Dossiers-Conseils > Débats et réflexions diverses > Que sera la voiture en 2025 ? 02/02/2019

Quelle sera l'automobile en 2025 ?


Hasardeux est de prévoir l'avenir, et dangereux il est de tenter de l'imaginer ... Mais c'est quand même ce que nous allons essayer de faire ici avec donc les nombreuses erreurs potentielles à la clé. J'invite les internautes à donner leur avis ainsi qu'à faire part de leur créativité en mettant sur le devant de la scène des points qui n'auraient pas été abordés ici. Merci à eux.

Voiture électrique ?

Enjeux

Destinée à remplacer le thermique à marche plus ou moins forcée, la voiture électrique serait donc selon certains en train d'envahir le marché. A tel point que le moteur à explosion serait déjà en voie d'extinction ... Comme l'a été l'ampoule à incandescence, la voiture électrique va donc enterrer le thermique comme le fut la lampe à pétrole. Mais qu'est-ce qui va alimenter ce moteur électrique, une batterie au lithium ion ? Une batterie au graphite ? Une pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène ?
Une chose me paraît certaine, 6 ans est une échéance pas si lointaine que cela. Et bouger tout un pan d'une société n'est pas chose qui se fait en quelques années (tout comme répandre massivement une nouvelle technologie, l'industrialisation est très compliquée). Et si certains rétorqueront en exemple que les smartphones ont envahi rapidement le marché, j'aurais pour ma part tendance à être beaucoup plus prudent en ce qui concerne l'automobile ... Ce marché implique en effet bien des choses, et arrêter le pétrole ne consiste pas non plus uniquement à arrêter d'enrichir les producteurs de cet or noir. C'est une cascade en chaîne de métiers qui va devoir s'éteindre, des filières entières ! Car un moteur thermique se dote de tout un tas de composants qui font travailler et vivre beaucoup de monde.
Bloc moteur, calculateurs, moteurs électriques divers et variés (direction, pompe de gavage etc.), capteurs, suralimentation, échappement, systèmes de dépollution, injection etc.


Et si on pourra estimer qu'il s'agit là seulement de requalifier le personnel de tous ces métiers, je dirais hélas qu'un moteur électrique nécessitera toujours moins de personnes à son développement et son assemblage qu'un moteur thermique composé d'un nombre important d'éléments. Les nombreux équipementiers vont souffrir, ou plutôt le personnel qui ne sera plus nécessaire aux nouvelles tâches moins nombreuses ... Le phénomène de création destructrice est ici peu efficient.


Cela impliquera aussi des ressources énergétiques solides du côté des centrales françaises, et les heures de pointe pourraient alors être plus chaudes que jamais. Pour faire face à cela, l'Etat pourrait alors justifier une nouvelle taxe liée au "transport électrique", et les compteurs Linky arrivent comme par hasard à point nommé ... Car oui, il semble désormais probable que ce cher "compagnon" piste vos recharges pour ajouter une nouvelle version de la TIPP à votre facture. L'objectif serait alors de renforcer la production électrique en se prenant un bénéfice au passage, normal vu que le pays croule sous une dette monstrueuse et inarrêtable.


On en vient alors aussi du fait que le futur de la voiture dépendra de l'économie dans son ensemble. Et l'Europe est arrivé à un point suffisamment grave pour parler de risque probable (les comptes sont assez "sales" avec possiblement une crise obligataire. Sans oublier les marchés financiers du monde qui ont aussi un risque. Je finirai sur les tensions diplomatiques catastrophiques à une époque où les Chinois et les Russes n'ont plus peur d'un affrontement avec les Américains. Poutine a même une nouvelle arme qui rend le bouclier anti-missile américain hors d'usage. Bref, il y a quelques petites choses qui se profilent discrètement). Si une grave crise survenait, il serait alors probable que le marché auto soit pénalisé d'un gros coup de frein, et que 2025 soit moins "futuriste" qu'on l'imagine (on sera peut-être tous en Dacia thermique, même Carlos tiens ...). Mais comme l'avenir reste toujours incertain (trop de variables avec une multitude d'effets papillon), il est impossible de dire comment les choses se produiront réellement.

Part de l'électrique et hybride ?

Avec ses contraintes encore trop importantes, l'électrique n'est pas encore en mesure de convenir à tous. Pour l'instant ce sont les plus organisés et les plus patients qui se prêtent au jeu (rouler en électrique au quotidien ou pour voyager nécessite un minimum d'organisation).
Il est donc bien plus probable que 2025 soit avant tout envahi de voitures hybrides, et notamment des versions légères à 48 volts qui seront peut-être même la norme dès 2021 (sait-on jamais).


Concernant l'électrique, si on fait des plans (risqués) sur la comète, on peut arriver à tout un tas de chiffre selon comment on espère l'évolution.
A partir des chiffres de ventes en France, j'ai tenté de continuer la courbe (voir ici) en prenant comme croissance 20% par an, ce qui me paraît être raisonnable bien que c'es très difficile à anticiper. J'arrive donc à une conclusion (très approximative donc) qui estime à environ 100 000 voitures électriques vendues par an dans notre pays. Et donc on cumulerait à peu près 600 000 voitures électriques en circulation.


Bloomberg estime qu'au niveau mondial on sera à 11 millions de ventes annuelles.

Voiture autonome ?

La pari de la voiture autonome arrive au même moment que celui de l'électrique. Et pour tout vous dire, celui-là me semble encore plus ardu ...
Car malgré que certains dispositifs puissent impressionner, nous sommes loin de pouvoir lâcher une voiture seule partir en vadrouille. Le souci principal étant de garantir la bonne interprétation de l'environnement par les capteurs. Car si tout va bien sur une autoroute régulière bien marquée au sol, c'est tout autre chose sur le très "riche" réseau secondaire. Et qui dit voiture autonome de niveau 5 dit voiture autonome qui se débrouille vraiment seule.
Si on observe les systèmes d'aide à la conduite existants, on décèle des bugs pas si rares que ça. Le problème qui me semble remonter le plus est le freinage automatique déclenché sans raison valable. Et ce genre de faux positif peut engendrer un accident. Il serait donc dommage que les dispositifs qui nous aident à certains moments nous posent problème à d'autres ...


Je lance donc la pari qu'en 2025 les voitures seront obligatoirement équipées d'aide à la conduite (comme l'est l'ESP aujourd'hui), et que l'humain aura toujours la responsabilité de son véhicule sans pouvoir lui dédier totalement la conduite. Sauf sur certaines portions bornées (autoroute) qui profiteront je pense d'une conduite semi-autonome (voiture qui conduit avec l'attention du chauffeur). Ce sera donc un peu comme aujourd'hui mais de manière beaucoup plus répandue. QUID du contrôle technique qui devra contrôler tous ces dispositifs. Il nous en coûtera 120 euros ?

Style ?


Comme souvent, le style dépend aussi en partie des modes, normes et technologies employées.
Pour les normes, je pense avant tout aux collisions avec les piétons qui imposent une forme modifiée des calandres et capots. Vous remarquerez que ces temps-ci les capots finissent bien bas une fois arrivé à la calandre.
Au niveau de la technologie je pense aux éventuelles voitures électriques qui offriront alors plus de possibilités dans le style et l'agencement intérieur. On peut alors penser à des voitures qui ont des pneus plus étroits, avec des jantes pleines pour favoriser l'aérodynamique. Mais il y a fort à parier que ce sera la continuité logique qu'on connaît depuis tant de temps, avec certainement un clivage qui sera fait sur les modèles électriques afin de bien les démarquer (exemple : ce que propose VW au niveau de ses concepts semble s'éloigner des voitures traditionnelles. On peut aussi penser à BMW qui en a fait des caisses avec sa gamme i).







Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par Ted Débile (Date : 2019-06-20 23:23:58)

La voiture sera, en 2025,niveaux motorisations, encore thermique.
Mais selon moi, la voiture éléctriques continuera à se développer, les ventes seront certainement doublées.
À cause des ventes doublées, les bornes de recharge ne sont plus un objet révolutionnaire, mais un objet banal du quotidien.

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-06-21 11:40:16) : Les choses évolueront avec lenteur il me semble. Car même si les ventes d'électriques doublent, ça restera encore marginal (doubler un petit nombre donnera lieu à un autre petit nombre, bien qu'il soit deux fois plus important).
    Franchement j'attends de voir si les peuples occidentaux accepteront une régression au niveau pratique (il est quand même bien plus contraignant et anxiogène d'avoir une voiture électrique). Nous sommes habitués d'avoir des autos qui ont de grosses autonomies et qui se ravitaillent en un clin d'oeil, comment accepter sans broncher de perdre ces avantages ?...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 3 commentaires :


Par Zébulon57 TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2019-06-19 17:57:28)


Bonjour
En France on aime bien les non-sens:
1-le nucléaire c'est dangereux, il faut démanteler les centrales.
2-achetez une voiture électrique, c'est bien.
->La part du nucléaire dans la prod électrique française, c'est pas 75 % ? Sinon on pourrait envisager de rouvrir les centrales à charbon, ou mettre des éoliennes sur le toit des voitures (je plaisante).

L'hybride, je ne suis pas convaincu. Pour les bus et les camions, on va faire comment (a mince, on a oublié tous les camions de livraison qui nous amènent nos produits commandés sur le net; ou qui achalandent le supermarché du coin...!).
Ou en est on avec la recherche sur les carburants de substitution? (moteurs thermiques donc)

Les véhicules autonomes: même pas en rêve... je refuse de monter dans un véhicule sans personne aux commandes (sauf ascenseur;)


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-06-20 12:08:13) : Je dirais pour ma part que nous nous rapprochons de plus ne plus du fond de l'impasse ...
    L'Homme est loin d'être aussi intelligent que beaucoup veulent le croire pour se rassurer (il fonctionne plus par appât du gain que pour la pérennité du groupe). Ceux qui disent qu'on trouvera forcément une solution me paraissent être des utopistes, ils ne prennent pas la mesure des difficultés qui nous attendent. Difficultés qui arriveront brusquement et de manière brutale.
    Nous avons multiplié les problèmes avec notre manière de faire, et donc la facture arrive pour bientôt.
    Rien que pour le pétrole, il fait mal au coeur de voir à quel point il a été gaspillé, alors que les réserves permettaient de faire énormément de choses et pendant très longtemps (il n'y a aucun autre vivier énergétique aussi colossale et facile à utiliser que cet or noir sur Terre. Et c'est majoritairement grâce à lui que la société moderne a pu exister. Sans lui tout va changer et se précariser).
    Faire sans consiste à accroître la difficulté du "jeu" de manière exponentielle.
    L'automobile va donc peut-être redevenir un objet destiné pour les riches, comme ça l'était au tout début du 20 ème siècle (un beau retour en arrière donc). Les autres devront faire avec les transports en commun.
    En gros je ne suis pas très optimiste pour l'avenir à moyen terme.
  • Par Zébulon57 TOP CONTRIBUTEUR (2019-06-20 16:51:33) : Je partage malheureusement cet avis, la voiture risque bien de devenir un objet de luxe, voir de très grand luxe:
    Le pétrole sert aussi de combustible aux usines de transformation de l'acier, et de matière 1e pour la production de plastiques...
    ...et de quoi est composée une voiture, un bus, un train ?
    Mais bien entendu, cette pénurie ne touchera pas seulement les voitures, elle fera aussi sombrer des pans entiers de nos économies occidentales.
    A défaut d'utiliser intelligemment le pétrole, si nous ne trouvons pas de carburants de substitution, alors il faudra s'attendre au retour de l'âge de pierre et de la traction animale.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Nanard (Date : 2019-03-06 16:30:40)


Thermique, hybride, électrique NON, le prochain moteur fonctionnera uniquement avec des taxes, comme les parcmètres.


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-03-10 12:45:01) : C'est une boutade ?

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Le nombre de radars bien plus élevé en France qu'à l'étranger, vous pensez que :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)