Dernière modification 18/10/2022

Les nouveautés du Mondial 2022


Dans sa modeste édition 2022, le Mondial de Paris peine à proposer de réelles nouveautés. Ce sont en effet les campagnes dématérialisées qui ont désormais comme rôle de présenter les nouveaux modèles.
Pire, et si on y réfléchit bien cette édition ne propose finalement aucun modèle inédit, tous étaient déjà connus avant l'ouverture. De plus, il ne me semble pas admissible de comptabiliser les concepts dans la catégories des nouveautés, même si ils augurent de futurs modèles.

N'ayant pas fait le déplacement par pure flemme (humour, je précise ...), j'ai décidé de manière inédite et originale d'illustrer une partie de ce salon avec des vidéos de Youtubers choisies.

Renault

Renault propose une version sportive de la R5 électrique dont le covering empêche de bien litre les lignes (un comble ! On croirait un camouflage anti-paparazzi). C'est un véhicule image qui ne parlera qu'à peu de personnes, ni les amateurs de vitesse (qui aiment encore le thermique) ni les cartésiens et encore moins les écolos qui se retrouvent plus dans le style d'une Zoe. Quant à l'Austral il n'est pas inédit bien que ce soit la première fois que le public peut l'approcher en vrai.










Alpine

Une nouvelle version de l'Alpine faisait son apparition (une S allégée, pas de travail moteur), à savoir quelque chose surchargé qui amenuise le style pure de l'auto. Des ailerons additionnels et grosso modo tous les artifices qu'on trouve sur les compactes allemandes en déclinaison sportive. Le problème est que ces codes ne siéent pas avec la philosophie stylistique de l'Alpine. Ca fait un peu too much et d'une certaine manière tuning puisque les éléments manquent d'accord avec la ligne (je sais, je radote).
A 105 000 euros ça commence à faire chère le kg, bien qu'elle accueille beaucoup de carbone pour alléger la masse totale mais aussi le centre de gravité.











Ds

Ds arrivait les mains relativement vides puisqu'il n'y avait qu'un restylage de la DS3 Crossback (qui perd aussi son patronyme "Crossback" comme le DS7, ce qui anéantit de voir un jour la suite de la DS3 citadine qui était une véritable réussite esthétique ... Domamge). Le petit SUV urbain met en effet à jour quelques traits de style avec notamment sa signature lumineuse, son infodivertissement et surtout sa version électrique. Cette dernière reçoit un moteur de 156 ch (contre 136 auparavant) et une batterie de 54 kWh brut et 50.8 utile. C'est un peu plus que l'e-208 et il semble ici que l'obsession est de franchir le cap psychologique des 400 km d'autonomie WLTP ... Et d'ailleurs, on arrive à 402 km ! On limite donc au maximum le coût de revient dont le seul objectif était de passer la barre des 400 km. Le but est aussi, semble-t-il, de différencier les capacités entre les citadines et les petits SUV du groupe, afin de mieux légitimer un tarif plus élevé. Il y avait bel et bien un concept mais celui-ci n'annonce pas de modèle précis à venir, juste des éléments de style futurs. Notons quand même un air d'Alpine sur le profil ainsi que des performances annoncées à 2 secondes le 0 à 100 km/h, soit le maximum qu'on puisse faire avec une motricité qui se limite aux roues (pour faire mieux il faut une poussé par réacteur).


















Peugeot

Peugeot arrive aussi avec du connu, à savoir la (le ?) 408 présenté plusieurs semaines en amont. L'e-208 reçoit une nouvelle batterie de 51 kWh dont 48.1 utiles (encore une fois c'est pour le chiffre psychologique des 400 km ... Du pur marketing sans qu'il n'y ait une évolution consistante des choses), sans compter un nouveau moteur permettant 156 ch. Le 2008 (e-) aura quant lui droit à une batterie de 54 kWh brute un peu plus tard, quand les stocks actuels seront épuisés ?






Dacia

Du côté de Dacia, on présentait la gamme mise à jour sur un stand identique à ce que la marque avait mis en place pour les médias quelques semaines en amont. Il n'y a donc rien de nouveau à se mettre sous la dent.
La présence de Dacia est semble-t-il avant tout commerciale, à savoir un objectif de vendre des autos plutôt que d'être sur le front de l'image et du marketing comme sert à le faire un salon international. Il faut dire que la marque roumaine est devenue l'un des plus gros vendeur de voitures en France (précarisation des citoyens ? Envie de simplicité ? Probablement un peu des deux).




Jeep

Jeep étant devenu français, on a eu droit à la présentation de la déclinaison de la petite plateforme du groupe qui sert notamment aux Mokka, DS3 Crossback et 2008. Il s'agit bien entendu de l'Avenger, une auto dont le nom est difficile à interpréter. La batterie reprend les 54 kWh brut de batterie et le moteur de 156 ch.
Sa bouille sympa et équilibrée rappelle toutefois un échec commercial : le Compass.








Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Marshall TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-10-23 09:16:08)

Du coup, je crois que je vais greffer mes impressions sur les différents modèles de ces trois constructeurs dans le fil de commentaires. ;)

BYD exposait un total de six modèles différents, tous électriques. La citadine Dolphin, la berline familiale Seal, le SUV compact Atto3, le SUV familial 5 places Song, le SUV familial 7 places Tang et la berline haut de gamme Han. Mais les seuls qui sont d'ores et déjà commercialisés en France (et qui sont aussi les seuls dans lesquels j'ai pu prendre place) sont les Atto3, Tang et Han.
Sur le Atto3, j'ai été agréablement surpris par la créativité du design intérieur. Vides poches, poignées de portes, buses d'aérations, tout est très soigné stylistiquement parlant et l'esthétique général de la planche de bord, galbée, est assez flatteuse. En contrepartie, sur ce même modèle, j'ai trouvé le contact de la sellerie simili-cuir assez particulier, pour tout dire pas très qualitatif. On a de suite l'impression qu'on est au contact d'un matériau synthétique et ça donne une certaine impression de fragilité qui jure par rapport à l'impression de maturité qui se dégage du reste du produit. Sur les Tang et Han, l'intérieur est plus conventionnel mais toujours très flatteur et je n'ai rien trouvé à redire sur les matériaux et la finition. Par contre, rappel à la réalité, la masse de ces voitures électriques (très grandes il faut le dire) est ahurissante. Le représentant BYD avec qui j'ai parlé m'a fait mention d'une masse de 2,6 t pour la Han et 3 t pour le Tang. Mais ça reste la marque dont les chances de succès m'ont paru les plus élevés, d'autant plus que BYD est un leader mondial des batteries pour véhicules.

Cap sur le stand Vinfast, qui expose ses SUV VF8 (5 places) et VF9 (6 places sur 3 rangées) mais aussi ses futurs modèles VF6 et VF7 (sur plateau tournant, non accessibles au public). Il est à rappeler que Vinfast revendique le statut de marque "premium". Dans les points positifs, la finition qui avait l'air excellente et les sièges très réussis. Par contre, j'ai eu une moue dubitative concernant l'esthétique du tableau de bord. J'avais sous les yeux, et sur les VF8 et VF9 à la fois, un poste de conduite à la Tesla, avec un unique écran central grand format et rien derrière le volant. De plus, le design des différents éléments du tableau de bord (buses d'aération, console centrale) est peu recherché, voire basique. Du coup, le tdb faisait visuellement un peu pauvret, voire pingre. Même si l'impression de solidité est à 700 lieues d'un Model Y, ce genre d'atmosphère risque, je pense, de faire tiquer la clientèle haut de gamme habituée aux postes de conduite aux détails soignés. Au niveau des prestations de la mécanique, c'est dans la norme.

Enfin, Great Wall Motors est venu avec deux marques. WEI et Ora. WEI propose une gamme de SUV, "premium" là aussi : le Coffee 02, un modèle familial 5 places et le Coffee 01, plus gros, pas beaucoup plus habitable mais au profil plus valorisant, demi-coupé-SUV. Je ne suis monté que dans le Coffee 01. Une chose est sure, ils ne lésinent pas sur les coloris : noir, gris, brun, crème, bleu, violet, il y a le choix. Finitions et équipements étaient tout à fait honnêtes. Par contre, j'ai sauté en lisant la fiche technique. Le Coffee 01 est hybride rechargeable mais sa partie électrique glougloute 24 kWh/100 km d'électrons, soit plus qu'un grand nombre de SUV électriques.
La gamme Ora présente deux modèles dans un genre différent. La citadine Funky Cat et la berline haut de gamme Next Cat. Sur la Funky Cat, l'intérieur est très séduisant en termes de design et d'ambiance. Par contre, le rapport encombrement/habitabilité n'est franchement pas génial. La Funky mesure plus de 4,20 m. Sous beaucoup plus que les Clio, 208 et consorts et presque la taille d'une Golf ou d'une 308. Pourtant, l'espace aux jambes à l'arrière est assez succint et le coffre est microminus.
La Next Cat était sans doute le modèle le plus particulier. Visuellement, c'est une grosse berline bicorps lisse comme un galet avec une face avant minimaliste (pas de calandres, des petits phares ovales, un langage plus commun sur les citadines que sur les grosses routières) et un arrière rondouillard. L'ésthétique global montre une inspiration Porsche évidente mais je trouve que les proportions globales ne font pas sportives. A l'intérieur, l'espace aux jambes est généreux mais l'assise est basse et la garde au toit juste, ce qui fait que je ne me suis pas senti hyper à l'aise à l'arrière.
Mais là où l'esthétique de cette Next Ora Cat me laisse perplexe, c'est que Great Wall Motors s'approprie un langage stylistique d'une marque qui existe encore. Est-ce que VAG laissera passer cette sortie d'appropriation culturelle ? Pas si sûr, ça ne m'éttonerait pas que ça grince des dents, en Allemagne.

A part, chez les électriques, on trouvait également Dongfeng avec sa gamme Seres. (le Seres 5, un SUV coupé, était vérrouillé. Quant au Seres 3, un SUV compact, il fait clairement modèle de seconde zone : qualité intérieur moyenne, style désuet et patchwork) et le Fisker Ocean dans lequel je n'ai pas pu monter, mais de toute manière, je n'ai pas du tout confiance en cette marque au vu de son histoire récente.


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 2 commentaires :

Par Marshall TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-10-23 08:21:24)

Si Alpine parvient à vendre facilement sa nouvelle A110 R, ce serait vraiment cool pour l'image du groupe ainsi que pour les salariés de Dieppe, mais aussi un bon moyen d'occuper l'espace médiatique en attendant la gamme électrique. Même si l'élégance n'est pas la qualité première de ces modifications. (Heureusement, le stand présentait également une très jolie A110 GT qui rappelle à quel point la ligne est réussie de base.

Quant à la Renault 5 Turbo 3E, l'accès à cette voiture devrait être interdit aux épileptiques. L'éclairage du concept n'arrêtait pas de varier toutes les demi-secondes, ça faisait mal aux yeux.

Sinon, vous avez mentionné les nouveautés Renault et Stellantis, mais il est étonnant que l'article ne parle des nouveaux arrivants venus d'Asie. J'ai été au Mondial de l'Auto et je peux dire qu'on les remarque très bien. Les trois plus ambitieux, BYD, Vinfast et Great Wall Motors, disposaient de stands XXL, soigneusement agencés, avec les nouveautés présentes en plusieurs exemplaires


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-10-25 15:18:24) : Merci pour votre intervention.
    Il est vrai que mon article est une demi imposture, car omettre les Chinois revient à présenter le salon comme BFM le fait avec les actualités ;-)
    Surtout que je n'ai rien contre les Chinois, bien au contraire !

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.






Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales