori hors clou pour cette catégorie, une "vieille" Hyundai kona avec 64 kwh fait largement mieux et sans option miteuse de recharge.
> le type de moteur électrique installé à priori à balais, donc nécessitant un entretien des balais, voir des travaux plus important si l'arbre tournant prend de l'usure à ce niveau, ne me convient pas.
> Concernant les équipements j'ignore le mode refroidissement/mise en condition de la batterie et de chauffage de l'habitacle et le moyen d'y parvenir, l'usage d'un process par pompe à chaleur me semblant le plus approprié, malheureusement inexistant ou optionnel sur nombres de modèles de voitures électriques.

Resterait à l'essayer pour confirmer cela, car on peut causer Longtemps des voitures, mais les conduire c'est mieux. En attendant un tour sur les sites constructeurs et leurs configurateurs est toujours très instructif.

Cordialement



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par J.godard (Date : 2022-03-03 09:40:32)


60 kw/h et 220 cv (pour faire de l’urbain ? Trop fort Renault).
Consommation 25 kw/h au 100 sur autoroute à 130km/h (essai argus) donc autonomie inférieure à 250 kms. Moralité restez en ville.
Tous types de trajets autonomie de 300 kms (20 kw/h au 100). À la condition d’une batterie chargée à 100% (ce n’est jamais le cas) et d’une température supérieure à 10° extérieur.
Bref un beau Joujou de gogo Parisien. Le campagnard n’est pas près de se ruer chez le concessionnaire.
Donc on va encore attendre quelques années et user nos mazouts.
Joël.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-03-03 13:59:02) : Je possède moi-même trois "poêles à mazout" et j'ai bien l'intention de les user jusqu'au bout
    - Mercedes C200 CDI 267.000 Km
    - 206 2.0 HDI 298.000 Km
    - Scudo 1.9 Td 265.000 Km

    Et pour chaque P.V. que je pourrais prendre j'irai faire brûler un vieux pneu devant la mairie de Paris ! 👿💥

    Non mais ... 🙄
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-03-07 16:44:07) : J'ai répondu à ce commentaire dans l'autre article, vous avez spamé le site à ce que je vois ;-)

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par syn (Date : 2021-09-10 14:43:42)


Au moins elle est assemblée en France ( même le moteur électrique il me semble ). Dommage pour quelques unes de vos indications techniques. En ce qui concerne la durée de vie plus limitée de ce type de moteur, pouvez-vous nous donner quelques indications ? Je vois sur votre site ( /articles-auto/electrique/s-2265-fonctionnement-du-moteur-synchrone-a-rotor-bobine.php )que la Zoe reclame un entretien tous les 70k km, faut-il s'attendre à d'autres surprises ?

Concernant la calandre oui c'est très étonnant, ça a failli être élégant, et puis il y a cette partie basse qu'on croirait bricolée en attendant une réparation...

La mégane thermique et ses grosses remises va sans doute rester attrayante encore un moment en attendant d'avoir plus de retours sur ces nouvelles généralistes électriques ( quand on lit les retours sur la Zoe sur votre site ce n'est pas jojo, très moyen malgré des kilométrages faibles )



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Diot (Date : 2021-09-08 22:53:20)


Concurrente de la ioniq5 mélange de suv.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-09-09 18:22:00) : Il y a en effet un nouveau segment qui se met à émerger chez les marques, celui des pseudos monospaces/SUV/berline. Un mélange des genres qui montre bien que l'électrique va refondre totalement le "corps" de nos autos.
  • Par Marshall TOP CONTRIBUTEUR (2021-11-11 08:13:15) : Concurrente de la Hyundai Ioniq 5 ? Pas franchement car ces deux modèles ne jouent absolument pas dans la même cour. La Renault Mégane E-Tech Electric fait 4,2

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Pensez-vous qu'un diesel peut être noble ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)






Sur le même sujet

Dernières fiches Renault :

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)