Electrique > Les supercars électriques peuvent-elles remplacer les thermiques ? 05/07/2021

La supercar électrique est-elle viable ?


La Tesla Roadster II semble montrer le chemin, les futures voitures de sport s'orientent clairement (tout comme leurs homologues plus polyvalentes) vers le tout électrique.
Mais si la question de la viabilité ne se pose pas vraiment sur les voitures conventionnelles, en ce qui concerne les voitures à vocation sportive la problématique semble nettement moins tranchée ... Voyons donc en quoi ça pourrait coincer.
Nous parlerons ici des autos radicalement vouées à la sportivité, à savoir les berlinettes qui placent leur moteur à l'arrière, et non pas des berlines et compactes sportives de type M4 ou A45.

Ce que doit offrir une voiture sportive / supercar


Les autos sacrifiées entièrement et radicalement à la sportivité offrent, avant même l'efficacité, un dépaysement profond. En effet, que ce soit dans la conception, le ressenti et la sonorité, tout est fait ici pour vous faire voyager loin de ce que les voitures classiques vous proposent (quitte à ne rien voir à l'arrière, être suspendu "raidement" et au ras du sol). Et s'agissant des voitures thermiques il y a de quoi faire : moteur placés dans l'habitacle (dans le cas des moteurs centraux arrière) et une sonorité mécanique très travaillée qui permet véritablement de jouer de la musique avec son moteur.
Il s'agit donc de produire la voiture la moins utile et rationnelle qui soit, avec comme objectif principal de stimuler les plus possible vos sens : sonorité, puissance, style, position basse, châssis posé et raide etc. Elle doit aussi être exubérante et se faire remarquer par son style mais aussi et surtout par son identité sonore.


Techniquement elle doit captiver : moteur de grosse cylindrée, position de ce dernier, rendement pointu, identité sonore à l'échappement (lié en grande partie au nombre de cylindres, l'ordre d'allumage et de leur disposition), boîte de vitesses ultra rapide, double débrayage automatique etc. Bref, intellectuellement parlant il y a plein de choses sur lesquelles s'intéresser et discuter, ce qui n'est permis que par des mécaniques à la fois richement dotées et compréhensibles par le commun des mortels.


Et en version électrique ?


Les choses sont bien plus conventionnelles et moins émotionnelles sur l'électrique ... Et même si les performances sont souvent supérieures sur ce nouveau mode de propulsion, il n'empêche que l'amusement est nettement plus réduit ici. Bien entendu je vous partage ici mon ressenti personnel, mais il semble bien que je sois constitué de la même manière que mes semblables ! Il y a donc de fortes chances que vous partagiez aussi ces impressions.


Bref, une voiture électrique performante scotche au siège de manière plus radicale qu'une voiture thermique c'est certain (après tout est relatif, les supercars thermiques offrent encore de quoi rivaliser). Toutefois, l'impression de puissance est ici atténuée par le fait que le bruit associé est inexistant. J'ai par exemple moins d'émotions à abattre le zéro à cent en 3.3 secondes de ma Model 3 que je ne l'avais sur mon ancienne Modena qui le faisait en 4.4 secondes (on sent quand même que ça tire vachement plus ! Mais sur un coussin d'air, comme emporté par le mistral).
Et pour tout vous dire, une fois qu'on l'a fait deux ou trois fois au début de le ballade on a tendance à se lasser. Une voiture électrique donne l'impression qu'on a utilisé un cheat code dans un jeu vidéo, à savoir qu'on a fait une manipulation pour avoir une accélération démesurée qui permet de griller tout le monde. Et comme dans un jeu vidéo, quand on s'octroie ce genre de "super pouvoir", on a aussi tendance à vite se lasser (jouez avec des vies infinies et vous verrez que le jeu perd en piment).


Le problème en revient toujours et encore à la sonorité qui permet à la fois de donner du piment et de l'émotion aux grosses accélérations (ça les décuple en trompant le cerveau). Sur l'électrique le bruit reste le même qu'on soit à 10 ou 100% de charge sur l'accélérateur. Il n'y a donc rien qui diffère si ce n'est le couple ressenti dans le dos au niveau des sièges. Idem avec les piétons alentours qui ne profiteront d'aucun spectacle particulier, vous pouvez accélérer comme un boeuf que personne ne s'en rendra compte (à part celui qui a cherché à traverser devant vous ...).
Au niveau des discussions avec les passants ça se limitera au strict minimum ... Car si parler de V8 et de soupapes permet d'échanger, les moteurs à aimant permanent contrôlés par l'électronique de puissance a tendance à moins passionner (moins accessible en terme de compréhension et aussi bien plus sommaire).


Conclusion

La voiture électrique a largement de quoi être à la hauteur des thermiques concernant les performances, c'est même plus efficace en terme de délivrance de la puissance et au niveau des reprises, bien qu'en terme de masse la voiture à électrons a de gros progrès à faire (ça joue aussi sur l'agrément châssis d'ailleurs, la lourdeur aseptise encore plus la chose).
Toutefois, ce type de propulsion manque de cocher des cases vitales comme l'émotion mécanique liée à la sonorité, la manière dont la puissance est délivrée par le moteur (courbe couple / puissance et régime maxi) et tout le vacarme qu'on peut induire dans une rue pour se faire remarquer (car il faut l'avouer, se faire voir en matraquant les tympans fait aussi partie du jeu).


Les supercars étant avant tout des véhicules spectacles qui rejettent toute rationalité (sauf celle de l'efficacité sur le bitume, quoi qu'elle est parfois discutable) pour le profit des sensations et des émotions, elles ne peuvent se permettre de devenir des sèches cheveux sur roues sans émotion mécanique liée à un moteur. On peut donc se demander si le business modèle des supercars ne va pas tomber à l'eau ... S'appeler Ferrari ou Lambo peut devenir très pénalisant à l'avenir !
Car si la technique de l'hybridation permet de faire perdurer la machinerie à carburant fossile encore quelques temps, les supercars se doivent quand même de respecter l'ordre hiérarchique en restant plus efficace que tout ce qui roule, et en restant sur une base de thermique elle ne peut hélas tenir ce rang. Enfin, avec des berlines qui offrent déjà des chiffre ahurissants (Model 3 Performance à 3.3 secondes, Ioniq 5 N à 3.5 secondes, Model S à 2.1 secondes ...), on se dit qu'il paraît presque idiot d'avoir une auto en forme de batmobile (une supercar donc) qui n'offrirait que quelques dixièmes de moins seulement (on arrive aux limites de ce que les pneus peuvent faire en terme d'accroche !). Avouons quand même que le créneau des supercars est déjà bien entamé par l'arrivée massive des petites sportives extrêmes (A45 AMG, RS3 etc.) qui sont déjà très proches des voitures les plus prestigieuses, tout comme l'apparition de la suralimentation de manière généralisée (et du FAP !) qui a finit de tuer l'émotion mécanique des moteurs actuels. Notez enfin que malgré sa forme de berlinette à deux places, la Tesla Roadster II prévoir de pouvoir embarquer quatre passagers, ce qui prouve encore le minimalisme des groupes motopropulseurs électriques.


Finissons enfin en dénonçant le fait qu'en devenant électrique les supercars perdraient toute noblesse mécanique. Car si il y a bien des différences colossales entre une thermique populaire et une supercar (taille et conception du moteur, emplacement de ce dernier etc.), sur les versions électriques ce n'est pas du tout la même chanson ! Que ce soit pour une Zoe ou une Tesla Roadster, on se retrouve avec de la batterie Lithium qui alimente un banal stator formé de bobines de cuivre (chez Tesla on a aussi de la réluctance variable mais cela n'a rien d'exceptionnel). La différence se trouvera donc juste dans le calibrage de ces derniers et de l'électronique de puissance qui permettra de faire circuler plus d'électrons. Le prestige des supercars aura donc tendance à se perdre et son côté exclusif avec, ce qui réduit encore l'attractivité de la chose ...







Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Vignettes Crit'air, vous pensez

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)