Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire Seat 20/06/2012

L'après-guerre fut l'occasion pour l'industrie européenne de rattraper son retard sur son concurrent américain dans un monde en reconstruction. Tandis que certains pays comme la France (Renault, Citroën, Peugeot), l'Italie (Fiat, Lancia), l'Allemagne (Volkswagen, Opel) ou la Grande-Bretagne (Vauxhall, Jaguar) ont déjà le savoir-faire et l'industrie nécessaire depuis de nombreuses années pour s'imposer dans le milieu automobile, d'autres comme l'Espagne cherchent à intégrer le marché pour ne pas être en reste.

En 1950, le gouvernement espagnol prend conscience de l'importance d'avoir une industrie automobile forte pour rester au niveau économique des autres pays européens. Avec l'apport des banques du pays ainsi que du constructeur italien Fiat, l'entreprise SEAT (Société Espagnole d'Automobile de Tourisme) voit le jour le 9 mai 1950. Son capital se répartit alors de la manière suivante : 51% pour l'Institut National de l'Industrie, 42% pour les banques et 7% pour Fiat qui malgré sa minorité gardera un contrôle important dans la vie de l'entreprise. Forte d'une grande expérience dans la production automobile, la marque italienne convient d'un accord tacite sous forme d'échange de bons procédés. Cette dernière apporte à SEAT son savoir-faire et ses compétences techniques tandis que la marque espagnole produit les voitures italiennes sous licence avec une légère déclinaison pour s'adapter au marché hispanique.

L'essor de la marque dans les années 60

Le premier véhicule produit et vendu par Seat est une berline, la Seat 1400, copie de la Fiat 1400. Sortie de la chaine de montage en 1953, le modèle annonce le début d'un rythme de production important qui va conduire la marque à produire beaucoup de voiture sur un rythme de 10 000 véhicules rien que pour l'année 1956. L'année suivante, le gouvernement souhaite motoriser l'ensemble du pays, et lance un plan de développement pour équiper tous les ménages espagnols. Seat produit la Seat 600, réplique quasi identique de la Fiat 600. Le succès est au rendez-vous et les classes moyennes s'équipent en masse. Par la suite, la marque se développe et sort de nouveaux modèles comme la Seat 1500 pour le haut de gamme ou la Seat 850, évolution de la 600 et qui offre plus de confort pour de meilleures performances.

La marque se développe dans les années 70 et continue de progresser sur le marché grâce à l'aide de Fiat qui va l'aider à exporter Seat à l'international. La firme italienne prend d'ailleurs plus de place dans le capital de Seat en détenant 32% de ce dernier, et accentuant son contrôle. Si la production de Seat dépasse le million de véhicule en 1968, elle va brutalement s'interrompre à cause des nombreux événements internationaux remettant en cause le système : les chocs pétroliers de 1973 et 1977 ou encore le changement de gouvernement suite à la mort de Franco en 1975. Autre coup d'arrêt, celui de la production de la Seat 600 après 16 années de production.

L'heure des ambitions et de l'émancipation

Même si la crise est profonde, la marque nourrit de grandes ambitions pour l'avenir. Entrée dans le top 10 des constructeurs européens grâce à ses ventes, Seat sort son modèle sportif, la 1200 Sport en 1975. Un pari osé puisque le modèle historique Fiat n'est plus à l'origine de ce modèle et Seat se lance dans un segment qui n'est pas son coeur de métier. Malgré quelques atouts, la voiture ne trouve pas son public et subit certaines critiques qui scellent son sort malgré une large exportation. Le choc pétrolier de 1977 va définitivement annihiler les ambitions de la marque qui doit désormais se battre pour ne pas tomber en faillite.

Au début des années 80, la situation économique de Seat est telle que Fiat refuse d'apporter de nouvelles garanties financières et revend toutes ses parts. Malgré cela, Seat cherche à cibler les jeunes et produit la Seat Panda. La voiture devient très populaire en Espagne et fait le bonheur de nombreux usagers. L'année 1982 marque un changement de taille pour la marque puisque le constructeur Volkswagen signe un accord de partenariat industriel et commercial pour l'assister au niveau de la production et de l'exportation. Le changement se poursuit avec la sortie de la Seat Ibiza en 1984. Modèle emblématique de la marque, il fait l'unanimité auprès du public et de la presse, et se voit produite à plus d'un million d'exemplaires. Equipée d'un moteur conçu par Porsche et dessinée par le célèbre designer Giugiaro, la voiture devient le fer de lance de la marque.

La prise de contrôle de Volkswagen

En 1986, la firme allemande prend le contrôle de Seat à hauteur de 75% du capital. Un accélérateur qui permet à Seat d'augmenter son rythme de production (500 000) et d'exportation (250 000) annuel. Les voitures bénéficient de l'image sécuritaire et de solidité accordée à l'entreprise allemande. Les années 90 marquent le contrôle total de Volkswagen avec 99,9% du capital. Première voiture issue du groupe Volkswagen, la Seat Toledo est présentée au Salon de l'Automobile de Barcelone. Pour asseoir sa notoriété, Seat organise des campagnes de communication fortes, avec une présence lors de l'Exposition Universelle de Séville, ainsi que pendant les JO de 1992 en devenant partenaire et sponsor officiel. S'ensuit la production de la Seat Cordoba en 1993 et le monospace Alhambra en 1996. Toujours en quête de reconnaissance, Seat se lance dans les courses de rallye.

Les années 2000 marquent le changement d'identité de la marque. Des couleurs vives, des lignes plus sportives, et la nomination de Andreas Schleef en tant Président de SEAT. Sous la coupe du groupement de marques Audi (géré par Volkswagen), la marque se plonge dans la recherche et l'innovation. La Seat Leon et surtout la Seat Altea possèdent les caractéristiques propres aux voitures nouvelle génération. En parallèle, Seat devient présent sur tous les fronts et dans tous les segments. En 2007, la marque sort son 4x4 urbain, l'Altea Freetrack. Du côté sportif, la marque poursuit son expérience dans le rallye en remportant plusieurs fois le championnat du monde du World Touring Car Championship (WTCC), et devient sponsor officiel de l'Europa League de football. James Muir prend la présidence de Seat en 2009, avec la volonté d'apporter à la marque toute son expérience et l'innovation nécessaire au succès de Seat.







Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par Samir-HAssi (Date : 2014-12-11 08:52:35)

La ressemblance entre le nom SEAT et FIAT est-ce que il dit qu’elle que chose


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 2 commentaires :


Par ysandre (Date : 2013-05-12 21:39:45)


On me dit que le design de ma Seat Ibiza est inspiré par les modèls Fiat? Est-ce vrai ? il me semble que Fiat n'a plus rien à voir avec les Seat depuis pas mal de temps !
J'ai eu une Tolédo et je suis à la 3ème Ibiza.

Admin : non aucun rapport a priori. Volkswagen apporte son savoir faire car Seat lui appartient. En revanche question esthétique et réglage châssis et trains roulants tout se passe chez Seat.



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Quel est le plus gros défaut de l'électrique pour vos besoins

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)