Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire Suzuki 20/06/2012

C'est dans son atelier de fabrication de métiers à tisser qu'un jeune japonais de 22 ans, Michio Suzuki, décida, en 1936, de concevoir quelques prototypes de véhicules ainsi que des moteurs destinés aux motocyclettes.

Du vélomoteur à l'automobile

Il faudra attendre jusqu'en 1952 pour que la petite entreprise se fasse connaître pour la qualité de ses motocyclettes à deux temps appelés les « Power Free ». C'est grâce à ces modèles que Suzuki deviendra populaire dans le domaine commercial et sportif. L'établissement prendra le nom de « Suzuki Loom Works », en 1954, avant de porter la raison sociale actuelle : « Suzuki Motor Co. Ltd ».
Cette même année, la Suzuki Motors lance son premier véhicule, la Suzulight, un modèle mini (360 cm3), produit en seulement 43 exemplaires. Huit ans plus tard, la firme atteignait une production de 2565 Suzulight 30 TL et ouvrait quatre usines de fabrication au Japon. Graduellement, la compagnie va aussi proposer à sa clientèle des moteurs de bateau, des véhicules utilitaires et même des maisons préfabriquées.
Par ailleurs, après 34 ans d'opération, Suzuki perdra son titre de leader du marché automobile de moins de 660 cm3 au Japon, se plaçant au second rang, derrière Daihatsu, une filiale de Toyota.
Aujourd'hui, Suzuki compte 51 000 personnes à son emploi et vend autour de 3 millions de véhicules et 4 millions de motocyclettes par année. La compagnie possède 35 usines au Japon et dans plusieurs autres points du monde (Indonésie, Chine, Inde, Thaïlande et Espagne).

Une ouverture vers le marché étranger

Au cours des années '70, les exportations - entre autres les modèles « Fronte » et « Jimny » - font connaître la marque en Amérique du Nord. En 1981, Suzuki signe une entente avec la General Motors afin de répondre à la demande pour des petites voitures aux Etats-Unis. Avec la collaboration d'Isuzu (la filiale japonaise de GM), naîtra un modèle qui sera venu au Japon sous l'appellation « Suzuki Cultus » et aux Etats-Unis, sous « Chevrolet Sprint ».
Deux ans plus tard, plusieurs modèles Suzuki seront exportés aux États-Unis sous la marque Geo, fondée par General Motors. Dans cette même période, la compagnie japonaise, en collaboration avec Land Rover, fabriquera (sous licence) la « Jimny », puis la « Vitara » qui sera lancée par la suite.

Les partenaires de Suzuki

Suzuki et General Motors signent une entente de participation, en 1998. Quelques années plus tard, le pourcentage des parts de GM chez Suzuki deviendra majoritaire.
Un double accord de coopération est établi, en 2003, entre le constructeur italien Fiat et Suzuki. De cette collaboration, seront conçus et fabriqués la Fiat Sedici ainsi que le SX4 (un nouveau SUV). Fiat Auto fournira à Suzuki ses très performants moteurs Diesel (1,3 et 1,9 MultiJet) pour équiper ces modèles.
En 2006, General Motors - aux prises avec de graves difficultés financières - prend la décision de ne conserver que 3% du capital de Suzuki. GM retirera complètement ce pourcentage symbolique en 2008.
À la fin de 2009, ce sera au tour de l'allemand Volkswagen d'acheter une part du capital de Suzuki : 19,9%, payés en yens (222.5 milliards), ce qui équivaut à 1,7 milliard d'euros. Les deux fabricants automobiles se brouilleront en 2011 et Suzuki signera un nouvel accord de collaboration avec Fiat Group Automobiles. La compagnie japonaise deviendra alors le chef de file dans le créneau des petites voitures au Japon, mais aussi en Inde. Par ailleurs, Volkswagen conservera son pourcentage du capital de Suzuki.
Cet accord donnera lieu à des changements techniques importants : les véhicules produits par Suzuki seront équipés d'un moteur diesel de 1.6 litre à consommation économique. Il est projeté qu'à partir de 2013, le bloc transalpin sera associé à sa transmission intégrale.
Vers la fin de 2005, Suzuki utilisera des moteurs Diesel Fiat Powertrain pour motoriser les véhicules tout-terrain conçus avec Fiat Auto.

Les modèles de véhicules Suzuki

La Suzuki Alto, fabriquée en Inde et distribuée en Europe diffère totalement de son modèle japonais, la Keijidosha. L'Alto Lapin, la Suzuki Palette et la Wagon R, trois citadines lancées au Japon, seront vendues en Europe dès 2008.
Un modèle économique, la Suzuki MR Wagon, autre véhicule urbain, sera lancé au début de 2008 ainsi que la Suzuki Splash, développée sur la base de la Swift (s'apparentant à la Renault Modus).
En 2010, le marché voit apparaître la Suzuki Solio etla nouvelle Swift, une berline qui s'inspire de la Nissan Micra. Une autre berline (tricorps) fait son entrée sur les marchés japonais et nord-américain. Il s'agit de la Suzuki Kizashi.
Suivra le Jimny, un petit 4X4 et la fameuse Grand Vitara offerte en trois ou cinq portes. Seul le Grand Vitara XL-7 sera distribué en Amérique du Nord.
Fruit d'une coopération avec Fiat, la SX4 - une berline classique à deux ou quatre roues motrices - fait son entrée partout en Asie, au Canda, aux Etats-Unis et dans certains pays de l'Europe de l'Est.
De 1980 à 1989, arriveront successivement la Cervo, la Jimny SJ, la Forsa, la Vitara, la Samurai, la Cultus, la Cappucino, la Baleno et l'Esteem. Suzuki est particulièrement appréciée dans le monde pour ses petits véhicules.

Suzuki et la compétition

L'entreprise japonaise a toujours démontré un vif intérêt pour la course automobile et le motocross. En 1964, elle sortait une 50 m3 à deux temps qui remporta de nombreux premiers prix sur piste de course. De nombreux pilotes réputés, notamment Kevin Schwantz, Barry Sheene, et Kenny Roberts Jr., des champions du monde, ont défendu leur titre au volant d'une Suzuki.
Suzuki peut être fière d'affirmer qu'elle est aussi la marque ayant remporté le plus de victoires en motocross. En 2005, l'australien Troy Corser se classa en tête de file grâce au Superbike conçu par la compagnie.
Ces dernières années, sous le nom Suzuki Endurance Racing Team, elle participe activement aux épreuves du Master of Endurance (six courses incluant les 24 Heures Moto), dont Dominique Méliand est le « Team Manager ».
Compétitive et innovatrice, Suzuki peut s'attendre à un avenir fructueux.







Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par a+ (Date : 2018-11-04 15:30:18)

suzuk fabrique til ses moteur essence 1.2 dualjet et 1. 3cyl ????? MERCI

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2018-11-05 12:05:37) : Comment ? ..

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 4 commentaires :


Par a+ (Date : 2018-11-04 12:30:07)


OU ET QUI FABRIQUE LES MOTEURS ESSNCE SUZUKI 1.2 ET1 3CYL



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par mama4 TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2018-10-20 18:10:55)


Oui, en effet j'avais oublié le RAV4.



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par mama4 TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2018-10-19 21:26:09)


à l'époque le Vitara était un très gros succès! sans doute une des 4x4 japonais qui se sont le mieux vendus en France, avec le Pajero et le Patrol.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2018-10-20 16:02:07) : Avec le Rav4 c'est en effet l'un des pionniers !
    Je préfère d'ailleurs le style du premier au nouveau.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Plutôt V6 ou L6 ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)