Choisir une voiture

- Citadines
- compactes
- Berlines
- Monospaces
- 4 X 4
- Dates restylages

   
Histoire des marques

- Citroën
- Peugeot
- Renault
- Audi
- Volkswagen
- BMW

Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Histoire des marques auto > Histoire BMW 20/06/2012

Des débuts difficiles

L'entreprise BMW est née de la fusion entre deux entreprises, BFW, qui signifie Bayerishe Fluzeug Werke et Otto Werk. Basée à Munich, l'entreprise est à cette époque spécialisée dans la construction de moteurs d'avion. Malgré la guerre, BMW est une jeune entreprise florissante. Toutefois, la fin de la guerre, matérialisée par la signature du Traité de Versailles, en 1919, porte un coup dur à l'activité de l'entreprise. Le traité de Versailles interdit en effet aux entreprises allemandes de poursuivre leurs activités dans les secteurs militaires, notamment dans le domaine de l'aéronautique. BMW cherche alors à se reconvertir.

C'est alors que Max Fritz, le directeur du bureau d'études, cherche un nouvel axe de fabrication et décide de travailler sur un projet de motocyclette à moteur bicylindre à plat. En 1923, BMW lance la commercialisation de sa moto R32. C'est un grand succès, avec 25 000 modèles produits, sur une période de quatre ans. L'entreprise se spécialise alors dans la construction et la commercialisation de motos.

L'entreprise retrouve par ailleurs sa liberté en 1924, lorsque la Commission d'Armistice l'autorise à reprendre sa production de moteurs d'avion. En 1928, BMW se lance dans l'automobile, en rachetant la marque Dixi, qui produit sous licence des modèles Austin, dans l'usine de Eisenach. Les petits véhicules se vendent bien et ont l'avantage d'être bon marché, ce qui permet à BMW de s'implanter dans le domaine de l'automobile.

En 1929, BMW aquiert un nouveau prestige, quand son modèle 3/15 PS remporte la coupe des Alpes. Désireuse de produire ses propres véhicules, BMW rompt en 1932 avec la marque Austin. Très vite, BMW sort ses propres modèles, qui se caractérisent par leur sophistication, notamment avec leur moteur 6 cylindres. Les modèles 326 et 328 permettent par la suite à BMW d'acquérir une renommée mondiale.

Pendant la seconde guerre mondiale, le modèle de moto R75, équipé d'un side-car, est utilisé par l'armée allemande. En 1944, l'entreprise met au point le premier turboréacteur au monde. Parallèlement, durant la guerre, BMW utilise entre 25 000 et 30 000 prisonniers pour la production de ses modèles, ce qu'elle reconnaît publiquement après la guerre. A la fin de la guerre, les usines de l'entreprise sont pillées par les Soviétiques et les Britanniques, qui se saisissent entre autres des plans de modèles, pour créer leur propres véhicules, tout en profitant de la technologie de l'entreprise. A cette époque, l'entreprise est au plus bas, son usine de Munich étant totalement détruite. Les usines d'Allach et d'Eisenach continuent malgré tout de fonctionner un temps, avant d'être démantelées par les Américains.

En 1948, l'entreprise se relance dans la construction de motos. Ce n'est qu'en 1952 que la production d'automobiles reprend, avec la nationalisation de l'entreprise. Toutefois, les modèles luxueux commercialisés ne trouvent pas leur clientèle et BMW doit faire face à la concurrence sévère de Mercedes. L'entreprise rencontre toutefois à nouveau le succès en 1955, avec la sortie du modèle Isetta, dont les ventes pourtant convenables ne parviennent pas à éponger les coûts élevés de production du modèle.

La renaissance de la marque BMW

C'est avec l'arrivée d'Herman Quandt à la tête de l'entreprise, en 1959, que BMW va connaître des jours meilleurs. Excellent financier, Herman Quandt définit une nouvelle stratégie, destinée à produire des modèles abordables et plus proches des exigences des clients. Quelques temps plus tard, la commercialisation du modèle BMW 700 est couronnée de succès. L'entreprise prend alors un essor considérable et les années 1960 sont marquées par de nombreux succès. Dès la sortie du modèle BMW 1500, en 1962, l'entreprise montre qu'elle se tourne vers le futur, à travers notamment ce qu'elle appelle la Neue Klasse.

C'est avec le lancement de sa série sportive à deux portes que BMW remporte réellement le succès espéré, qui lui offre une ouverture conséquente sur le marché international. Durant les années 1970 et 1980, l'entreprise reste prospère, malgré la conjoncture économique difficile. En 1972, l'entreprise fonde le BMW Motorsport, autrement dit le département de la marque dans le domaine de la compétition. En 1979, BMW passe un accord avec Steyr-Daimler-Puch pour sa production de moteurs diesels.

La Série 3 étant un succès constant, BMW inaugure en 1984 l'usine de Regensburg, destinée à produire des modèles de Série 3. Cette berline familiale, commercialisée en 1975, est l'un des plus grands succès de la marque.

L'ouverture du marché américain

En 1990, BMW ouvre son premier Research and Innovation Center. Par ailleurs, l'entreprise s'implante en 1994 aux Etats-Unis, en ouvrant une usine en Caroline du Sud, pour l'assemblage du modèle Roadster Z3. BMW devient alors le premier constructeur d'automobiles européen à construire aux Etats-Unis. Grace au succès mondial du modèle Roadster Z3, l'usine de Caroline du Sud travaille par la suite sur le modèle X5.

Grâce au renouvellement constant de ses modèles, à ses amélioration techniques et esthétiques, l'entreprise s'offre une percée exceptionnelle aux USA, tout en confortant son succès en Europe. BMW est en effet présent sur toutes les parties du marché automobile, aussi bien avec ses modèles compacts, qu'avec ses modèles luxueux et ses lignes sportives.

En 1994, BMW achète Rover Group et en 1998, l'entreprise achète la prestigieuse marque britannique Rolls-Royce. En 2000, l'entreprise se sépare néanmoins du groupe Rover, tout en conservant les marques Mini et Rolls-Royce. En 2003, la marque Rolls-Royce lance son premier modèle réalisé sous l'égide de BMW, le modèle Rolls-Royce Phantom.

En 2005, la BMW Série 3 devient la voiture la plus vendue au monde, dans la catégorie véhicules de luxe milieu de gamme. A noter qu'entre 1975 à 2012, cinq modèles différents de Série 3 se sont succédés, de sorte à offrir un renouvellement constant. En 2007, l'entreprise rachète la marque de motos Husqvarna.

Depuis 2006, BMW collabore avec la marque Peugeot-Citroën pour la construction de moteurs destinés à équiper les Mini de BMW ainsi que la gamme intermédiaire des véhicules PSA.

En 2009, BMW, avec ses marques Mini et Rolls-Royce, compte 24 sites de production, sur quatre continents et dans treize pays. Toujours très dynamique, l'entreprise semble éviter la crise.

COMPACTES

Cette Série 3 compacte ressemble à une Série 3 E36 raccourcie mais il n'en est rien puisque la présentation intérieure et la finition sont bien en dessous.


Contrairement à l'ancienne version celle-ci offre un même niveau de finition que sur la Série 3 E46. C'est donc bien plus convaincant mais il n'y a rien à faire, la ligne n'est vraiment pas à la hauteur ...


Première Série 1, enfin une compacte digne d'affronter la concurrence. En effet la Série 3 compacte n'était pas vraiment très jolie ...


La déclinaison tricorps s'appelle Série 1 coupé, un nom qui changera par la suite


Cette Série 1 deuxième génération est bien plus statutaire mais peut-être moins bien proportionnée ...


BMW a entendu les critiques et lui a fait profiter d'un gros ravalement de façade



BERLINES DE TAILLE MOYENNE


Voici la dynastie des Série 3 avec dans l'ordre : E21, E30, E36, E46, E90 et F30. La Série 3 est la berline de taille moyenne de la marque. Les générations semblent aller par paire au niveau style.


BMW va décliner sa gamme série 3 / 4 en une multitudes de modèles pour contenter un maximum de clients : Série 3, Série 3 GT, Série 4 coupé et Série 4 Gran coupé


GRANDS COUPES


Il s'agit de la deuxième version de la Série 6. Cependant contrairement à la Série 6 des années 70 elle ne fait pas qu'être une Série 5 coupé mais bel et bien un modèle 100% exclusif avec une ligne unique. Dans les faits, il s'agit bien d'une Série 5 recarrossée.


Troisième Série 6. Elle confirme son exclusivité en ne faisant toujours grimper son prix. Une version 4 portes dérivée de cette dernière est disponible. C'est le monde à l'envers, avant on partait d'une berline vers un coupé et maintenant on part d'un coupé pour aller vers une berline.


Voici la Gran Coupe


BERLINES FAMILIALES


La lignée des Série 5 : E12, E28, E34, E39, E60 et F10 La Série 5 reste une familiale suffisamment spacieuse sans toutefois devenir un paquebot. Si la E60 avait pris des risques niveau style la F10 s'est grandement calmée ...


La G30 de 2016 est aussi restée assez sage


La Série 5 GT est un déridé de la Série 5 F10. Ce dérivé sera aussi appliqué sur la Série 3 F30. Cette version GT s'est en revanche moins bien vendue.


MONOSPACES


Depuis le milieu des années 2010 BMW propose aussi des monospaces à moteur transversal


LIMOUSINES


Série 7 : E23, E32, E38, E65 et F01 Après une E65 tout simplement ratée BMW se devait de rectifier le coche sur la F01, c'est chose faite !




4X4 / SUV


La famille des X1, X3 et X5 n'existe que depuis le début des années 2000. Ils se sont multipliés pour offrir un maximum de choix à la clientèle comme Audi et ses Q3, Q5 et Q7


Le X1 II est bien moins noble que l'ancien avec son moteur transversal ...


Le X6 de deuxième génération, le premier avait inauguré le concept de SUV coupé


Le X3 a aussi eu droit à sa déclinaison coupé : c'est le X4



ROADSTERS



Série des Z allant de la Z1 à la Z4. La Z8 est au dessus du lot avec un prix qui n'a rien à voir.

Tous les commentaires et réactions

Dernier commentaire posté

Par asplayer (Date : 2012-11-18 08:50:41)

cet article met l'eau a la bouche!!!!!!!!!!! très belle presentation des coupes et modèles de bmw


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous en bas de page.


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Histoire des marques auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)